Publicité


Accueil / Éditorial / [Éditorial] Delcourt / Tonkam : une histoire de hauteur

[Éditorial] Delcourt / Tonkam : une histoire de hauteur

Les éditions Tonkam et Delcourt ont totalement fusionné après plusieurs années à cohabiter au sein du même groupe, mais avec deux catalogues et deux philosophies différentes. Depuis mi-avril, place à Delcourt / Tonkam.

Si l’éditeur a bien communiqué sur cette nouvelle entité et la fusion des deux catalogues, il a, par contre, omis de parler d’un sujet qui pourrait être un réel point de crispation pour ses lecteurs.
En effet, désormais, les mangas au format « shônen / shôjo » prendront une taille proche des ex-Delcourt (176 mm).

Auparavant les shônen Tonkam faisaient 170 mm de hauteur et ce nouveau format 175 soit 5 mm de différence. Ces cinq malheureux millimètres s’appliqueront autant sur les nouveautés Delcourt / Tonkam que sur les titres en cours de parution à l’exception des titres se terminant en 2016 et « les séries à sorties irrégulières ».
Le format seinen est aussi impacté, mais le changement ne correspond, lui, qu’à 1 ou 2 mm.

Le nouveau label s’accompagnait déjà d’une modification de logo sur les dos, ce qui a déplu à quelques lecteurs (d’autant que certains titres n’étaient, miraculeusement, pas concernés), mais là, c’est un changement de format qui est imposé au lectorat.

En fait, les mangas Tonkam passent totalement sous ce format et une fabrication très similaire aux ex-Delcourt. Là où l’on comprend parfaitement le côté historique du format chez Tonkam, qui aura perduré depuis 1994, on comprend moins le changement en cours de parution de titres qui vont prendre un demi-centimètre d’un coup dans les bibliothèques d’un volume à l’autre…
Quand on sait à quel point le lectorat manga peut être pointilleux pour des visuels sur les dos, comment envisager qu’il acceptera sans broncher un changement de format ?

Les titres comme Food Wars!To Love Darkness ou Kiss Him Not Me! vont donc prendre de la hauteur quand des titres moins vendus vont conserver leurs 170 mm de hauteur… Finalement, sont impactés les mangas qui se vendent le mieux, car les anciens volumes sont susceptibles d’être réimprimés… et de prendre leurs 5 mm.
Cette situation bancale risque de perdurer un moment en librairie avec un distributeur qui devra écouler les “vieux” stocks avant de recevoir les rééditions au nouveau format. On aura donc, selon le succès des différents tomes, des volumes de 170 ou de 175 mm de hauteur disponibles dans les linéaires…

On constate, tout de même, une vraie volonté de conserver l’alignement des éléments des dos, malgré le changement de taille, limitant visuellement l’impact que cela peut avoir.
Malgré tout, et afin de rester dans les clous, il aurait sans doute été judicieux de conserver purement et simplement le format des premiers tomes jusqu’à la fin, et de n’appliquer cette évolution qu’aux nouvelles licences… et ce, malgré les avantages que l’on peut retirer du format et de la “fabrication Delcourt”, de plutôt bonne facture.
Jojolion, 8ème “partie” de la saga Jojo’s Bizarre Adventure, aura droit lui aussi à ses 175 mm, soit des volumes plus grands que la centaine de tomes des arcs précédents.

Ki-oon avait plutôt bien compris la problématique lors de son changement de logo, en proposant une première impression des séries en cours de parution continuant à arborer l’ancien sigle sur les dos. Malgré tout, cela ne convient pas à tous les lecteurs, et cela ne correspondait qu’à un détail “cosmétique” quand le choix de Delcourt porte sur une problématique plus compliquée à gérer que celle de Ki-oon.

Bien que l’on puisse entendre la volonté « d’uniformiser » les formats, de rationaliser la fabrication, il reste étonnant d’imposer un tel changement sans en parler en amont car communiqué il y a eu, mais il est arrivé une bonne dizaine de jours après la sortie des volumes concernés…

Toujours est-il que ce changement va dans la logique du marché avec un format plus proche de ceux des concurrents quand Tonkam proposait un format “batard” dû à des contraintes techniques d’un autre temps.

Delcourt-Tonkam-taille

Dans tous les cas et avec tous les arguments possible, cela reste une décision difficile à accepter. Si les volumes à “parution irrégulière” conservent leur ancien format, c’est qu’il reste possible pour l’éditeur de continuer à le travailler, même si cela demande une certaine gymnastique.
Ce n’est pas la première polémique suscitée par les choix discutables de Tonkam et ce ne sera probablement pas la dernière…

Le communiqué intégral de Delcourt / Tonkam :
Communiqué-Delcourt-Tonkam

 




A propos de Kubo

Kubo

Enfant de la « génération Club Dorothée », c’est un gros lecteur de mangas depuis plus de 20 ans et fan invétéré de Dragon Ball. Fondateur du podcast Mangacast, il est aussi l’un des créateurs de Manga Mag.

3 commentaires

  1. « …prendre des décisions difficiles… » , « …mais pour vous offrir un meilleur confort de lecture… » Ca aurait plutôt dû être  » pour votre plus grand bonheur nous allons vous offrir un meilleur confort de lecture  » non ?

    Voilà pourquoi c’est du foutage de gueule. Il y a comme une odeur nauséabonde dans la manière d’expliquer les choses que je trouve bien plus sale que le changement en lui même.

    Perso je fais parti des non traumatisé par ces nouveaux formats ( seul food wars me concerne) mais rien que la gestion du problème par delcourt/tonkam me lève l’envie de faire confiance.
    Pour le logo pareil, ça m’est égal qu’ils le change, mais ils pourraient au moins se rendre compte compte qu’il est moche tout simplement ^^ Leur logique est financière mais c’est pas la peine de jouer du violon suffisait de dire les choses clairement même si ça ne se fait pas dans ce genre de situations. ( mon produit est naze mais achetez le svp c’est vrai que c’est suicidaire )

  2. Je vois dans le communiqué que toutes les séries qui se terminent cette année ne sont pas concernées par ce problème. On ne va donc pas se retrouver avec un ou deux tomes d’une série avec une tête de plus.

    Les changements d’éditeurs pour une série, ça existe, et il y a alors des changement de visuel / de format. Ce rehaussement est loin d’être une aberration, ce n’est pas si dramatique.

    Et les séries à parution irrégulières sont souvent des séries loin du succès d’un Food Wars, cela reste de l’anecdote.

    • « On ne va donc pas se retrouver avec un ou deux tomes d’une série avec une tête de plus. »

      Non mais un ou deux tomes avec une tête de moins oui, voir la photo de Kiss him not me juste au dessus qui change au volume 3…

      « Les changements d’éditeurs pour une série, ça existe, et il y a alors des changement de visuel / de format. Ce rehaussement est loin d’être une aberration, ce n’est pas si dramatique. »

      Euh quand il y’a eu changement d’éditeur, tout à été réimprimé dans la nouvelle édition, donc on est pas du tout sur la même chose.

Laisser un commentaire

[the_ad id="59920"]