Publicité

Accueil / Dossiers / Portraits / Ma Mangathèque Idéale / Ma Mangathèque Idéale : Yukionna (Manga Mag)

Publicité

Ma Mangathèque Idéale : Yukionna (Manga Mag)

Ma Mangathèque Idéale : Yukionna (Manga Mag)

Ma Mangathèque Idéale est une rubrique dans laquelle une personnalité du monde du manga ou de la japanime partage, avec nous, sa bibliothèque manga idéale et nous explique brièvement pourquoi elle a choisit ces titres !
Entre coups de cœur et œuvres incontournables, découvrez leurs titres cultes !

Pour fêter notre première année, petit hors-série de la rubrique car c’est le staff de Manga Mag qui s’y colle !
Aujourd’hui, c’est Yukionna, chroniqueuse sur Manga Mag, qui nous propose sa “mangathèque” idéale !

separ

One Piece
de Eiichiro ODA
Glénat

« “Le roi des pirates, ce sera moi !” dit Luffy, le héros du shônen le plus vendu de ces 10 dernières années et cela, à juste titre. Dès les premières pages, j’ai été conquise par l’aventure de ce garçon au corps élastique mais pas très futé. Chaque arc fourmille de bonnes idées; c’est à croire que l’inspiration d’ODA est inépuisable. Lui-même le dit, on en a encore au moins pour 10 ans et ce n’est pas pour me déplaire, au contraire, je suis totalement accro à l’équipage du chapeau de paille et je veux continuer de suivre la recherche du One Piece encore longtemps. »

separ

Fairy Tail
de Hiro MASHIMA
Pika

« Le premier shônen que j’ai lu et de ce fait, j’y ai un attachement particulier et ce malgré le manque de renouveau flagrant et l’absence de fil conducteur de la série. Je me plais à suivre les péripéties de la guilde même si les arcs se ressemblent un peu plus au fur et à mesure de l’histoire. J’aime la patte graphique de son auteur qui, en mettant de côté l’exagération des poitrines conséquentes de ses personnages féminins, possède un trait agréable à l’œil. »

separ

Card Captor Sakura
de CLAMP
Pika

« Adepte du travail des quatre demoiselles formant CLAMP, si je ne dois garder qu’une seule de leurs œuvres, mon choix se portera sur Card Captor Sakura. Un manga de magical girl comme on n’en voit plus de nos jours, à destination autant d’un public féminin que masculin. Brisant les tabous et ne s’embêtant pas du regard des autres, on suit les aventures trépidantes d’une jeune fille chasseuse de cartes aux pouvoirs magiques puissantes et accompagnée d’un mini-lion volant. »

separ

Nana
de Ai YAZAWA
Delcourt/Tonkam

« Shôjo déguisé s’adressant autant à la gent féminine que masculine, il raconte le destin entremêlé de deux jeunes filles portant le même prénom. L’œuvre ne se limite pas à sa catégorie shôjô et bouleverse les codes du genre. C’est avec une impatience non dissimulée que l’on attend que l’auteure se décide à reprendre son œuvre pour la conclure comme il se doit. »

separ

Fullmetal Alchemist
de Hiromu ARAKAWA
Kurokawa

« Un shônen qu’on ne présente plus, l’histoire de deux frères ayant commis l’irréparable alors qu’ils ne souhaitaient que ressusciter leur mère disparue. L’ayant tout d’abord découvert par le biais de la première adaptation animée qui m’a laissé un goût d’inachevé, je me suis naturellement dirigée vers le tirage papier que j’ai dévoré d’une seule traite. Grâce à son univers riche et complexe ainsi qu’un récit d’aventure prenant et bouleversant, on ne ressort pas en un seul morceau après avoir lu les 27 volumes composant la série. »

separ

Nausicaä
de Hayao MIYAZAKI
Glénat

« Appréciant tout particulièrement ce réalisateur et ce film d’animation faisant partie de mes préférés, je ne pouvais pas passer à côté du manga dans lequel le maître va un peu plus loin que dans son œuvre cinématographique et dans laquelle on peut retrouver la quasi totalité des thèmes chers à ce grand monsieur avec un dessin d’une justesse incroyable. »

separ

Death Note
de Tsugumi OBA et Takeshi OBATA
Kana

« C’est l’œuvre qui a fait découvrir le talentueux duo de mangakas. Ils nous proposent un récit passionnant et particulièrement verbeux écrit par OBA et sublimé par le dessin d’OBATA. Ce seinen sait vous tenir en haleine et ne vous laissera pas indifférent. »

separ

20th Century Boys
de Naoki URASAWA
Panini

« Possédant un style mêlant à la perfection franco-belge, comics et manga, l’auteur nous livre un récit de science-fiction maîtrisant parfaitement le passé, le présent et le futur qui n’est pas sans nous rappeler notre tendre jeunesse où l’on se plaisait à deviner quel genre d’adulte nous deviendrions. »

separ

Akira
de Katsuhiro OTOMO
Glénat

« Une œuvre culte tout simplement qui pose les bases de la culture manga qui serait bien différente si elle n’avait pas existé. On n’oublie pas la narration menée d’une main de maître et un graphisme à couper le souffle. »

separ

Gunnm
de Yukio KISHIRO
Glénat

« Le titre de KISHIRO est tout simplement un classique de la science-fiction à lire pour tous les fans du genre. Son dessin maîtrisé et son récit philosophique en font une œuvre incontournable. »

separ

Genshiken
de Shimoku KIO
Kurokawa

« Un manga sur les otaku pour les otaku. Que dire de plus si ce n’est que ce manga fait tristement partie de ces séries dont tout le monde parle et que tout le monde a lu mais qui n’a pas pour autant eu le succès escompté. »

separ

Hikaru no Go
de Takeshi OBATA et Yumi HOTTA
Delcourt/Tonkam

« Il est toujours difficile de retranscrire et rendre intéressant un manga sur le sport d’autant plus quand ce dernier est un jeu pas très palpitant aux premiers abords, à savoir le go (sorte d’échec japonais). C’est partant un pari gagné avec brio dans Hikaru no Go grâce au scénario écrit par Yumi HOTTA et à la précision du dessin de Takeshi OBATA. »

separ

Orange
de Ichigo TAKANO
Akata

« Sur un coup de tête, je me suis dit : « Tiens, si je lisais cette série dont tout le monde parle ? ». Pourtant pas mon genre de lecture, je me suis laissée emporter par cette romance pleine de nostalgie et un tantinet fantastique. »

separ

Blue Spring Ride
de Io SAKISAKA
Kana

« Je ne suis pourtant pas très familière du genre shôjô si l’on met de côté mon attrait pour les CLAMP mais Blue Spring Ride a su me happer dans sa romance tout sauf niaise et avec son héroïne haute en couleur. »

separ

L’Attaque des Titans
de Hajima ISAYAMA
Pika

« C’est dessiné avec les pieds… et alors ?! Une aventure où l’humanité se retrouve aux pieds du mur (sans mauvais jeu de mots) à se battre contre un ennemi insurmontable, ça a de la gueule ! Dans ce monde des hommes séparés entre ceux qui se sont résiliés à accepter cette domination et ceux près à se battre pour la liberté, les complots se multiplient. Au final, on se rend compte qu’un entremêlement d’intrigues politiques entre les Hommes fait plus de dégâts que le combat de ces derniers contre leur ennemi commun. »

separ

Air Gear
de Oh! Great
Pika

« J’ai longtemps hésité entre Air Gear ou Enfer et Paradis mais malgré un final un poil tiré par les cheveux (faut le dire mais bon, normal c’est du Oh! Great me direz-vous), j’ai choisi le roller plutôt que la baston. Un régal pour les yeux, la plastique féminine n’a jamais été aussi bien dessinée qu’en passant par le coup de crayon de l’ancien (?) dessinateur de hentai, sans parler des décors détaillés comme c’est pas permis. »

separ

Citrus
de SABUROUTA
Taïfu Comics

« Il est tellement rare de voir un yuri de bonne qualité traverser nos frontières que je ne pouvais pas ne pas mettre ce titre dans cette liste. Il nous offre un dessin de qualité et une romance mignonne entre 2 jeunes filles qui se découvrent. »

separ




A propos de Manga Mag

Manga Mag est un site francophone consacré au manga et à l'animation japonaise, à travers des chroniques de titres, des dossiers, des reportages et l'actualité du domaine.

3 commentaires

  1. Rien que pour avoir cité Gunnm et quasiment que des mangas que j’adore relire, je ne peux que valider cette bibliothèque !!

  2. Pas de fil conducteur dans Fairy tail lol.. Et le mage noir Zeleph c’est pour du beur que depuis les premiers tome de la série il est cité…

Laisser un commentaire

banner