Publicité


Accueil / Dossiers / Interviews / [Interview] Buichi TERASAWA, amateur de cinéma avant tout

Cobra - Buichi TERASAWA
©Buichi TERASAWA / A-Girl Rights

[Interview] Buichi TERASAWA, amateur de cinéma avant tout

Buichi TERASAWA était l’un des prestigieux invités du MAGIC de cette année (dont Cédric BISCAY, son créateur, vous parle en détail dans Le Coin du Guest), l’occasion parfaite pour Manga Mag d’aller lui poser quelques rapides questions !

L’unique journée du festival MAGIC ayant été très intense, il ne nous a été possible de nous entretenir avec le mangaka que quelques minutes, ce qui donne ce très court entretien ! Merci à l’équipe du salon MAGIC de l’avoir rendu possible, et à maître TERASAWA de nous avoir accordé de son temps !

Buichi TERASAWA (MAGIC 2016) Buichi TERASAWA (MAGIC 2016)
Photos : © CL

Dédicace Buichi TERASAWACobra était un héros de shônen atypique à l’époque de par son âge, c’était un adulte. N’était-ce pas difficile d’imposer un tel personnage ?
Buichi TERASAWA : À l’époque, j’ai tout simplement dit à l’éditeur que s’il ne voulait pas que je dessine un adulte, j’irais dessiner ailleurs. Comme le rédacteur en chef était fan de moi, il n’y a pas vraiment eu de problèmes.

Difficile de ne pas voir que l’univers de Cobra est occidental. Quels sont les westerns qui vous l’ont inspiré ?
Buichi TERASAWA : J’ai tout vu ! J’ai regardé tous les westerns mais aussi énormément de films de samouraïs. Il n’y en a aucun qui m’a marqué plus que d’autres.

Qui preniez-vous comme modèle(s) pour dessiner d’aussi jolis personnages féminins ?
Buichi TERASAWA : C’était surtout mes copines que je prenais pour modèles ! Plus sérieusement, les trois sœurs dans Cobra sont inspirées d’actrices : Jane n’est autre que Jane FONDA, Dominique est inspirée de Dominique SANDA et Catherine vient bien sûr de Catherine HEPBURN. De la même façon, on reconnaît Alain DELON dans Crystal Boy et Jean-Paul BELMONDO dans Cobra.

D’où vient cette fascination pour les belles fesses ?
Buichi TERASAWA : C’est toute ma vie ! C’est comme le Crazy Horse. Les danseuses, plutôt que d’être de face, sont de dos, en ligne et donc on voit toutes leurs fesses.

Merci pour vos réponses et bonne fin de séjour !
Buichi TERAZAWA : Avant que vous ne partiez, un petit scoop, je vais sortir une nouvelle oeuvre cette année qui est inspirée du Magicien d’Oz et le titre sera très probablement Over the Rainbow.

Merci maître !

Interview réalisée par Kobito
Traduction : Sahé CIBOT

En France, Cobra est édité chez Black Box, Takeru chez Isan Manga.

Cobra 01 Takeru 1




A propos de Kobito

Kobito

Les mangas c’est comme la vie, sauf que dans les manga à la fin tu meurs rarement !

2 commentaires

  1. Merci pour cette (courte mais bien belle) interview Kobito.

Laisser un commentaire

[the_ad id="59920"]