Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Sword Art Online – Calibur

Publicité

Sword Art Online – Calibur

Sword Art Online – Calibur Éditeur : Ototo
Titre original : Sword Art Online: Calibur
Dessin : Shii KIYA
Scénario : Reki KAWAHARA
Traduction : Nicolas PUJOL
Prix : 6.99 €
Nombre de pages : 224
Date de parution : 26/05/2016

En 2025, le terrible incident lié au jeu mortel Sword Art Online est maintenant loin derrière Kazuto Kirigaya, connu sous le nom de Kirito dans l’univers des MMO. Lui et tous ses compagnons d’aventure rencontrés à l’intérieur de SAO, ALO et GGO, se retrouvent désormais fréquemment à l’intérieur d’ALO pour poursuivre leurs aventures.
Cette fois-ci, ils se réunissent pour participer à une quête devant les mener jusqu’à la célèbre épée sacrée « Excalibur »…

Après AincradAlfheim et Gun Gale Online, c’est au tour de l’arc Calibur issu de Sword Art Online de voir le jour en manga sous la forme d’un one-shot.

À la différence des arcs précédents qui étaient plus longs, celui-ci est relativement court et relate en détail la réalisation d’une simple petite quête dans l’univers d’ALO : trouver la légendaire épée sacrée, la bien nommée Excalibur.

Les événements de cet arc se déroulent immédiatement après les péripéties vécues par Kirito et ses amis dans Gun Gale Online (GGO). Une étrange rumeur circule quant à la découverte de la fameuse lame légendaire, Excalibur.
Par ailleurs, l’épéiste noir accompagné de Leafa l’avait aperçue durant leur premier séjour dans ALO mais vu le contexte à ce moment-là, ils ne pouvaient pas trop se permettre d’aller la récupérer. De suite, le groupe décide de se réunir pour accomplir la quête qui leur permettra d’obtenir cet objet de légende. On retrouve ainsi Asuna, Sinon, Silica, Klein, Lisbeth et bien sûr Leafa et Kirito pour cette nouvelle petite aventure.

Cet arc n’est pas très palpitant mais reste malgré tout plaisant à lire. Il permet de faire une mini-pause bien appréciable entre GGO et Mother’s Rosario, deux arcs assez denses et intenses émotionnellement.

L’auteur va à l’essentiel et respecte le scénario initial de Reki KAWAHARA à la lettre avec cependant quelques touches d’humour supplémentaires de son crû dont on se serait bien passé car à longue, ça devient lassant.
Point positif en revanche, Shii KIYA évite la surdose de fan-service que l’on retrouvait dans l’adaptation animée et ça, c’est quelque chose qui fait vraiment plaisir !

La mise en scène flirte parfois avec le brouillon, notamment au niveau des combats dans lesquels le lecteur se retrouve perdu et ne sait plus où donner de la tête. Ceux-ci restent néanmoins dynamiques et s’enchaînent rapidement les uns après les autres. En fait, le tome laisse la part belle à l’action avec peu d’instants de calme.

Le style de Shii KIYA est plutôt pas mal, le chara design original est respecté et les cases bien remplies même s’il n’y a pas beaucoup de décors à voir. C’est peut-être d’ailleurs ce qui manque car les planches se retrouvent parfois trop surchargées en personnages. On notera d’ailleurs quelques erreurs de dessin (minimes) au niveau des proportions irrégulières sur ces derniers.

À noter aussi que, les trames, c’est bien mais avec parcimonie, c’est mieux. Dans le cas présent, l’auteur en abuse un peu, ce qui n’aide pas à aérer les planches pour reposer les yeux du pauvre lecteur. Certaines double-pages ne contiennent ni blanc ni noir, uniquement des trames ! C’est trop, un tantinet moins et cela aurait été plus digeste.

Rien à redire du côté de l’édition. Comme à son habitude Ototo nous livre un volume avec pages en couleur, un papier souple comme il faut et bien imprimé. Que demander de plus ?

Après Aincrad, Alfheim et Gun Gale Online, c'est au tour de l'arc Calibur issu de Sword Art Online de voir le jour en manga sous la forme d'un one-shot. À la différence des arcs précédents qui étaient plus longs, celui-ci est relativement court et relate en détail la réalisation d'une simple petite quête dans l'univers d'ALO : trouver la légendaire épée sacrée, la bien nommée Excalibur. Les événements de cet arc se déroulent immédiatement après les péripéties vécues par Kirito et ses amis dans Gun Gale Online (GGO). Une étrange rumeur circule quant à la découverte de la fameuse lame légendaire, Excalibur. Par ailleurs, l'épéiste noir accompagné de Leafa l'avait…

Ex-caaa-libur !

Graphisme - 56%
Histoire - 69%
Mise en scène - 60%
Originalité - 58%
Edition - 70%
Dans son genre - 53%

61%

Tonky

Une histoire sympa et une adaptation (trop ?) fidèle qui ménage le lecteur en vue du prochain arc. Le twist à la fin du tome est par ailleurs bien rigolo et si on ne relira sûrement pas des milliers de fois ce volume, les scènes s'enchaînent relativement bien.




A propos de Yukionna

Yukionna
Comme dit l'adage, je suis tombée dedans quand j'étais petite en regardant avec assiduité Card Captor Sakura quand ça passait sur une certaine chaîne hertzienne. Fan des Clamp devant l'Éternel, je voue un culte sans modération aux œuvres de Type-Moon et Shaft.

Laisser un commentaire

banner