Publicité


Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / So Charming ! – Tome 1

So Charming! 1

So Charming ! – Tome 1

So Charming ! – Tome 1 Éditeur : Kana
Titre original : Suteki na Kareshi
Dessin : Kazune KAWAHARA
Scénario : Kazune KAWAHARA
Traduction : Misato RAILLARD
Prix : 6.85 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 25/08/2017

Enfant, Nonoka Kozakura assiste aux illuminations féériques du compte à rebours du nouvel an, et elle voit la joie se dessiner sur les visages des couples présents. Depuis, elle rêve de vivre la même chose. Devenue lycéenne, elle pensait trouver naturellement un petit ami. Mais décembre arrive, et elle est toujours célibataire. Prise de panique, Nonoka se rend à une rencontre organisée, et elle fait la connaissance de Naoya Kiriyama…

Nouveau titre pour l’auteure à succès Kazune KAWAHARA qui n’a pas vraiment eu de chance à son arrivée en France.
Éditée par Panini pour son titre phare Kôkô Debut, elle vu son second manga Aozora Yell s’arrêter sans explication comme le fait régulièrement cet éditeur (19 volumes au Japon tout de même). En passant à Kana, gageons que So Charming ne connaîtra pas cette fin funeste et que l’on commence là une nouvelle série trépidante comme elle sait si bien les faire. Au programme, son personnage favori : une héroïne totalement ingénue de l’Amour et un garçon sous le charme de cette innocence.

L’avantage de Kazune KAWAHARA c’est qu’elle a beau nous ressortir à chaque fois la même dynamique, elle parvient tout de même à prendre un angle différent qui rend l’histoire totalement différente. Nous avons donc Nonoka, 16 ans, dont le rêve depuis toujours est d’avoir un petit ami.
Elle a le fantasme du couple ou plutôt, elle est amoureuse de l’idée de tomber amoureuse mais n’a aucune idée de ce que cela signifie réellement. Du coup, les garçons ne se jettent pas sur elle même si elle est plutôt jolie, à tel point que tout cela tourne rapidement à l’obsession…

Arrive alors le héros, Naoya, convié à un speed dating afin de trouver l’élu du cœur de la demoiselle. Plutôt cash mais bienveillant, il s’amuse de la situation sans pour autant tomber dans un sadisme aujourd’hui assez habituel dans les shôjo. Sans avoir l’air intéressé il va rester dans l’entourage de Nonoka, comme quelqu’un qui veillerait sur elle et s’amuse de la voir avancer à petit pas dans sa recherche de petit ami.
Dans ce tome 1 il reste difficile de s’imaginer qu’il veuille sortir avec elle mais on comprend rapidement que son intérêt va se porter sur la jeune fille.

C’est la touche de la mangaka, ce rythme assez lent mais parfaitement maîtrisé qui rend l’histoire plus réaliste. Nous ne sommes pas dans le coup de cœur, ce n’est jamais le cas dans ses mangas. Non, c’est toujours un amour construit, volume après volume, pas comme une évidence mais comme des sentiments qui prennent le temps de se forger à force que les héros se côtoient. C’est cette attention particulière qui rend ces relations intéressantes, on voit l’amour naître doucement et c’est quelque chose qui est vraiment agréable à lire.

Le thème de cette série pourrait donc se résumer dans les questions suivantes : « Qu’est ce que l’amour ? », « Quelle est la différence entre avoir un petit ami et l’aimer ? ». Le défi est complexe, le champ de recherche vaste et l’héroïne ne pourra pas s’en sortir si facilement…
Pendant ses recherches, elle pourra compter sur son protecteur pour ne pas se perdre (et faire fuir les indésirables qui voudraient profiter de son innocence). Néanmoins l’histoire ne s’arrête pas là, il y a également du rebondissement à la fin du tome un qui présage un peu d’action par la suite. En tout cas, on a vraiment hâte d’en savoir plus sur Naoya.

Je n’ai pas tout de suite reconnu le style graphique de Kazune KAWAHARA. Dans Kôkô Debut, elle avait déjà un très bon style, pas hyper original mais déjà très bien maîtrisé. Comme à son habitude, les expressions sont variés, il y a plusieurs lieux d’action (maison, école, cinéma, ville …) et même plusieurs style vestimentaire. Cerise sur le gâteau, elle arrive à se renouveler sur le style graphique de ses personnages.
Si on ajoute à cela une édition plutôt classique chez Kana mais avec une offre découverte a 5,45€, parions que le lancement de cette série devrait fonctionner.

Pour résumer, c’est encore un succès que nous propose cette dessinatrice. Tout est, une nouvelle fois, bien dosé pour partir sur une série longue où l’on ne s’ennuiera probablement jamais. Avec un peu de chance, cela poussera peut être Panini a nous sortir la fin de Aozora Yell, autre série particulièrement réussie. En tout cas, So Charming fait partie de ces séries très à l’eau de rose sans être pourtant mièvre et qui plaira à un large public.

So Charming !

Graphisme - 68%
Histoire - 72%
Mise en scène - 74%
Originalité - 73%
Edition - 64%
Dans son genre - 82%

72%

Adorable

S'il reste assez incroyable de garder la même dynamique de personnage dans toutes ses séries, Kazune KAWAHARA continue de faire battre nos cœurs avec ses héroïnes ingénues. Le changement d’éditeur en France devrait nous garantir la publication de l'intégralité de la série à l'inverse de Panini qui nous avait pourtant su nous faire découvrir cette excellente mangaka.




A propos de Marcy

Juste un chat qui traine partout, fan de Sailormoon devant l’éternel, spécialiste du glauque et du déviant, chose étrange: ne travaille pas/plus dans le monde de l’animation.

Laisser un commentaire

[the_ad id="59920"]