Publicité

Accueil / Éditorial / Changements majeurs chez les éditeurs

Publicité

© jmvnoos
© jmvnoos

Changements majeurs chez les éditeurs

Cet été, nous apprenions que le poste de directeur éditorial de Pika, tenu jusqu’alors par Kim BEDENNE, était à pourvoir. Et, plus récemment, c’est Mehdi BENRABAH, le directeur éditorial de Kazé Manga, qui a annoncé son départ de l’éditeur pour lequel il travaillait depuis bientôt six ans.

Ces départs apportent une situation de grands changements dans le domaine de l’édition, pourtant plutôt habitué à un certain statu quo.

Qui pour remplacer Kim chez Pika ?
On sait que plusieurs professionnels sont intéressés, au vu de l’excellente situation du second éditeur du secteur ce n’est pas étonnant. Mais la recherche d’un directeur éditorial expérimenté, et japonophone, limite, quand même, grandement le nombre de postulants potentiels.

Qui pour prendre le poste chez Kazé ?
L’éditeur souhaiterait un directeur plutôt expérimenté pour relancer une collection en nette perte de vitesse, un éditeur ‘junior’ pouvant être trop ‘vert’ pour le challenge.

Mais, à côté de cela, il se dit qu’il y aurait, aussi, du mouvement chez Glénat, et chez un autre éditeur du secteur, et quelques éditeurs ont des envies d’ailleurs.

Tout cela provoque un jeu de chaises musicales qui va, prochainement, trouver sa conclusion, et rebattre, en partie, les cartes.
Si les changements apportés ne seront pas forcément majeurs, il est certain qu’un changement de responsable éditorial modifie, au moins en partie, la politique d’édition et la couleur d’un catalogue. Plusieurs éditeurs étant dans cette situation, et notamment des éditeurs majeurs, les parutions de fin 2016 et de 2017 auront probablement une saveur différente…

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

8 commentaires

  1. Ils sont bien beaux ces communiqués de presse de la part de Pika et Kazé Manga mais ça reste extrêmement politiquement correct. En tant que consommateur je pense qu’on serait en droit de savoir les véritables raisons.. « Un nouveau challenge » ça veut tout et rien dire. Depuis combien de temps les personnes voulaient partir etc.. Je pense qu’on pourrait en savoir un peu plus

    • Kubo

      A ma connaissance, il n’y a pas eu de communiqué des éditeurs en question. Pika, ça a été découvert par la diffusion d’une annonce de recrutement sur un site spécialisé, et Kazé dévoilé par une communication à destination des structures partenaires par Mehdi.

      J’essaie de donner des informations, sans trop en dire, car certaines choses doivent encore être tues tant que les intéressés n’ont pas décidé de communiquer dessus.

      Le but de cet édito est de montrer que beaucoup de choses bougent, comme jamais, dans les directions éditoriales, et qu’il y aura un impact sur les publications futures.

      • Je te prie de m’excuser dans ce cas j’ai cru que l’ensemble de la presse spé avait eu des communiqués. D’où mon incompréhension.

        Après je ne vois pas qui pour prendre leurs places ne connaissant pas le milieu de l’édition et je pense qu’aller débaucher le directeur de collection d’un concurrent serait plus que mal vu.

        Juste une petite question sur le changement chez Kazé, peut – on en déduire que Shueisha ne leur fais plus confiance pour avoir la primeur sur les gros hits notamment OPM et My Hero Academia aurait pu provoqué le départ de Medhi du poste de directeur éditorial ?

  2. Je suis plutôt d’accord, il y a quelque chose d’étrange dans ces multiples changements chez certains éditeurs. Je pense en particulier à Kaze manga qui a eu trois directeurs de collection en cinq années ; où est la cohérence du catalogue ? Comment créer une couleur à l’instar d’Akata, de Ki-oon ou Kurokawa ?

    Quant à Pika, j’aimerais savoir quels sont les titres acquis à l’époque Kim Bedenne qui ont vraiment marché, comme Seven Deadly Sins ? (L’attaque des titans était le dernier titre acquis par Pierre Valls -cf Mangacast Delcourt)
    Ces multiples changements de directeurs de collection n’offrent rien de bon pour ces éditeurs, car pour les fans, c’est l’image qui en souffre..

    • Kubo

      Kazé à réellement connu 2 directeur de collection : Raphaël et Mehdi, la pige de Josselin a été vraiment très courte.

      Dans les titres Pika qui ont marché on trouve : Noragami et L-DK qui ont dépassé les 10k sur leurs tomes 1, UQ Holder et Birth of Livaï qui ont bien cartonnés aussi (+ de 15k).

  3. Je ne suis pas contre un peu de changement. Ça fait un bail que je n’ai pas acheté un manga chez Pika (surement School Rumble). Pareil pour Kaze, les premiers titres étaient sympa, mais les derniers ne m’ont pas convaincu. Ça manque d’originalité, heureusement Akata est là.
    Reste plus qu’à attendre et voir ce que le futur leurs réserves.

  4. Kubo, pense tu que la solution intervienne en interne pour kazé avec Yumena Miyanaga?

Laisser un commentaire

banner