Publicité

Accueil / Éditorial / [Fait divers] Drame sur la planète fansub

Publicité

endless-manga

[Fait divers] Drame sur la planète fansub

Lundi, la twittosphère était en ébullition suite à l’annonce fracassante de la fermeture du service Endless-Manga. Manifestement utilisé par une forte communauté d’animéfans, la fin de cet agrégateur d’animés (licenciés ou non) a fait grand bruit.

Il semble que ce soit l’éditeur nordiste Wakanim qui soit à l’origine d’une mise en demeure ayant poussé les responsables du site à fermer boutique.
Hors si tout cela pouvait passer pour un énième site qui disparaît, il s’avère que la portée a été plutôt large et que nombre de retours ont été particulièrement violents.
Aux sempiternels débats entre pro et anti-éditeurs de reprendre de plus belle, les uns accusant les autres de ne rien comprendre.

em1 em2

On sait que Wakanim est une cible appréciée et facile pour les gens qui ne regardent pas leurs animés légalement (et même de façon générale), l’entreprise de Roubaix n’ayant jamais été avare de réponses cinglantes et d’une communication institutionnelle totalement égarée.
Endless-Manga diffusant manifestement des liens vers des titres dont la licence est détenue par le diffuseur, celui-ci les aurait sommé de fermer le site (en dehors de tout cadre légal) ce que l’équipe en charge de l’agrégateur se serait empressé de faire.

Depuis lors, on a assisté à une vague d’indignation qui s’abat sur l’éditeur, avec certaines interventions qui frôlent le ridicule. La nouvelle community manager de Wakanim a dû être enchantée de faire face à sa première shit storm de masse démontrant par la pratique l’amour sans limite des internautes pour le diffuseur.
Quand son compte Twitter n’est pas directement insulté, c’est la page Facebook d’Endless-Manga qui se retrouve submergée de centaines messages de détresse de ses utilisateurs.

Étrange comportement que celui-ci quand on y réfléchit. S’il peut être compréhensible d’être déçu de la fermeture de son “fournisseur officiel” d’animés, il n’y a quand même pas mort d’homme… D’autant que les offres légales existent, sont plutôt fonctionnelles et dans la majorité des cas gratuites (au moins temporairement).
Sans même parler des innombrables moyens, encore disponibles, de regarder des animés en dehors de toute plateforme légale. Il semble toutefois que les gens louaient la simplicité d’utilisation d’Endless-Manga, et qu’ils déplorent la disparition de leurs listes de visionnage.

em3 em4

Que dire de ce hashtag #JeSuisEndlessManga… ? Énième réappropriation délirante du #JeSuisCharlie utilisé dans n’importe quelle situation. La fermeture (a priori non exigée par la justice) d’un site qui répertorie des liens illégaux n’a rien a voir avec une quelconque forme de liberté d’expression, nous sommes juste face à un nouveau conflit autour du droit de la propriété intellectuelle.
Certains en sont arrivés à croire que les libertés fondamentales se résument à leurs simples désirs matériels…

Cette situation démontre, une fois de plus, qu’il y a encore un gros travail à abattre pour faire comprendre à une partie des animéfans que l’animation ou le manga n’ont rien de gratuit, que les éditeurs ne distribuent pas de “fansub légal” même quand ils travaillent comme des cochons, et qu’un site illégal risque à tout moment de fermer.

Il faudra un jour cesser de faire appel à la marotte de l’éditeur plein aux as, obnubilé par ses profits et voyant dans ses utilisateurs des paquets de billets bien juteux.
Comme dans tout domaine de l’entertainment, celui de la diffusion et de l’édition d’animés c’est un business, un métier. Les éditeurs n’utilisent pas le travail des japonais gratuitement, ils paient des droits d’exploitation, des traducteurs, des professionnels de la vidéo, des serveurs…

Il n’y a pas de réelle “concurrence” entre diffuseurs illégaux et éditeurs, mais si on décide de la voir comme telle alors elle serait considérée comme déloyale car seule l’une des parties est autorisée par les créateurs japonais à exploiter les licences sur notre sol. L’autre, malgré la “passion”, ne fait rien d’autre que fausser le marché.
Franchement, les “profits” des diffuseurs français ne font pas envie… La situation des services Wakanim, ADN ou Crunchyroll n’est pas financièrement mirobolante…
Pourtant, même si les créateurs nippons ne vivent pas par le simulcast, cela reste une manne non négligeable dans un contexte pas toujours simple.

Endless-Manga a fermé (mais est-ce réellement définitif ?). Un nouveau fait divers dans le petit monde numérique des animéfans qui ne justifie pas d’insulter un éditeur pas plus que de se morfondre.
La japanime n’étant pas un besoin fondamental, et les solutions alternatives étant légion, il n’y a rien de dramatique là-dedans même si tout cela aura quand même fait montre d’un certain niveau de ridicule…

Ours256 & Kubo

38 commentaires

  1. Bonjour! Je suis vraiment amusée de lire cet article. Non pas à cause des auteurs, mais à cause des réactions disproportionnées des fans du site mis en cause.

    Quand on est fan d’anime et de manga comme je l’ai longtemps été (même si, en ce moment, je suis bien bien en retard sur les nouveautés) , il est vrai que la difficulté d’accès à certaines oeuvres ne rend pas la vie facile, notamment en terme de prix.

    Ceci dit, il est fou de voir l’hypocrisie de nombreuses personnes. Certains voudraient plus de séries, plus de ceci, plus de cela… sans payer. Et ces mêmes personnes oublient carrément l’état de l’industrie au Japon (si certains de vos animes ont une sale tronche, allez vous demander pourquoi… ce n’est pas un manque de talent ou du jemenfoutisme).

    Payer pour ce qu’on consomme, ce n’est pas sale. Je ne peux pas prétendre être irréprochable sur la question. Dès que je peux payer/acheter, je le fais, et avec plaisir. Mais si j’ai la chance d’avoir accès à une oeuvre sans payer, j’en profite tant que je peux et si un jour ça disparaît, eh bien… tant pis. C’est bête, mais c’est la vie.

    • Oui mes pour les ados comme moi dont les parents ne veulent payer un abonnement par moi sur wakanime adn ou crunchiroll endless-manga était du pain béni. J’en suis vraiment navrée de cette fermeture.

      • Kubo

        Comme tout produit culturel, l’animation japonaise est payante. Quand j’étais ado, j’étais obligé de payer pour voir des K7 ou d’aller chez des potes qui avaient payé.
        La simplicité d’accès grâce a la permissivité du web est évidente, mais ce qui est arrivé à Endless est logique. Malgré tout, pour un site pirate fermé, combien d’ouverts à côté ?

  2. Je ne suivais plus l’actualité fansub ayant souhaité m’éloigner de toutes réactions risibles et disproportionnées, et lire ceci me montre bel et bien à quel point j’ai eu raison.

    C’est de pire en pire, ces soit disant « fans » ne s’aèrent être que de puérils égoïstes… Ils disent attendre le nouvel épisode de Dimension W, mais que Wakanim a bloqué et force à payer ? Si c’est le nouvel épisode, il a 30 jours de gratuité. Je n’apprécie pas grandement cet éditeur, mais je ne déblatérerai pas de telles absurdités. ADN de son côté propose de plus en plus de gratuité et Crunchyroll rend la plupart de ses séries gratuites une semaine après la diffusion de l’épisode et ce sans durée limite.

    Ce n’est tout simplement plus possible de dire qu’un jeune sans salaire ne peut regarder légalement ses anime, ce serait un mensonge, rien de plus. Les faits sont là. Qu’on apprécie ou non les éditeurs, ils travaillent dans un cadre légal avec l’aval des ayants-droits japonais. Il n’y a pas à se poser la question, ils ont les droits, il faut regarder chez eux.
    Si après certains téléchargent en connaissance de causes, soit. Mais qu’ils ne viennent pas dire que les éditeurs sont des voleurs sans respect des œuvres et soit disant « bénévoles » qui eux, sont les véritables voleurs. Qu’ils téléchargent illégalement et se fassent discret, ils n’ont aucune justification alors qu’ils ne cherchent pas à se justifier.

    Voilà, longtemps que je m’étais pas fait pareil coup de gueule mais il y a des limites. J’ai moi aussi eu des pensées similaires, mais en étant vraiment jeune, c’est-à-dires les années collège, une fois qu’on a un minimum grandi, il faut être capable de voir les choses en face et arrêter de se comporter comme un gamin.

  3. les gosses de nous jour pense que tout est gratuit sur le net ! il y a des ofres legal avec un delait de gratuité ! donc non, ils ne cour pas apres l’argent ! meme si je ne porte pas a coeur wakanim, cela ne m empêche pas d y voir les séries qui m’intéresses. travaillant dans le secteur, je peu dire que mon salaire doit bien venir de quelques part ! que cela vous plaise ou pas, on doit se loger, boude, nourrir nos gosses. a cote de cela, il y a des troue dans les ofres ! des series que j’aprecis , mais qui faute de part de marché LEGAL ne sont pas licencier ! ou alor vu que les gosses prefere regarde des truc du genre naruto, bleach et fairy tail, des séries excellente comme SHIROBAKO; bodacious space pirate, ne survive pas longtemps ! ses meme personnes vont ensuite allez voir ses séries en illegal, oubliant que c’est de leur faute de ne pas y avoir prete attention quand elles était licencier et disponible.
    a tous ses gosses : je leur propos un boulot, payer : 00.00€ , et oui quand on veux du tout gratuit, faut axepte de bossé gratos !

  4. Je soutient tout à fait l ‘ ayant droit , il faudrait à un moment ou un autre que cette génération Kev Adams – Hanouna arrête une bonne fois de ce regardé le nombril et croire que tous leurs est du , il faudrait aussi réfléchir à sanctionné les scan de manga et à prendre par le colback ces petits cons , faire un exemple tellement saignant et horrible que le petit jeune réfléchisse à deux fois avant de cliqué sur son Chrome .

  5. Merci pour cet article éclairé. Les amateurs d’anime passent pour des morveux qui pensent que tout ce qui se retrouve sur Internet est libre de droit. Derrière les éditeurs il y a des passionnés qui travaillent dur chaque jour pour crédibiliser notre passion, un effort balayé par ceux qui ne jurent que par le fansub.

  6. Si il y a eu autant de réactions je pense qu’il y a un problème de fond. Rien à voir avec le fait que ce soit légal ou non, mais surtout sur un point que j’ai pu constater de plus en plus souvent durant ses dernières années. Ca aurait touché une petit team, les réactions auraient été largement moins virulentes, (d’ailleurs on l’a vu avec les mangacast sur le fansub. Quand une team fait 1000 visiteurs unique par mois contre 1000 visiteurs uniques par jour pour le site dealeur, ça se comprend.) pourquoi ? Simplement par manque de contenu. Les gens en on rien à faire d’un petit site qui fournit 2 à 5 séries, licenciées ou non. Ce qu’ils recherchent c’est d’avoir tout au même endroit. Pourquoi se compliquer alors qu’on peut faire simple…

    Les gens sont de plus en plus des assistés en informatique (sur internet plutôt), ne cherchent même pas à aller plus loin que ce qu’ils connaissent déjà, alors forcément ça créé des situations comme celles-ci lorsqu’un « dealeur » tombe. C’est navrant, autant pour Wakanime qui fait son boulot que pour la communauté qui se dégrade d’année en année.

    Comme le dit le rédacteur de cet article, c’est seulement un site « dealeur » qui est tombé, pas la totalité, alors pourquoi autant de réactions ? Peut-être parce que la majorité de ces personnes ne savent justement pas se servir d’un moteur de recherche, n’arrivent pas à voir au-delà de leur frustration, de leurs habitudes et/ou n’ont pas connu les années où il fallait faire des heures de recherche pour avoir ne serait-ce qu’un album entier de NTM. C’est flippant n’empêche et je n’aimerais pas être à la place de la CM de Wakanime, car pour raisonner ce type de personne, je pense que la seule solution est de leur donner un autre os à ronger. Sauf qu’évidemment, c’est impossible ! Bon sang, ce n’est qu’un site parmi tant d’autres !

    Je regarde très peu d’animés (enfin que les vieux trucs qui ont plus de dix ans, donc je suis pas la cible xD), mais je lis du manga. Il y a très longtemps, je suivais quelques scans (fait mains donc une qualité à s’en tirer une balle dans la tête maintenant). Mais quand un site fermait pour X ou Y raison, bah j’allais voir ailleurs et je n’allais pas rameuter tout le quartier pour ça. Surtout que je savais que c’était illégal à la base alors autant rester discret ! Est-ce que les personnes qui crient au scandale se rendent compte de ce qu’elles font ?

    Je n’arrive pas à comprendre ce phénomène qu’est de descendre les éditeurs qui font juste valoir leurs droits. Et je comprends mieux maintenant pourquoi le téléchargement tue l’industrie. J’ai été et je suis toujours consommatrice de service illégaux (série US surtout), mais ça ne m’empêche pas d’acheter ce que je peux et croyez-moi je n’ai pas un budget illimité loin de là. J’ai même pris un abonnement à Netflix pour la facilité qu’ils offrent et étant surtout sérivore, ce site me convient parfaitement. D’ailleurs l’américain commence doucement mais sûrement à avoir des animés et étrangement, je pencherai plus pour leur réussite que les éditeurs qui ont chacun leur propre site de streaming. S’il n’y en avait qu’un, ce serait plus facile pour les gens, moins coûteux, moins bordélique et certainement plus accessible.

    Dans mon rêve, je rêve d’un site de streaming ouvert à tous, où tous les animés seraient au même endroit

    Bref, un long pavé pour dire simplement mon choc quant à cette lecture même si au final ça ne m’étonne plus du tout.

  7. Ce « même quand ils [les éditeurs] travaillent comme des cochons » m’intrigue. On peut avoir plus de détails ou des éléments à l’appui de cette assertion ? Ou bien s’agit-il d’une critique gratos pour donner un genre un peu au-dessus de la mêlée à l’édito ?

    • Kubo

      Nous sommes bien sur des gens qui balancent des trucs gratos pour se placer au dessus de la mêlée ! 🙂

      • Sans argument à l’appui des dires en question, c’est effectivement plutôt gratuit. Après, si tu préfères botter en touche, ma foi…

        • Kubo

          J’ai répondu de la façon et sur le ton qui semblent adéquat à un message faisant mine de poser une question alors qu’il a un avis totalement préconçu qu’il n’arrive nullement à dissimuler.
          Des épisodes mal encodés, avec des soucis de sous-titres, mal traduits, ou avec des fautes d’orthographe, chez Wakanim ou ADN on en chope toute l’année. On retrouve même, pour certaines séries, les mêmes fautes et erreurs dans les éditions physiques.
          Après on peut être de mauvaise foi et s’amuser au sport national de l’internet : chercher la petite bête à tout prix, mais ce sera sans moi, je ne suis pas dans ce délire.

  8. Ma foi, les distributeurs légal d’anime sont loin de la réussite, avec des systèmes qui ressemble à Netflix. Il devrait s’inspiré de Youtube avec une communauté qui contribue au site et possibilité de rémunération.

  9. Les quelques messages sur cette article et l’article lui-même me font bien rire. Vous pensez qu’on est des gosses qui ne nous rendons compte de rien mais si on est autant attaché à endless, c’est parce qu’il n’y a pas beaucoup de site qui propose un service comme le leur à des personnes sans revenu et qui adorent les mangas. Pour ma part, j’ai encore environ 3ans d’études minimum avant d’espérer avoir le job que je veux et gagner un salaire et en attendant, j’aime pouvoir lire ou voir des mangas en illimité et gratuitement. Après, je comprend qu’ils aient besoins d’argent pour vivre avec leurs familles (les éditeurs), mais on peut à la limite enlever les mangas datant de 3ans au minimum étant donné qu’une grande majorité les a déjà vu ou lu. Pour finir, l’effet est aussi important car endless a créer un sentiment de fiabilité qui nous a rendu fidèle à sont service et l’idée de changer tout le temps de fournisseur en manga à chaque nouvelle fermeture est insupportable. Je vous laisse y réfléchir et si vous me critiquez, sachez que je serai le plus adulte en vous exposant ma vision mais que je ne l’impose pas.
    Merci de votre attention

    • Justement , ce n ‘est pas droit mon jeune ami , le droit de te servir comme vous le faites ainsi dans le culture pop est un abus du droit d ‘ auteur ? je veux bien que nous soyons passé en un peu plus de vingt ans d’ une pénurie à un excès , mais le pillage sous la conditions  » nous n ‘ avons pas d ‘ argent , mais nous lisons quand même  » ou  » les mangaka sont des bourgeois  » est un mode pensée simpliste . Vous vous dites étudiant et vous massacré notre langue , relisez vous merci

    • Kubo

      Je ne me prononce pas pour les messages des autres, mais pour le ton de l’édito il me semble plutôt en adéquation avec le côté un poil ridicule d’un grand nombre de messages qui font de cette situation un drame quasi national. Hors il me semble qu’il faut savoir raison garder.

      Crunchyroll et Wakanim ont publié des papiers plutôt honnêtes signifiant que la japanime n’avait rien de vital et rien de gratuit quel que soit son niveau de vie.
      Malgré tout je comprends bien la notion de manque d’argent, ayant été adolescent avant toi je l’ai aussi vécu. Et à mon époque les nouveaux animés c’était LDs japonais hors de prix ou VHS à 150FF pour quelques épisodes. Je faisais avec ce que j’avais financièrement, les animéfans se déplaçaient chez les uns et les autres pour voir les animés que les copains avaient acheté, et on allait voir les diffusions proposées en conventions.

      Avec le système de gratuité proposés par les éditeurs français il y a plus d’animés à voir en une semaine qu’en mon temps en 3 mois (et payants !).

      Concernant Endless-Manga en lui même, a priori il n’y a aucune action en justice d’intentée. Uniquement des menaces effectuées par Wakanim sur internet. Si le site à décidé de fermer, il l’a fait seul de peur de représailles, c’est son choix.

      Objectivement quand on passe par un fournisseur de médias illégal, il faut s’attendre à ce qu’il ferme et qu’on doive passer par une autre solution.

      Tout cela pour dire qu’il faut relativiser. Un site « pirate » à fermé, ce qui est finalement assez logique, d’autres ouvriront prochainement (si ce n’est déjà fait). Les gens doivent se mettre en tête que malgré leur envie de voir des animés et de lire des mangas gratuitement, cela n’a rien d’évident car ce ne sont pas des produits offerts.
      J’adorerai ne pas avoir à payer mes produits culturels, mais ils n’ont pas cette vocation malheureusement… 😉

    • Salut Jeune sage,

      Ton intervention me laisse un peu perplexe car tu as déjà la possibilité de regarder et de lire légalement et gratuitement des mangas (Wakanim, crunchyroll, par exemple). C’est ce que je fais. Alors certes, il y a un peu de pub, mais il faut bien financer les auteurs, les studios, les créateurs, les éditeurs, etc.

      Surtout, ne crois pas que ma réponse est une attaque envers toi et je ne jette la pierre à personne, mais penses-tu de temps en temps aux auteurs.
      Ces auteurs qui travaillent 12 heures par jours, depuis 20 ans, pour qui prendre une semaine de vacances dans l’année est compliqué, qui doivent donner le meilleur d’eux même à chaque productions pour que les fans soient contents et heureux.

      Je ne sors pas les violons, nous sommes heureux de faire ce métier, mais on lutte tous les jours pour continuer. Et malheureusement, pour continuer, pour nous, mais aussi pour vous, les lecteurs, il nous faut de l’argent à la fin du mois, et parfois même au début.
      Mon travail, c’est de raconter des histoires et de les dessiner, pas d’imaginer des solutions financières, mais naïvement, je pense que si les fans se tournent vers les solutions légales qui existent, les acteurs du marché toucheront au peu de bénefs, pas une fortune, mais un peu.
      On devient rarement riche en faisant ce boulot, on le fait parce que la passion est toujours intacte, on ne demande rien d’autre que la reconnaissance de notre travail, et pour moi, cela passe par la légalité.

      • Je suis d’accord avec toi, vous devez gagner votre salaire et ce à la sueur de votre front. Mais comme je l’ai dit, à la limite, on peut laisser gratuit d’accès les vieux mangas qui sont plus ou moins oublies. Et laisser payant les plus récents. Dit moi ce que tu en pense en tant qu’éditeur. Merci d’avance.

        • Pourquoi mettre  » gratuit  » des œuvres comme Harlock ou Cobra the space adventure , je prend ces exemples puisque pour  » le jeune sage  » cela doit remonté à Mathusalem . Les auteurs sont toujours parmi nous , comme les autre ayants droits ; donc à moins de les mettre en common créatives ( et j ‘ imagine mal les mangaka le faire ) , ils ont le droit de touché le fruit de leur travail

          • Tu as raison, ces noms ne me disent rien et c’est vrai qu’il méritent de gagner le fruit de leur travail, mais dans le cas où ils seraient d’accord pour qu’ils soient gratuits, l’idée peut être envisageable. Si tu es d’accord tant mieux, mais si c’est l’inverse c’est que tu as tes idées. Même si nos idées convergent, je respecte ton jugement et te souhaite que du bonheur.

            • Elle n ‘est pas envisageable car déséquilibré pour l ‘ auteur , vous les petits jeunes vous êtes incapable de soutenir un débat ou c ‘est aussi du à la simplification des heures que vous perdez au lycée ? Le monde est au minimum gris , avec des pointe de noirceur froide , soit vous l ‘ intégrez , sois le monde réel va ce charger de le faire fissa

              • Tu as sans doute raison mais je pense que le monde gris dont tu parle et que j’aperçois n’est pas immuable. Il est sûrement des choses que peut de personnes peuvent remarquer qui donne un peu de couleur, un peu de joie dans ce monde et qui rend tout possible. Je pense m’arrêter là dans ce débat pour me concentrer sur mes études et prouver ma vision des choses au reste du monde.

  10. Merci pour cet article Kubo.

    Encore une fois, je salue tes prises de positions (pas si simples aux vus des réactions) concernant le fansub.

    Le débat est sans fin et ce qui me frappe reste tout de même le fait que certain continu de nier la réalité : lire ou regarder illégalement est un vol du droit d’auteur.

    Je suis auteur de BD et je n’admets pas que l’on lise gratuitement mon travail, sauf dans le cas où je l’ai décidé moi même (via un webcomics ou autre).
    J’ai toujours été un grand lecteur, lorsque les moyens me manquent, je vais à la bibliothèque ou j’attends.
    Aimer une œuvre na doit pas conduire à ne pas respecter le travail de son auteur et la plus belle récompense pour un créateur, c’est lorsque les fans achète son travail.
    Quelque chose m’échappe.

    • Merci ces sages paroles d ‘ un auteur , que l ‘ on écoutes jamais ou quasiment , est ce moi ou la jeune génération actuel ne ce rend pas compte du pays cocagne culturel , si ils veulent que l ‘ on reviennent comme dans les années 1990 .. qu ‘ ils le disent

  11. « c’est pas gratuit les animés »
    Voila le seul argument?
    Oui les animés ça coute de l’argent…mais pour qu’un anime s’exporte en dehors de son pays d’origine il faut qu’il marche la bas, sinon il ne l’exporte pas.
    Imaginons un monde parfait, ou wakanim régnera en maître car nous avons tous pris conscience que regarder un film illégalement c’est voler (alors que non), et bien dans ce monde là uniquement se qui marche va être exporter et vous seriez frustrer car le catalogue sera remplit de harem de merde et autre cancer de l’animation que nous bouffons de plus en plus.

    Là grâce à se genre de personne qui traduise gratuitement des séries, chaque animé à la chance d’être connu et avoir du succès. Qui, de toute façon, les gens ne regarderaient pas si il était payant (game of thrones qui marche super bien et qui reste la série la plus regarder illégalement au monde).

    • Je vais au passage rajouter une chose
      Si je vais acheter un film au magasin et que je le regarde seul c’est du vol?
      si je regarde un film avec ma famille c’est du vol?
      si je regarde un film avec un ami c’est du vol?
      si je regarde un film avec un ami depuis 5 minutes c’est du vol?
      si je regarde un film avec une personne que je connais pas c’est du vol?
      ouai non vous avez compris….dire que c’est du vol c’est être complètement hors sujet.

      • Quand tu t ‘ achètes un DVD , un blue ray , tu t ‘ achètes une licence de visionnage , l ‘ oeuvre sur la galette ne t ‘appartient pas en temps que tel , il ne t ‘est pas autorisé de le rippé , de le remonté , de le mettre sur youtube

    • Games of throne avait déjà une fanbase conséquente , puisque les romans existaient avant la série télé ou les jeux telltale

    • Kubo

      Il y a quelques erreurs dans tes propos.
      La très grande majorité des séries diffusées en simulcast sont signées avant leur diffusion au Japon. Un contrat de ce type ne se fait pas en quelques jours, c’est plusieurs semaines de négociations avec plusieurs acteurs pour arriver à diffuser un titre en J+1 ou H+1.
      Les différents diffuseurs (Crunchyroll, ADN, Wakanim, Viewster) licencient un grand nombre de titres bien avant d’en avoir vu un épisode, pour certains un peu à l’aveugle.

      Ce qui est « importé » n’est pas uniquement ce qui marche. Crunchyroll propose nombre d’animés anecdotiques ou de petits épisodes (comme ceux de la case Ultra Super Anime Time), et la plupart des séries d’importance font l’objet de propositions commerciales de la part des diffuseurs.
      Impossible d’envisager que les éditeurs n’ont pas déjà fait leurs offres pour des grosses licences comme Kabaneri of the Iron Fortress, My Hero Academia, Kiznaiver…

      Je ne sais pas s’il y a beaucoup d’animés « harem de merde », mais je n’en vois pas beaucoup dans les catalogues de Wakanim ou d’ADN qui s’intéressent plus aux séries globalement qualitatives.

      Avoir la « chance d’être connu et avoir du succès », pour une série, via une diffusion illégale ne lui sert pas à grand chose. Ce qui compte, au final, pour les créateurs et les producteurs de ces séries c’est d’avoir une audience qui leur rapporte de l’argent (via de la publicité, des abonnements, une licence de diffusion…).
      Au Japon l’animation n’est pas gratuite., nombreuses sont les séries diffusées sur des chaînes à péage, et pour les autres chaque épisode est entouré de plages de publicités et entrecoupé par une troisième.
      Ce qui compte pour les studios d’animation c’est qu’on les rémunère car ils n’ont pas vocation à philanthropie.
      Les séries sont de plus en plus difficile à rentabiliser, la diffusion TV ne payant pas tous les frais, et c’est le marché de la vidéo qui doit permettre d’équilibrer les comptes. De nombreuses séries n’ont pas de suite, la faute à des ventes vidéo trop basses.
      Je t’invite à lire notre interview de Thomas Romain, acteur de la japanime, qui est passionnante au sujet de la situation de l’animation au Japon : http://www.mangamag.fr/dossiers/interview-thomas-romain-lindustrie-de-japanime-2015/

      En France, c’est d’ailleurs indiqué au début d’un DVD/BRD, la jouissance de ce bien permet d’en faire l’usage dans un cadre privé et familial. Ce qui signifie qu’il ne peut être utilisé pour une diffusion publique d’ampleur mais est prévu pour être visionné en famille, entre amis, voir être prêté. C’est la notion de jouissance du bien culturel acquis.

      • A propos des coûts ; qui ce souvient des deux saisons de Ghost in the shell : stand alone complex , diffusé au Japon sur une chaîne à péage , tard la nuit et de façon aléatoire ( anecdote tiré d’ un mad movie de l ‘ époque ) et de la première édition en DVD de la saison 1 ? un tous les trois mois , quatre épisodes , pas bonus ou presque et une carte en plastique ? le tout à 20 € l ‘ unité , que l ‘ on arrête de pleurniché

      • Kubo Merci pour l’interview j’ai appris beaucoup de choses chose, j’avais jamais pris le temps de regarder combien coute un anime à être fabriqué par exemple.
        Mais j’ai quand même plusieurs questions
        Dans ce passage « La vente de produits dérivés est la source de revenus la plus importante, loin devant la vente et location en vidéo »
        Donc ça reviens à se que j’ai dis, si une série est vue plein de fois illégalement au final la majorité des revenus viennent des produits dérivés chacun y trouve son compte non?

        Et ensuite, l’interview ne parle que pour les animés actuel ou marche aussi avec les « vieux » animes style 1980?

        • Kubo

          Quand Thomas parle de la vente de produits dérivés, ça concerne essentiellement les ventes japonaises. L’international reste un marché pour les goods et les figurines, mais est tout de même anecdotique en comparaison.
          Un producteur signifiait, aussi, que le pourcentage reversé en droits sur ces produits était assez faible. Ceux qui y gagnent vraiment sont les manufacturiers (Bandai, Good Smile…) qui sont, d’ailleurs, souvent présents dans les comités de production car ils y trouvent un intérêt financier.

          Les anciens animés sont déjà rentabilisés, et continuent d’être exploités quand cela est possible (réédition et remasterisation HD), tant au Japon que dans le reste du monde. Mais ils ne sont pas si nombreux, vis à vis de la masse, à pouvoir continuer d’attirer un public suffisant.

  12. Ce que ce « drame » montre, c’est que de nombreux habitués de ce site ne regardaient de la japanim que parce que c’était facile. Reste à voir lesquels se montreront suffisamment passionnés soit pour passer aux offres légales, pas toujours aussi pratiques que les illégales, soit pour trouver d’autres sources d’approvisionnement.

  13. Avant que le site ne ferme j’étais une assez grande utilisatrice d’endless manga. Cela ne m’as pas vraiment avantagé car le site était tout de même bien utile mais j’ai quand même réussi à trouver d’autre alternative et franchement à moins de ne pas ce bouger un minimum c’est pas si compliqué que ça,pas au point d’abandonner un manga sérieux. Moi ce qui me dérange par contre dans la fermeture d’endless manga c’est la perte de son forum et de son chat car j’y passais presque plus de temps que tout le reste le chat était vraiment sympa et m’as permis de rencontrer pas mal de personne assez sympa avec qui je m’entend bien encore aujourd’hui et le forum de découvrir plusieurs œuvre que je ne connaissais pas et qui valait le coup d’œil donc bon je pense que c’est surtout à cause de la disparition de ces deux éléments que je suis triste qu’endless manga soit fermé même si ce n’est peut être pas permanent.

Laisser un commentaire

banner