Publicité

Publicité

Warlord – Tome 9

Warlord – Tome 9 Éditeur : Ki-oon
Titre original : Maruhan the Mercenary
Dessin : Byung Jin KIM
Scénario : Sung Jae KIM
Traduction : Kette AMORUSO
Prix : 7.65 €
Nombre de pages : 208
Date de parution : 25/06/2015

Capturé par Modanbal, Maruhan est livré en pâture à Daram, le seigneur de la forteresse du diable. La créature lui confirme qu’il est le fils de Lamo, une Ryong que Bayren aurait rencontrée lors de sa première incursion dans l’antre des démons. Ivre de vengeance, le monstre tente d’éliminer le jeune guerrier, mais Moyongso arrive à la rescousse ! Alors que les mercenaires tentent d’échapper au maître des lieux, le shogun poursuit son offensive sur la citadelle, qu’il doit absolument traverser pour atteindre son objectif. Le plan est simple : détruire les piliers qui soutiennent les remparts. Sa mise en œuvre, elle, risque d’être un peu plus compliquée..

Le tome 9 de Warlord ne laisse aucunement place à la discussion où même à la réflexion, c’est de l’action à 100%. Avec un temps de lecture digne d’un volume de Gantz (malheureusement, ce n’est pas vraiment un compliment), on passe plus de temps à admirer les talents de dessinateur de Kim Byung-Jin qu’autre chose…

Alors que Moyongso continue à se faire attendre, on suit le combat de Maruhan contre Daram, seigneur de la forteresse du diable, qui n’est pas vraiment décidé à les laisser passer et… c’est tout ! L’histoire n’avance pas énormément, une fois de plus, puisque le jeune Maruhan manque toujours autant d’expérience et peine à se débarrasser de ses ennemis. Quand c’est un ryong supérieur, forcément, ça prend un petit peu de temps. Pourtant, je ne pense pas que, niveau force, le jeune demi-humain fasse pâle figure face à l’énorme créature qui constitue une cible assez facile par sa taille et sa vitesse pas particulièrement élevée…

En tout cas, en tant que lecteur, on aimerait vraiment que ça bouge parce que là, ça commence à faire un peu long…

Tiens, prends ça dans ta gueule !

Graphisme - 77%
Histoire - 18%
Mise en scène - 35%
Originalité - 21%
Edition - 79%
Dans son genre - 46%

46%

BAM !

Un volume axé baston comme les précédents, peut-être un peu trop. On espère voir le scénario bouger un peu dans le prochain volume !




A propos de Ours256

Ours256

J’aime bien regarder des trucs chelous… et les langues aussi.

Laisser un commentaire