Publicité


Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Stravaganza, la Reine au Casque de Fer – Tomes 1 & 2

Stravaganza T1

Stravaganza, la Reine au Casque de Fer – Tomes 1 & 2

Stravaganza, la Reine au Casque de Fer – Tomes 1 & 2 Éditeur : Casterman
Titre original : Stravaganza - Isai no Hime
Dessin : Akihito TOMI
Scénario : Akihito TOMI
Traduction : Sébastien LUDMANN
Prix : 8.45 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 22/06/2016

Le royaume d’Auroria semble paisible… Mais, derrière les remparts de sa capitale, un monde sauvage regorge de créatures aussi merveilleuses qu’hostiles. Conformément à la tradition, la reine Viviane ne quitte jamais son château sans cacher son visage sous un casque. Jamais? C’est sans compter ses nombreuses escapades secrètes et insouciantes… jusqu’au jour où un immense péril menace son royaume. Si la jeune femme entend sauver son peuple, elle devra se révéler reine en temps de guerre. La quête commence ici.

Annoncée depuis de longs mois, la nouvelle pépite d’heroic fantasy de Casterman, Stravaganza – La Reine au Casque de Fer, arrive enfin dans nos vertes contrées.

Stravaganza

Casterman a choisi d’éditer les deux premiers tomes de Stravaganza simultanément, et bien lui en a prit. Si le premier volume est agréable, avec son côté comédie “tranche de vie” fantasy et la découverte du royaume d’Auroria à travers les yeux de sa facétieuse reine, il risque d’en rebuter plus d’un en étant une assez mauvaise vitrine de ce que devient le titre.

Stravaganza-T2-P150 Stravaganza-T2-P52 Stravaganza-T1-P1 Stravaganza-T2-P102
Stravaganza © 2013 Akihito TOMI / Published by KADOKAWA CORPORATION ENTERBRAIN

Dès le second volume, le manga prend toute son ampleur, toute sa richesse. L’auteur, aidé de son éditeur, lance Viviane et ses sujets dans une toute autre direction, beaucoup plus sombre, plus épique, et surtout en laissant de côté le slice of life. Place désormais à une aventure périlleuse et des confrontations violentes contre les plus viles créatures de cet univers. La survie devient le maître mot, même si l’artiste se ménage toujours quelques planches plus légères.
Aux côtés des sujets d’Auroria, le lecteur va découvrir le vaste monde qui l’entoure, et les autres peuples qui parsèment cet univers, là où le premier tome nous cloisonnait dans l’enceinte du royaume de la reine au casque de fer.

Le trait d’Akihito TOMI, mangaka inconnu de part chez nous (auteur de quelques œuvres auparavant, toutes inédites en français), est absolument sublime. D’une précision sans faille, ses personnages et son bestiaire sont superbes, fins, racés, avec un souci du détail qui fait toute la différence.
Ses personnages féminins sont sublimes, il prend manifestement un réel plaisir à dessiner leurs courbes qu’il fait très avantageuses.
Les décors ne sont pas en reste, on se prend à les observer, à regarder les détails que l’artiste a pris le temps de travailler. On se perdrait dans la forêt tant elle peut être belle ; un régal de tout instant pour les yeux jusque dans l’ambiance que le coup de crayon de TOMI restitue pleinement.

Stravaganza-T1-P107 Stravaganza-T1-P35Stragavanza-T01-HD-183
Stravaganza © 2013 Akihito TOMI / Published by KADOKAWA CORPORATION ENTERBRAIN

L’édition proposée par Casterman (Sakka) rend hommage au travail de TOMI dans le format moyen habituel de l’éditeur (131 x 181 mm) avec une jaquette à l’effet “peau d’orange” plutôt bienvenue, un papier toujours aussi beau et une impression aux noirs profonds et à la trame précise ; un modèle du genre, comme toujours pour cette maison habituée aux éditions qualitatives.

Stravaganza – La Reine au Casque de Fer est une œuvre qui débute comme une comédie un peu grivoise —de « l’érotisme courtois » dira son éditeur français— pour s’embarquer, dès le second volume, vers une aventure épique et des combats acharnés dans un univers foisonnant. Le deuxième tome révèle tout le potentiel de ce titre, et il vous faudra absolument le lire aussi pour connaître le “vrai” Stravaganza et appréhender ce que sera l’aventure des habitants d’Auroria dans les volumes qui suivront.
Il souffle sur ce manga une petite brise rafraîchissante que nous ne saurions bouder !

Les mangas de fantasy qui respectent aussi bien les codes japonais qu’occidentaux, et qui sont aussi passionnants que celui-ci, ne courent pas les rues. Raison de plus pour ne pas passer à côté des aventures de Viviane, aussi belle qu’attachante.

Découvrez, aussi, notre entretien avec son mangaka, Akihito TOMI.

Stravaganza T1 Stravaganza T2
Stravaganza © 2013 Akihito TOMI / Published by KADOKAWA CORPORATION ENTERBRAIN

Érotisme courtois au programme

Graphisme - 92%
Histoire - 69%
Mise en scène - 85%
Originalité - 75%
Edition - 90%
Dans son genre - 85%

83%

Extra-vaganza !

Les mangas de fantasy qui respectent aussi bien les codes japonais qu'occidentaux, sont aussi passionnants que celui-ci, ne courent pas les rues. Raison de plus pour ne pas passer à côté des aventures de Viviane, aussi belle qu'attachante. Stravaganza est un manga que l'on n'attendait pas, mais qui révèle tout le talent de Casterman pour dénicher de superbes œuvres.




A propos de Kubo

Kubo

Enfant de la « génération Club Dorothée », c’est un gros lecteur de mangas depuis plus de 20 ans et fan invétéré de Dragon Ball. Fondateur du podcast Mangacast, il est aussi l’un des créateurs de Manga Mag.

Laisser un commentaire

[the_ad id="59920"]