Publicité

Accueil / Dossiers / Interviews / [Interview] Chikashi KUBOTA, chara-designer de One Punch Man

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Publicité

[Interview] Chikashi KUBOTA, character designer de One Punch Man

[Interview] Chikashi KUBOTA, chara-designer de One Punch Man

A l’occasion de sa venue en France lors de l’événement Anime Digital Act, nous avons eu la chance de pouvoir nous entretenir avec Chikashi KUBOTA, character designer et directeur de l’animation général de la série animée One Punch Man.

Dédicace Chikashi KubotaBonjour monsieur KUBOTA, pourriez-vous, s’il-vous-plait, vous présenter au public français ?

Chikashi KUBOTA : Bonjour, je suis Chikashi KUBOTA, et je suis animateur.
Je suis le character designer et le directeur de l’animation de la série One Punch Man.

Comment avez-vous débuté dans les métiers de l’animation ? Qu’est-ce qui vous a amené à travailler dans ce secteur ?

Chikashi KUBOTA : Depuis tout petit, j’aime beaucoup dessiner. À l’école je dessinai sur les bouts de mon cahier, image par image, pour faire de l’animation.
À l’époque où Dragon Ball était très populaire, je suis tombé dans une revue sur une sorte de making-of de l’animé qui m’a fait découvrir le métier d’animateur.
J’aimais beaucoup cette technique d’animation sur papier, et je me suis dit que ça serait super d’en faire mon métier.

Quel a été votre parcours pour y arriver ? Avez-vous rencontré des gens qui vous ont formé ?

Chikashi KUBOTA : Dès ma dernière année de lycée j’étais déjà décidé à devenir animateur à l’issue de ma scolarité. Durant cette même année, j’ai trouvé une petite annonce de Xebec dans le magazine Animage qui recherchait des animateurs. Comme ça avait l’air très urgent, je me suis dit que cette société serait peut-être susceptible de prendre un lycéen. Malheureusement, je n’ai pas été pris, et je suis allé dans une école spécialisée en animation.
Tout en étant étudiant, je continuais à montrer mes dessins au studio car j’avais été repéré par Nobuyoshi HABARA (réalisateur de Sôkyû no Fafner, Broken Blade ou D.N.Angel – NDLR) de Xebec. À l’automne de ma première année, j’ai finalement été pris comme animateur et c’est ainsi que j’ai débuté dans ce milieu.

Pourriez expliquer en quoi consiste votre travail ?

Chikashi KUBOTA : Je suis avant tout animateur, et je dois dessiner sur des feuilles… beaucoup de feuilles ! (rires)

Plus spécifiquement, à propos du métier de character designer, il faut savoir qu’au Japon il y a deux types d’animation : les projets originaux sans œuvre à adapter et les projets qui adaptent des œuvres existantes comme des mangas.
À partir des idées initiales, je dessine des poses des personnages, debout, assis, pour que les animateurs aient des références précises à reproduire.
Sur One Punch Man, qui est basé sur un manga, il y déjà énormément de dessins qui existent mais, pour faire une série d’animation, il faut travailler différemment le visuels des personnages. Yusuke MURATA, le dessinateur du manga, a modifié légèrement son dessin entre le premier et le dernier tome paru, parfois ce sont des éléments des costumes ou de corps, parfois ce sont les expressions des visages qui ont évolué, et des fois il n’existe pas de visuel de dos. Je fais la somme de tout cela pour que toutes les personnes qui travaillent sur la série aient des références, je recréé des personnages en prenant modèle sur l’œuvre originale.

Concernant le travail de directeur de l’animation, celui-ci a pour rôle de de vérifier que les dessins de la vingtaine d’animateurs qui travaillent sur l’épisode ne varient pas trop. Il doit harmoniser les travaux faits par différents animateurs.
Le rôle du directeur de l’animation général est d’harmoniser l’animation sur l’ensemble des épisodes de la série. Pour une série de 12 épisodes, il y a entre 8 et 10 directeurs de l’animation.
C’est comme dans une pyramide, chaque directeur de l’animation s’occupe des dessins faits par les animateurs clé de leur épisode, et le directeur général veille à la cohérence.

Comment avez-vous découvert One-Punch Man ? Comment en êtes-vous arrivé à travailler sur la série animée ?

Chikashi KUBOTA : À vrai dire je ne connaissais pas vraiment le manga One-Punch Man même si j’avais un peu regardé la publication sur internet.
Après avoir fini mon travail sur la série Space Dandy, réalisée par Shingo NATSUME, où j’ai officié en tant que directeur de l’animation, je n’avais pas encore de nouvelle mission.
M. NATSUME m’a alors proposé de travailler sur sa nouvelle série : One Punch Man. Je pensais qu’il allait me proposer à nouveau d’être directeur de l’animation mais pas du tout, cette fois-ci il m’a demandé d’être character designer (et direction de l’animation général – NDLR).

Avez-vous eu des contacts avec les auteurs du manga (ONE et Yusuke MURATA) pendant l’adaptation ?

Chikashi KUBOTA : On n’a pas réellement travaillé ensemble mais on a beaucoup discuté.
Tout au début de la production, on a fait des réunions par Skype sur le scénario auxquelles j’assistais aussi. Lors de celles-ci, j’en profitais pour montrer mes dessins à Yusuke MURATA. Parfois il validait, parfois il me demandait des changements sur certains détails.

Un dernier mot pour le public français ?

Chikashi KUBOTA : Je voudrais vous dire merci pour votre soutien à la série One Punch Man. J’espère que vous continuerez de soutenir la série d’animation ainsi que l’œuvre originale !

Propos recueillis par Kubo et Ours256 pour Manga Mag
Traduction : Shôko

Merci aux équipes de VIZ Media Europe et ADN

One Punch Man – Intégrale 2 BluRay Collector [Blu-ray] [Édition Collector]

Price: EUR 35,99

4.5 étoiles sur 5 (27 customer reviews)

2 used & new available from EUR 35,99




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la "génération Club Dorothée", c'est un gros lecteur de mangas depuis plus de 20 ans. Fondateur du podcast Mangacast, il est aussi l'un des créateurs de Manga Mag.

3 commentaires

  1. Sympathique petite interview, dommage que vous ne lui ayez pas posé plus de questions par rapport à son rapport à Sushio et sa transition de chez Xebec/Bee Train à Gainax, ou quels étaient ses amis qui l’ont amené à travailler sur les différents projets du studio Bee Train (principalement sur Medarotto, NOIR et .hack//sign )
    Très cool néanmoins !

    • Kubo

      Il faut bien se rendre compte que dans ce genre d’exercice, tout est très cadré. M. KUBOTA et le producteur d’OPM étaient là pour parler de One Punch Man, et pas vraiment du reste.
      On a essayé de faire le boulot dans le temps limité qui nous est imparti (on a toujours trop de questions pour le temps donné et on doit trancher en direct), tout en restant dans les clous ! 😉

    • Pour avoir eu la chance de lui poser la question, il n’a pas travaillé sur Medabots malheureusement !

Laisser un commentaire

banner