Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Sun-Ken Rock – Tome 23

Publicité

Sun-Ken Rock tome 23 - cover

Sun-Ken Rock – Tome 23

Sun-Ken Rock – Tome 23 Éditeur : Doki-Doki
Titre original : Sun-Ken Rock
Dessin : BOICHI
Scénario : BOICHI
Traduction : Arnaud DELAGE
Prix : 7.5 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 13/01/2016

Maintenant débarrassé du Groupe SKR, le Hakuryû-kai finit d’assoir son emprise sur le monde de la pègre coréenne. C’est le moment que Ken choisit pour sortir de l’ombre pour une décisive attaque frontale. Avec Yumin et 3 anciens de l’équipe à ses côtés, il prend d’assault l’hôtel de Busan où se réunissent les plus grands du pays afin de célébrer l’avénement du parrain du Hakuryû-kai. L’heure de l’affrontement final se rapproche !

Comme récemment confirmé dans le Young King #4 de Shonengahosha, hébergeant le 169ème chapitre de la série, Sun-Ken Rock se finira au 25ème tome avec un total de 171 chapitres. Le 23ème volume étant sorti le 13 janvier en France chez Doki-Doki, il était grand temps d’en faire la chronique.

Chronique du tome précédent : Tome 22.

Première chose qui « frappe » avec ce 23ème tome, la couverture: une magnifique illustration s’étirant de la 1ère à la 4ème de couverture. On y voit Ken faire face aux 3 adversaires qu’il lui reste à affronter, avec une Yumin (presque) dévêtue dans son dos. Cette illustration était d’ailleurs déjà présente dans l’artbook The Art of Sun-Ken Rock sortie il y a de ça 6 mois pour célébrer la venue de l’auteur à la Japan-Expo.

Les habitués de BOICHI le sauront, cette couverture n’a pas encore livré tous ses secrets. Ne l’ôtez surtout pas en publique 😉

L’édition de Doki-Doki est, comme toujours, très bonne avec des noirs profonds et un papier de qualité. Rien à redire du côté du lettrage non plus, c’est soigné et propre, ce qui est appréciable pour un bon confort de lecture. On n’oublie pas non plus la traduction aux petits oignons pour couronner le tout !

Ce tome regroupe les chapitres 149 à 156 de Sun-Ken Rock. Celui-ci ne contient pas de mot de l’auteur en fin de volume où ce dernier parle habituellement de son travail sur la série. Boichi se livre néanmoins dans un touchant témoignage en préface qui nous éclaire sur son état d’esprit et ses motivations pour la fin de Sun-Ken Rock.

Même si l’ultime arc du manga a déjà commencé il y a de ça 3 tomes, l’acte final s’ouvre bien avec ce 23ème opus… et un crane fracassé, littéralement. Un changement majeur prend place dès les premières pages. Fini le gentil Ken offrant la redemption à tous ses ennemis, un nouveau chapitre de cette histoire commence avec un Ken déterminé à en finir. Le sang et l’encre coulent à flot et les autres membres de l’équipe ne sont pas en reste, à se demander qui aura le plus de morts à son actif entre Ken, Yumin, Kae-Lyn, Do-Heun ou La Pioche.

« Violent » est le mot le plus à même de représenter ce volume. Personne n’en sortira indemne, aussi bien physiquement que mentalement. En plus de Ken, trois personnages se démarquent du lot : Dandy, un des lieutenant du Hakuryû-kai et parfaite enflure type « La Pioche puissance 1000 »; La Pioche qui d’ailleurs fait preuve d’un aplomb et d’une conviction qu’on ne lui aurait (presque) pas soupçonné; et pour finir, Yumin chez qui s’amorce un changement (quelqu’un à dit « skyzo » ?) qui fera ressortir toute sa virtuosité au katana.

Même si Benito, Marin et Tae-Soo restent les grands absents de ce volume, l’apparition en fin de volume de l’énigmatique Rain ainsi que du père de Yumin, Ryu Yoshizawa, promet un 24ème tome qui ne laissera pas retomber la pression.

Le graphisme de BOICHI reste toujours à la pointe de la précision avec l’usage de nombreuses techniques graphiques telles que les effets de flous ou de brosses afin d’appuyer le récit. On sent qu’il se donne à fond pour doter son manga d’une fin en apothéose. C’est toujours très beau et prenant, en bref, un volume de Sun-Ken Rock grandiose et à ne manquer sous aucun prétexte. Âmes sensibles s’abstenir mais on attend déjà la suite !

Comme récemment confirmé dans le Young King #4 de Shonengahosha, hébergeant le 169ème chapitre de la série, Sun-Ken Rock se finira au 25ème tome avec un total de 171 chapitres. Le 23ème volume étant sorti le 13 janvier en France chez Doki-Doki, il était grand temps d'en faire la chronique. Chronique du tome précédent : Tome 22. Première chose qui "frappe" avec ce 23ème tome, la couverture: une magnifique illustration s'étirant de la 1ère à la 4ème de couverture. On y voit Ken faire face aux 3 adversaires qu'il lui reste à affronter, avec une Yumin (presque) dévêtue dans son dos. Cette illustration était d'ailleurs déjà présente dans…

Battes, Katana et Flingues

Graphisme - 92%
Histoire - 70%
Mise en scène - 82%
Originalité - 68%
Edition - 80%
Dans son genre - 81%

79%

aPlomb

L'escalade de la violence tourne une page sanglante dans cette guerre de gang. De rebondissement en rebondissement, on tombe à toute allure vers la conclusion. Âmes sensibles s'abstenir !

A propos de Weaper

Weaper
Grand évangélisateur de Boichi

Laisser un commentaire

banner