Publicité

Accueil / Dossiers / Reportages / Événements / Retour sur Lire à Limoges avec les éditions Akata

Dossier Boichi

Publicité

Lire_a_Limoges_Affiche

Retour sur Lire à Limoges avec les éditions Akata

Du premier au trois avril s’est déroulé le salon Lire à Limoges au Champ de Juillet où près de trois cents auteurs et éditeurs, de livres comme de BD, sont venus exposer et faire dédicacer leurs ouvrages.

Créé en 1980 et fort de plus de trente ans d’expériences, Lire à Limoges est l’un des dix plus grands salons du livre en France, accueillant plus de soixante mille visiteurs sur trois jours. Au programme : achats, dédicaces, débats, échanges et entrevues sur de nombreux sujets littéraires, bref, un incontournable si vous êtes du Limousin.

Lire_a_Limoges_Image_1

On pouvait y rencontrer des auteurs de tout genre : littérature contemporaine, étrangère, poésie, philosophie, jeunesse, mais aussi bande dessinée avec, entre autres, Guillaume LAPEYRE (City Hall) et Elsa BRANTS (Save me Pythie) invités par la librairie Page et Plume, et c’est tout naturellement qu’on a pu avoir du manga.

Parmi tout ce beau monde, on a pu trouver le stand des Éditions Akata, juste à côté des Histoires du Père Castor, le cadre idéal pour attirer la jeunesse mais pas que.
En effet, on a pu retrouver sur place l’intégralité du catalogue de l’éditeur établi en Limousin, et si les plus jeunes ont pu être attirés par Séki, mon voisin de classe, Orange ou Prisonnier Rikku, les plus âgés ont pu profiter de titres touchants comme Je reviendrai vous voir, Mishima Boys ou Colère Nucléaire, voir délirer avec Le geek, sa blonde et l’assassin, et Ladyboy vs Yakuza.

Lire_a_Limoges_Image_2

L’intérêt principal de ce type d’événements, en plus de pouvoir admirer tout un catalogue, est de discuter avec les éditeurs et ça tombe bien, tout le staff était là, notamment Dominique VERET, le directeur général d‘Akata, qui a accepté de nous parler.

Si Akata est présent à ce salon c’est tout d’abord que les responsables de l’événement sont très contents d’avoir un éditeur de la région présent, mais c’est aussi, selon Dominique VERET, le moyen de rencontrer le public et ainsi connaître ses envies et l’évolution de ses goûts.

Lire_a_Limoges_Image_3

C’est aussi l’occasion pour lui d’expliquer et d’affirmer son message sur l’écologie et le dépassement de soi. D’histoire rurale, il lui tient à coeur d’amener plus de titres matures, car selon lui, la passion pour le Japon et les mangas allaient ramener les lecteurs français vers une conscience de la nature et c’est sur cette idée qu’il a basé sa ligne éditoriale même si d’autres éditeurs le « prenaient pour un ouf ».

Dans cette idée d’éducation, Akata a beaucoup de contact avec les CDI des collèges et lycées, faisant cartonner des titres comme Sans aller à l’école, je suis devenu mangaka ou les Pommes Miracles. Ces titres sont complémentaires, car si les Pommes Miracles peuvent donner un véritable engouement pour le travail de la terre, il faudra trouver la force et le dépassement de soi et un titre comme Prisonnier Riku peut y aider, nous confie le directeur d’Akata.

Toujours dans cette optique de rencontre, l’éditeur souhaite revenir plus souvent dans les salons avec une fréquence de deux par mois partout en France. Il compte aussi faire des partenariats avec de petits éditeurs comme Isan manga, le Lézard Noir et IMHO pour proposer leurs titres dans ces conventions. Cela n’augure que du positif pour les lecteurs qui pourront faire le plein de bons titres et de goodies, comme des posters gratuits, la joie de tout fan.

Lire_a_Limoges_Image_4

Lire à Limoges est un très bon événement qui s’est achevé ce dimanche, si vous n’avez pas pu y assister, n’hésitez pas à venir l’année prochaine pour encore plus de livres et de mangas.

Remerciements : Dominique VERET pour ses réponses mais aussi à Florent BEAUDOUIN et Florian BRILLAT pour la photographie 




A propos de Ithaqua

Si c'est sombre, glauque ou tout mignon, j'en fais mon affaire, tant qu'il y a quelque chose derrière.

Laisser un commentaire

banner