Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Vinland Saga – Tome 15

Publicité

vinland saga tome15

Vinland Saga – Tome 15

Vinland Saga – Tome 15 Éditeur : Kurokawa
Titre original : Vinland saga
Dessin : Makoto YUKIMURA
Scénario : Makoto YUKIMURA
Traduction : Xavière DAUMARIE
Prix : 7.65 €
Nombre de pages : 208
Date de parution : 10/11/2015

Thorfinn et Einar, enfin libres, retournent avec Leif Eriksson en Islande, terre natale de Thorfinn, dans l’espoir d’y trouver le financement nécessaire à leur établissement d’une colonie au Vinland. Seul Hafdan, l’homme le plus riche de la région, aurait les moyens de financer leur expédition. Si l’homme semble intéressé par l’explooitation du Vinland, il ne voit pas d’un bon oeil l’absence de garanties de Thorfinn. Pourtant, pour fêter les noces de son fils avec le belle-soeur de Leif qui préfrèrerait quant à elle partir à la découverte du Monde, Hafdan fait un étrange cadeau à Thorfinn…

Maintenant que Thorfinn a un but, il lui faut trouver les moyens de le réaliser. Avec Einar, ils partent donc en quête d’argent. Mais comment inspirer la confiance quand on a que sa vie ? Ce tome est aussi celui d’une rencontre : Gudrid qui va sans doute influencer le sens que le mot liberté doit avoir dans le futur Vinland.

Ça fait déjà quelques tomes que Thorfinn a quitté les champs de batailles. Désormais, il veut créer un monde de paix. Pour cela, il sait qu’il doit aller loin, plus loin que son père car l’Islande elle-même n’est pas à l’abri des conflits. L’évolution de ce manga fait toujours craindre que le ton devienne mièvre, mais Makoto YUKIMURA nous promène sans nous lasser dans cette Europe du Nord moyenâgeuse. De nouveaux personnages apportent des regards différents sur cette société et permettent à Thorfinn de réfléchir à ce que doit être le futur Vinland.

La couverture bénéficie d’une légère surbrillance sélective qui met en valeur Gudrid, une jeune fille rebelle qui souffre du statut imposé aux femmes. Elle est comparée à une hirondelle de mer enchaînée. Si elle est au centre de situations cocasses voire comiques dans ce tome, l’illustration de couverture la glorifie en l’auréolant comme une icône triste et dont le goût de la liberté est réprimé. On prend conscience comme jamais que les femmes sont les jouets des hommes et surtout des puissants dans cette société nordique.

Soulignons aussi l’accent mis sur l’apparence. Thorfinn va encore changer d’aspect en passant sur les ciseaux de coiffure de sa soeur. Il faut y voir le signe qu’il entre dans une autre phase de sa vie. Il doit désormais inspirer la confiance, non en tant que guerrier ou que paysan, mais en tant que meneur d’hommes. Sa première quête dans cette nouvelle vie est de trouver de l’argent pour financer l’expédition pour le Vinland.

Même si ce n’est pas encore Bride Stories (de Kaoru MORI) au pays des vikings, ce tome ne contient que très peu de scènes d’action. L’ambiance de ce manga est apaisée et le héros n’a plus à faire face à ses démons intérieurs. Il est de plus en plus comparé à son père pour qui la vie avait plus de valeur que la fierté et ça, le héros de ce manga l’a bien compris.

On est dans un moment de transition qui annonce un long périple pour Thorfinn et ses amis. Le Vinland est encore loin.

Maintenant que Thorfinn a un but, il lui faut trouver les moyens de le réaliser. Avec Einar, ils partent donc en quête d’argent. Mais comment inspirer la confiance quand on a que sa vie ? Ce tome est aussi celui d’une rencontre : Gudrid qui va sans doute influencer le sens que le mot liberté doit avoir dans le futur Vinland. Ça fait déjà quelques tomes que Thorfinn a quitté les champs de batailles. Désormais, il veut créer un monde de paix. Pour cela, il sait qu’il doit aller loin, plus loin que son père car l’Islande elle-même n’est pas…

L'oeil du cyclone

Graphisme - 80%
Histoire - 83%
Mise en scène - 65%
Originalité - 70%
Edition - 70%
Dans son genre - 80%

75%

Voyage

Bien dans la continuité, ce tome annonce un changement d'arc. Le dessin reste soigné même si l'histoire ne nous permet plus d'avoir de grandes scènes de batailles. L'auteur nous fait comprendre qu'on n'est pas au bout de nos surprises. Une série atypique dans la production actuelle.

A propos de Apsara

Apsara
Mon travail m'incite à me tourner vers les mangas destinés aux plus jeunes, mais mon plaisir ne veut pas être en reste. Alors je lis aussi des trucs avec du sexe, de la violence et des gros mots.

Laisser un commentaire

banner