Ronja, la fille du voleur, de Goro Miyazaki est une série de Ghibli qui mérite votre attention

Malgré toutes les discussions sur les films de Goro Miyazaki, sa série TV Ronja the Robber’s Daughter est passée sous notre radar.

Goro Miyazaki est surtout connu pour avoir réalisé trois films du Studio Ghibli : Tales From Earthsea, From Up on Poppy Hill et Earwig and the Witch. Mais il a également réalisé une série animée pour la télévision qui est souvent négligée par les fans : Ronja, la fille du voleur. D’après le roman d’Astrid Lindgren Ronia, la fille du voleur, cette série de 26 épisodes est centrée sur une jeune fille nommée Ronja, l’héritière du clan Mattis élevé par des bandits et des voleurs, qui part à l’aventure.

Ses aventures avec sa tribu au sang chaud et à l’esprit chaleureux sont modifiées à jamais lorsqu’elle rencontre Birk, le fils du chef d’un clan rival, les Borkas. Ce qui suit est une aventure qui explore la relation entre Ronja et Birk alors qu’ils essaient de vivre ensemble malgré le conflit entre leurs clans.

Ronja, la fille du voleur est une série en images de synthèse coproduite par Studio Ghibli et Polygon Pictures. L’histoire de Goro Miyazaki en tant que réalisateur est un succès ou un échec, donc les téléspectateurs qui ne sont pas des adeptes de l’achèvement de Ghibli pourraient être enclins à sauter cette série relativement obscure. Cependant, Ronja, la fille du voleur vaut bien votre temps, à condition que vous puissiez vibrer au rythme plus lent et à l’animation un peu rigide de cette série.

Ronja, la fille du voleur

Ronja, la fille du voleur

Précédant le Perce-oreille et la Sorcière et même Boro la Chenille du Musée Ghibli, Ronja, la fille du voleur était la première véritable expérience de Ghibli en matière d’animation de personnages en images de synthèse. C’est en partie grâce à son expérience de travail sur Ronja que Goro Miyazaki a eu la chance de réaliser Earwig entièrement en images de synthèse. Pour beaucoup, la nouveauté initiale de cette série était de voir à quoi ressemblerait une coproduction de Ghibli en images de synthèse. Cependant, plusieurs années après sa sortie, comment cette série de 2015 a-t-elle vieilli visuellement ?

Comme prévu, Ronja a l’air dépassé par rapport aux Beastars et autres anime en images de synthèse à succès récents. Cependant, pour l’époque, il s’agissait d’un des plus beaux anime entièrement en images de synthèse. L’animation parvient à capturer le style visuel enchanteur de Ghibli, bien qu’elle ne l’imite pas parfaitement. Elle n’est pas comparable à l’animation CG de Earwig and the Witch, mais bien sûr, elle a été réalisée pour un budget plus restreint. Les modèles des personnages de Ronja bougent un peu, mais ils s’intègrent étonnamment bien aux environnements 2D, ce qui donne une esthétique agréable de fantaisie de livre d’histoires.

Ronja, la fille du voleur est un personnage de fantaisie familial au cœur léger

Ronja, la fille du voleur est une série fantastique moins conflictuelle et plus axée sur l’expérience. Bien sûr, il y a des conflits, avec Ronja et Birk qui viennent de tribus rivales et qui sont aux prises à la fois avec la rivalité de leurs clans et leur propre désillusion progressive face au mode de vie des voleurs. Cependant, les conflits restent bien plus faibles que ce à quoi on pourrait s’attendre dans une histoire fantastique. La série se termine sur une note sombre et discrète plutôt que de culminer dans une grande bataille cathartique. Plutôt que de déboucher sur de grandes scènes de guerre ou de violentes effusions de sang, le conflit entre les clans semble de petite envergure et mesquin.

En théorie, c’est ce que Goro a tenté de faire avec Tales From Earthsea, où la majorité du film s’est concentrée sur les personnages qui cultivent et vivent la vie plutôt que de s’engager dans un conflit plus important. Cependant, cette approche fonctionne mieux dans Ronja en raison de sa nature épisodique. L’intrigue se développe lentement d’un épisode à l’autre. Bien qu’il y ait des séquences d’action, la série maintient un rythme plus lent pour se concentrer sur les personnages et leur vie quotidienne.

Une série comme celle-ci réussit ou échoue si les personnages ne sont pas assez forts. Ces personnages sont assez fins pour porter une série épisodique, mais vous ne trouverez personne d’aussi mémorable que Sophie ou Howl de Howl’s Moving Castle dans cette série. Malgré tout, les personnages sont sympathiques et solidement développés, avec en particulier la volonté de Ronja. Si vous pouvez vous immerger dans le récit plus lent, vous pourriez ressentir un lien familial avec eux.

La plus grande difficulté de Ronja en tant que série est qu’elle vit dans l’ombre de ses autres productions du Studio Ghibli. De nombreux critiques qui lui ont donné des critiques négatives à sa sortie ont reproché à la série de ne pas être aussi bonne que les chefs-d’œuvre du Studio Ghibli. Cependant, Ronja, la fille du voleur est la preuve que Goro Miyazaki peut créer une histoire fantastique fascinante, une amélioration considérable par rapport aux sombres Tales From Earthsea. Si vous vous intéressez à une fantaisie plus lente et adaptée à la famille, alors Ronja, la fille du voleur est un joyau qui réchauffe le cœur. Mais si vous voulez quelque chose d’un peu plus épique et grandiose, ce n’est peut-être pas pour vous.

Accueil Série Ronja, la fille...
Fabrice Lemoine
Je suis tombé dans l’univers des mangas dès mon plus jeune âge. Je suis alors un passionné de cet univers et je peux dévorer les livres. Je vous propose de découvrir ce domaine si enrichissant.

MY HERO ACADEMIA 5: LA NOUVELLE VIDÉO donne des infos sur la prochaine saison

En attendant les débuts officiels de My Hero Academia 5 , Toho Animation a publié une nouvelle vidéo promotionnelle de l'anime en ligne qui révèle un aperçu du...

Figurine Figuarts Zero Monkey D. Luffy – One Piece

Luffy de chez Figuarts Zero On dirait qu’une éternité s’est écoulée depuis que la dernière figurine One Piece de la collection Figuarts Zero est arrivée...

Dragon Ball Super : Goku doit sauver la Terre, ce choix sera sans doute le plus difficile

Dragon Ball a pu se réinventer avec diverses sagas et vous avez désormais le droit de regarder la version Super. Il y a de...

Black Fox : le film débarque en DVD et en Blu-Ray après un changement de planning

Depuis le début de la crise sanitaire, le secteur est malmené, les éditeurs et les studios doivent alors s’organiser pour combler toutes les attentes....

Figurine Super Saiyan Vegeta de S.H. Figuarts – version 2016

La figurine Super Saiyan Vegeta de S.H. Figuarts Vous avez entendu ça ? C’est le son des collectionneurs Dragon Ball Z revendant leur figurines S.H....

Figurine Figuarts Zero de Roronoa Zoro, One Piece, édition spéciale 5ème anniversaire

La figurine Figuarts Zero Roronoa Zoro Bienvenue sur notre test de la figurine Figuarts Zero Roronoa Zoro. Nous ne sommes absolument pas sûr de fêter...

Samurai Warriors 5 annoncé sur Nintendo Switch

La prochaine entrée dans la franchise Samurai Warriors fait l'objet d'une révision majeure et sera destinée à la Nintendo Switch cet été. Le dernier-né de...

Figurine Whis de S.H. Figuarts

Présentation de la figurine Whis de S.H. Figuarts Bienvenue sur notre test de la figurine Whis de S.H. Figuarts. Après avoir fanfaronné avec divers prototypes et malgré...

Figurine articulée Megahouse Luffy – One Piece

Au cours des dernières années, de nombreuses figurines d’action One Piece non articulées ont été commercialisées. Ces figurines, qui représentent les différents personnages de...