Japan Expo - 18ème Impact

Publicité

Accueil / Dossiers / Portraits / Ma Mangathèque Idéale / Ma Mangathèque Idéale : Paul OZOUF (Journal du Japon)

[Dossier] Bilan de l’année manga 2016 : les tops, les flops, l’état du marché…

Publicité

Ma Mangathèque Idéale : Paul OZOUF (Journal du Japon)

Ma Mangathèque Idéale : Paul OZOUF (Journal du Japon)

Ma Mangathèque Idéale est une rubrique dans laquelle une personnalité du monde du manga ou de la japanime partage, avec nous, sa bibliothèque manga idéale et nous explique brièvement pourquoi elle a choisit ces titres !
Entre coups de cœur et œuvres incontournables, découvrez leurs titres cultes !

Aujourd’hui, c’est Paul OZOUF (alias Ramza), journaliste spécialisé, rédacteur en chef du Journal du Japon et responsable de Paoru.fr, qui nous propose sa “mangathèque” idéale !

Journal du Japon

Paoru« Le souci lorsqu’on lit des mangas depuis 25 ans c’est que la mangathèque idéale ne se résume pas à 10 ou 20 ouvrages, on pourrait aisément en citer 50 ; voir 100. Après avoir lu quelque chose comme 10 000 tomes en 25 ans, il est criminel de devoir proposer seulement une dizaine d’ouvrage ou deux ! Alors, certes, avec les années, j’ai régulièrement épuré mes étagères, et cette liste représentera sans doute avec plus de précision mes goûts en la matière mais faire LA liste est impossible ; et de toute façon, il y a autant de bonnes listes que de lecteurs.
Je vous en ai donc concocté avec amour et nostalgie une liste d’immanquables, en m’arrêtant de force au dixième pour éviter des débats insolubles ! »

separ

Akira
de Katsuhiro OTOMO
Glénat
« Le premier manga que j’ai eu entre les mains. Je me souviens encore de mon sentiment à lire ces planches couleurs… Quelle puissance, quelle énergie ! Combien de fois à l’adolescence j’ai voulu faire mien les pouvoirs de Tetsuo, pour tout envoyer balader. Un modèle du genre et une allégorie parfaite de la frustration adolescente… En plus des qualités narratives de Katsuhiro OTOMO, indéniables.
À lire pour comprendre toute une génération, donc, même si ce n’est pas la vôtre. »

Akira 1 Akira 2 Akira 3 Akira 4

separ

Dragon Ball
de Akira TORIYAMA
Glénat
« Le premier shônen, les premières aventures incroyables de Son Goku, ses combats et rencontres… Les premiers nemesis du shônen manga aussi : Picolo, Végéta, Freezer, Cell… En voilà des arcs et des ennemis qui ont marqué mon aventure de lecteur.
Dragon Ball doit aussi beaucoup à l’humour de son auteur, Akira TORIYAMA, mais également au fait qu’il a été le premier de son genre. Nous sommes nombreux à nous demander si l’œuvre, si elle sortait aujourd’hui, rencontrerait le même succès. Les avis divergent mais la série reste pour moi indissociable de vent de folie et de nouveauté qu’a apporté le manga en France dans les années 80-90.
Pour les plus jeunes d’entre-vous, dites-vous que si vous aimez Seven Deadly Sins par exemple, Dragon Ball est à ne pas rater ! »

Dragonball Perfect 1 Dragonball Perfect 2 Dragonball Perfect 3 DB PERFECT EDITION T04

separ

La Mélodie de Jenny
de Tsukasa HOJO
Tonkam / Ki-oon
« Un ambassadeur du manga, ni plus ni moins, d’autant qu’il a été réalisé par un auteur connu pour ses œuvres plus mainstream : Tsukasa HOJO, monsieur City Hunter et Cat’s Eyes.
Dans ce recueil de nouvelles, le mangaka traite de la seconde guerre mondiale mais vu de l’intérieur, en expliquant les drames, bêtises et injustices résultant des comportements des Japonais en temps de guerre. Une première à l’époque de sa sortie aux éditions Tonkam, qui faisait de lui un manga d’une grande sensibilité et tout autant d’intelligence sur un sujet majeur. À ceux qui diffusaient les clichés de l’époque comme quoi le manga se résumait à du sexe et de la violence, c’était ma meilleure arme de dissuasion. »

Mélodie de Jenny La Mélodie de Jenny

separ

Slam Dunk
de Takehiko INOUE
Kana
« Le shônen sportif ! Takehiko INOUE !
Slam Dunk c’est l’éclosion d’un auteur majeur (le mangaka de Vagabond et Real) dont on voit croître le talent tome après tome et qui nous présente une équipe de Basket totalement magique avec des personnages – des grands gaillards au sale caractère (mais avec un charisme rare) qui ont marqué toute une génération jusqu’à l’os. Rarement le héros d’un shônen, d’habitude trop consensuel pour moi, ne m’aura autant séduit. Cette série est citée parfois comme l’un des meilleurs mangas de tous les temps… Ça peut certes être sujet à débat, mais comme manga sportif il est vrai que quasiment aucun ne tient la comparaison de par l’intensité des rencontres ou de ses protagonistes.
Slam Dunk c’est juste génial ! »

Slam Dunk T1 Slam Dunk T3 Slam Dunk T4 Slam Dunk 31

separ

Kimi Wa Pet
de Yayoi OGAWA
Kurokawa
« Un autre manga complètement bouleversant, mais pour d’autres raisons… Tellement bouleversant en tout cas que, paradoxe, j’ai mis un temps infini à le finir. C’est aussi ça la force de certains mangas, et plus particulièrement des shôjos et josei : ça vous remue, ça fait exploser vos émotions. Dans ce josei de Yayoi OGAWA je crois bien être tombé amoureux de l’héroïne, une jeune femme adulte qui a privilégié sa carrière mais qui a totalement planté sa vie sentimentale. Une beauté originale au tempérament de garçon manqué vivait donc avec Momo, un jeune hyper talentueux et ils vont connaître une alchimie qui me fera rêver mais qui va aussi connaître des difficultés… Trop pour mon cœur d’artichaut de jeune adulte qui s’était totalement projeté dans la vie de ces personnages.
Je pourrais remplacer ce titre par Vidéo Girl, qui m’a procuré le même genre d’émotions, mais lors de mon adolescence. Tout dépend donc de votre âge ! »

Kimi Wa Pet 1 Kimi Wa Pet 2 Kimi Wa Pet 3 Kimi Wa Pet 4

separ

Solanin
de Inio ASANO
Kana
« En parlant du début de l’âge adulte, j’ai forcément pensé à celui qui parle sans doute le mieux de la jeunesse japonaise… Le mangaka Inio ASANO, qui décrit dans Solanin la perte des repères et des barrières pour toute la génération post-salaryman au Japon. Alors que les adolescents des années 60 et 70 se sont révoltés avant de rentrer dans le droit chemin ceux des deux décennies suivantes vont devoir suivre un plan tout tracé et rentrer dans un moule qui n’est pas le leur, sans avoir voix au chapitre. Ils se retrouvent dans une société qu’ils n’ont ni façonné ni pu remettre en question. Une quête de sens universelle se met alors en place, avec autant de douceur que de violence, autant de joies que de drames, et pleines de vérités qui nous transpercent. »

Solanin T1 Solanin T2

separ

Vinland Saga
de Makoto YUKIMURA
Kurokawa
« Premier manga historique et celui qui reste d’ailleurs le meilleur du genre, car il mêle des destinés complexes, suivies sur plusieurs années, à un cadre historique savamment étudié : celui des Vikings et de leur conquête de l’Angleterre. Forcément en tant que Normand et avec de lointains ancêtres scandinaves, ça ne pouvait que finir en haut lieu sur mes étagères. Vengeance, solitude, rédemption, honneur, survie, servitude : tout ce qui conduit un jour où l’autre à une guerre et ce qui en découle est traité, donnant une grande profondeur à un récit très guerrier et riche en combat. C’est dessiné de main de maître en plus. »

Vinland Saga 1 Vinland Saga 2 Vinland Saga 3 Vinland Saga 4

separ

Fullmetal Alchemist
de Hiromu ARAKAWA
Kurokawa
« C’est l’éclosion d’une autre mangaka de talent, Hiromu ARAKAWA.
Tout comme INOUE je pourrais mettre toutes ses œuvres dans cette sélection si je n’avais pas privilégié l’éclectisme. Si j’ai choisi ce titre c’est sans doute qu’il est l’un des rares shônens réussis qui a su éviter la routine du genre avec ces arcs redondants et ses enchaînements de cycles entre combat contre un némésis puis entrainement puis combat etc… FMA c’est une histoire de fond travaillée et un univers riche et complexe qui se déroule sur plus de vingt tomes sans jamais se répéter, où l’auteur n’a pas peur de tuer ses personnages – sans qu’ils reviennent comme par magie – et qui est bourré d’un humour novateur qui sera d’ailleurs la patte de la mangaka dans ses autres succès.
FMA, c’est LE manga qui prouve que les mangakas femmes sont super douées pour les shônens. »

 Fullmetal Alchemist 1-2-3 Fullmetal Alchemist 4-5 Fullmetal Alchemist 6-7 Fullmetal Alchemist 8-9

separ

Billy Bat
de Naoki URASAWA
Pika Édition
« A l’inverse des précédents, je rends hommage à un mangaka, Naoki URASAWA, non pas par son premier titre arrivé en France mais par le dernier en date. Scénariste de génie, surtout associé à son compère Takashi NAGASAKI, ils voyagent à travers le temps pour une histoire incroyablement prenante, en revissant certaines périodes catastrophiques de l’Histoire à leur sauce : l’affrontement des clans Iga / Koga, Einstein, la seconde Guerre Mondiale, Walt Disney, Le voyage sur la Lune, les tours jumelles du World Trade Center, tout ça et bien plus encore… Tout est mélangé dans une lutte entre le bien et le mal sans que l’on sache si nos héros font les bons choix et quels seront les conséquences de leurs actes… Qui peuvent intervenir jusqu’à plusieurs générations plus tard parfois !
Un titre d’une très grande intelligence et qui fait preuve d’un talent toujours renouvelé pour des mises en scènes surprenantes et diablement efficaces !
« 

Billy Bat 1 Billy Bat 2 Billy Bat 3 Billy Bat 4

separ

RG Veda
de CLAMP
Tonkam
« Je ne pouvais pas finir ces 10 ouvrages sans citer mon CLAMP préféré. Mon premier CLAMP d’ailleurs.
Là encore c’est une éclosion de talents, de 4 talents pour être exact. C’est sombre, sanglant, aussi lyrique que dramatique, tragique et épique qui pique et qui repique votre cœur de lecteur. Ce bain de sang à la fin de la série, mon dieu… Les CLAMP ont une poésie bien à elles et elles l’expriment à merveille dans ce mélange de contes et légendes fantastiques à travers des planches dignes de grands tableaux devant lesquelles on pourrait se plonger des heures durant.
Le style est unique, même s’il a été copié et décliné à foison par d’autres dizaines d’auteurs, ce qui ne change rien au fait que RG Veda, tout comme Tokyo Bablyon ou X d’ailleurs, est l’un des mangas symboliques des années 90. »

RG Veda Deluxe 1 RG Veda Deluxe 2 RG Veda Deluxe 3 RG Veda Deluxe 4

separ

« La liste est achevée mais plein d’autres titres ou noms de mangaka assaillent mon esprit : Mitsuru ADACHI, Yotsuba, Space Brothers, Hunter X Hunter, Kaoru MORI, Yuji IWAHARA, Tetsuya TSUTSUI ou Masamune SHIROW, Cesare, Bakuman, Kenshin… RAAAAH ! Cette liste est définitivement trop courte !!! »

Merci à Paul d’avoir partagé avec nous sa “mangathèque” idéale. À très vite pour un prochain numéro !




A propos de Manga Mag

Manga Mag est un site francophone consacré au manga et à l'animation japonaise, à travers des chroniques de titres, des dossiers, des reportages et l'actualité du domaine.

3 commentaires

  1. Putain Gen d’Hiroshima,les gars!

  2. Polo > alors je l’ai lu Gens, y a 5-6 ans. Il est prenant mais il m’a beaucoup moins marqué. Encore une fois c’est subjectif tout ça !

  3. J’ai toutes ces séries hormis Kimi wa Pet (mais j’ai video girl aï) et Solanin (mais j’ai Bonne nuit Punpun du même auteur, que je n’ai pas aimé).

    Il manque quand même un genre qui m’est cher dans cette liste : la comédie pure.
    Après difficile de tranché entre Urusei Yatsure (Lamu) et Ranma 1/2 de Rumiko Takahashi, Les Vacances de Jésus et Bouddha, ou encore Gintama.

    Après il y a des perles qui sortent complètement de l’ordinaire comme Thermae Romae ou Detroit Metal City.

Laisser un commentaire

banner