Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Sword Art Online – Phantom Bullet – Tome 1

Publicité

sao_phantom_bullet_vol1

Sword Art Online – Phantom Bullet – Tome 1

Sword Art Online – Phantom Bullet – Tome 1 Éditeur : Ototo
Titre original : Sword Art Online - Phantom Bullet
Dessin : Kōtarō YAMADA
Scénario : Reki KAWAHARA
Traduction : Nicolas PUJOL
Prix : 6.99 €
Nombre de pages : 190
Date de parution : 29/10/2015
« Vous êtes ici dans un jeu vidéo, mais vous n’êtes plus là pour jouer. » Un an après son retour dans le monde réel, Kirito se voit confier une mission dans le nouveau VRMMO à la mode, Gun Gale Online, pour enquêter sur la mort mystérieuse de joueurs décédés après avoir été tués à l’intérieur du jeu… Pendant ce temps, une mystérieuse joueuse du nom de Sinon semble à la recherche permanente d’un adversaire capable de lui procurer des sensations de jeu intenses… sans que personne ne sache rien de son véritable objectif…

Sword Art Online (ou SAO) est à la base un light-novel de Reki KAWAHARA illustré par Abec, qui a été adapté en série animée par le studio A-1 Pictures (AnoHana, GATE, Your Lie in April). Chaque arc de la licence a eu droit à une version manga avec la participation de dessinateurs différents et par conséquent, c’est tout naturellement que la naissance de l’arc Phantom Bullet en manga voit également le jour.

Sword Art Online – Phantom Bullet se déroule 1 an après les événéments se passant dans l’Aincrad et le manga adapte donc le troisième arc de la licence.

Ce volume pose les bases du scénario et présente les personnages, Kirito, LE héros des précédents opus et Sinon, “snipeuse” professionnelle in-game aux doigts de fée et à la précision hors du commun.

La petite vingtaine de pages au début de l’ouvrage est un résumé succinct de l’histoire du premier arc, Aincrad pour se rafraîchir la mémoire. Le reste suit pratiquement à la lettre les événements de l’anime, donc pas de surprise si on l’a vu au préalable ou lu le light-novel. Ce premier volume couvre dans l’ensemble les épisodes 1, 2 et 3 de l’adaptation animée.

À la différence, des précédents arcs, dont l’histoire se passe dans un univers heroïc fantasy, Phantom Bullet, comme son titre peut le suggérer, se déroule quant à lui dans Gun Gale Online (GGO), univers où les armes à feu sont reines et les joueurs sont pour la plupart, des professionnels. Fini les combats à l’épée et autres sorts de magie lancés pour faire face à l’ennemi.

Le dessinateur choisi pour adapter cette partie est Kōtarō YAMADA, auteur de Fire Emblem – Hasha no Tsurugi (série terminée en 11 tomes), Etoile (série terminée en 2 tomes) ou encore The Sacred Blacksmith toujours en cours avec 9 tomes parus à ce jour. Le moins que l’on puisse dire c’est que ce choix est bon. Le trait de l’auteur est fin, net et précis, sans bavure et agréable à regarder. Les 2 illustrations en couleur du volume sont très jolies et ressortent bien visuellement. L’utilisation de trames est plutôt massive sans que les cases ne soient surchargées et les personnages sont bien dessinés et fidèles au chara design d’origine tout en faisant ressortir l’identité de l’auteur qui apporte son style personnel. Les décors sont assez détaillés et les armes à feu (que YAMADA n’avait pas l’habitude de dessiner) sont elles aussi bien représentées.

Au regard de la mise en scène, elle est dynamique de par la bonne utilisation des différents traits de vitesse ou encore la succession de gros plans et plans d’ensemble lors des scènes de combats (bien qu’il y en ait peu dans ce volume qui pose surtout les bases de l’intrigue).

Pour l’édition du volume, quelques soucis lors de l’impression font que le noir dans certaines planches n’est pas bien marqué et ressort gris clair ce qui est un peu dommage. L’encrage du texte dans les bulles bave un peu aussi. L’illustration de la jaquette en revanche est bien mise en valeur avec une fine bordure d’un gris foncé presque noir l’encadrant, la faisant ressortir et donnant envie de découvrir l’intérieur du bouquin.
Petit plus, également appréciable, la première page est une belle illustration couleur sur un papier glacé du plus bel effet. C’est un travail éditorial dans la moyenne que nous offre ici Ototo.

Ce premier volume est donc relativement bon et à mettre entre toutes les mains que ce soit des fins connaisseurs de la licence ou des nouveaux venus en quête d’un bon manga vidéoludique.

Sword Art Online (ou SAO) est à la base un light-novel de Reki KAWAHARA illustré par Abec, qui a été adapté en série animée par le studio A-1 Pictures (AnoHana, GATE, Your Lie in April). Chaque arc de la licence a eu droit à une version manga avec la participation de dessinateurs différents et par conséquent, c'est tout naturellement que la naissance de l'arc Phantom Bullet en manga voit également le jour. Sword Art Online - Phantom Bullet se déroule 1 an après les événéments se passant dans l'Aincrad et le manga adapte donc le troisième arc de la licence. Ce volume pose…

Balle fantôme

Graphisme - 76%
Histoire - 65%
Mise en scène - 68%
Originalité - 59%
Edition - 60%
Dans son genre - 69%

66%

Headshot !

Après quelques tentatives peu fructueuses pour adapter SAO en manga, enfin une adaptation qui sort du lot et vaut le détour.

A propos de Yukionna

Yukionna
Comme dit l'adage, je suis tombée dedans quand j'étais petite en regardant avec assiduité Card Captor Sakura quand ça passait sur une certaine chaîne hertzienne. Fan des Clamp devant l'Éternel, je voue un culte sans modération aux œuvres de Type-Moon et Shaft.

Laisser un commentaire

banner