Publicité


Accueil / Dossiers / BLACK-NECDOTE / LES BLACK-NECDOTES #1 : Traduire La Maison du Soleil 6

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

LA MAISON DU SOLEIL / Taiyô no ie © TAAMO, Pika Éditions/Kodensha

LES BLACK-NECDOTES #1 : Traduire La Maison du Soleil 6

Bonjour à tous ! Nous sommes le B•L•A•C•K Studio, composé d’Anaïs et Claire qui sont traductrices d’anglais et japonais, et de Catherine et Martin qui sont lettreu•se•r de BD et de mangas. Nous travaillons pour plusieurs éditeurs du milieu, et depuis 2015, nous diffusons des anecdotes de traduction et de lettrage sur notre compte twitter (@blackstudioFR).
À présent, nous diffuserons une anecdote exclusive par mois, traduction ou lettrage, sur MangaMag !

Ce mois-ci, à l’occasion de la sortie du tome 6 de La Maison du soleil chez Pika Éditions, de TAAMO et qui est traduit par Claire, nous vous proposons une anecdote de traduction !

Connaissez-vous le concept de manzai, cette forme d’humour japonais basée sur un duo comique ?
Les deux personnages ont chacun un rôle bien défini : le tsukkomi (le sérieux, l’intelligent, le rationnel) et le boke (l’idiot, l’absurde, l’impulsif). Le manzai consiste en un dialogue entre ces deux personnages reposant sur un quiproquo et des jeux de mots. Le boke sort une énormité sur laquelle réagit le tsukkomi, qui va tacler le boke, et ainsi de suite…

Ces rôles sont souvent utilisés dans les mangas, et c’est le cas ici avec Chii-chan (la meilleure amie de Mao, l’héroïne) dans le rôle du tsukkomi et Oda (un camarade de classe, dont Chii-chan est secrètement amoureuse) dans celui du boke.
Les personnages parlent de la situation familiale compliquée de Mao, quand Oda compare la vie de la jeune fille à une histoire de manga pour filles (ce qui est rigolo, car on est justement dans un shôjo !).

Chii-chan considère cette réflexion complètement absurde et se demande littéralement en japonais : « Comment vais-je le ‘tsukkomu’, celui-là ? », tsukkomu ayant le sens de « répondre, rétorquer à une absurdité ». En japonais, il existe donc un verbe dédié qui exprime à lui seul toute cette idée, mais en français, nous n’avons pas ce concept de tsukkomi/boke, et traduire littéralement aurait pu manquer de naturel. Du coup, Claire s’est mise dans la peau de Chii-chan et a imaginé ce qu’elle aurait dit dans cette situation : « Qu’est-ce qu’il peut sortir comme âneries, ce type… ». C’est un peu éloigné de la structure de la phrase VO, mais l’idée de décrédibiliser Oda reste suffisamment bien retransmise.

Les blagues de tsukkomi/boke constituent souvent un vrai défi de traduction, car il s’agit souvent d’un humour très potache, qui ne fait pas forcément écho chez nous, ou d’un quiproquo sur la lecture d’un kanji et là… c’est la galère pour trouver un équivalent en français !

– Et voilà !
– Profitez bien du tome 6 du… Soleil… de la Maison (#SDLM sur twitter) !
– C’est « La Maison du Soleil », boulet !
– Alors « #CLMDSB » ?!
*PAF !*
– Mais non, #LMDS !!!
– Pas taper, pas taper ! J’ai compris, c’est « La Maison du Soleil » chez Pika éditions, #LMDS !
– Bah voila !
– Une maison en soleil édité par des rayons de lumière, c’est une grosse économie en chauffage et en électricité !
– Qu’est-ce qu’il peut sortir comme âneries, ce type…
*Les deux ensembles*
– Bonne lecture !

Retrouvez toutes nos anecdotes de traduction et de lettrage sur notre compte twitter (@blackstudioFR) et page Facebook (@blackstudioFR) ! See you later!




A propos de Blackstudio

Blackstudio

Nous sommes le B•L•A•C•K Studio, composé d’Anaïs et Claire qui sont traductrices d’anglais et japonais, et de Catherine et Martin qui sont lettreu•se•r de BD et de mangas. Nous travaillons pour plusieurs éditeurs du milieu, et depuis 2015, nous diffusons des anecdotes de traduction et de lettrage sur notre compte twitter.

Un commentaire

  1. J’aime beaucoup le principe de cette rubrique, j’espre qu’il y en aura d’autres!
    Par contre l’écriture inclusive c’est vraiment hideux.

Laisser un commentaire

[the_ad id="59920"]