Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Silver Spoon – La Cuillère d’Argent – Tome 11

Publicité

silver-spoon-11

Silver Spoon – La Cuillère d’Argent – Tome 11

Silver Spoon – La Cuillère d’Argent – Tome 11 Éditeur : Kurokawa
Titre original : Gin no Saji - Silver Spoon
Dessin : Hiromu ARAKAWA
Scénario : Hiromu ARAKAWA
Traduction : Fabien VAUTRIN & Maiko_O
Prix : 6.8 €
Nombre de pages : 168
Date de parution : 27/08/2015
La bise perçante du mois de février traverse les plaines de l’île d’Hokkaïdo. Heureusement, la Saint Valentin approche et réussira, espérons-le, à réchauffer le cœur du pauvre Yûgo. Mais, la fin de sa première année au lycée Ohezo approche et Yûgo va devoir choisir ou il habitera à la rentrée prochaine…

Si février annonce chez nous des vacances au ski et l’hiver, pour les japonais c’est surtout synonyme de fin d’année scolaire. Déjà un an que Yûgo a rejoint le lycée agricole Ohezo et ce onzième tome de la série marque un réel tournant dans l’histoire, voir une sorte de fin de saison avec ses conclusions et ses ouvertures sur l’avenir, bref l’heure est au bilan.

Qui dit fin d’année scolaire dit départ d’une génération et arrivée d’une nouvelle et si cela ne concerne pas du tout notre héros à qui il reste encore deux années de lycée, c’est le moment de dire au revoir à quelques personnages secondaires et de remettre en perspective le futur des étudiants nippons en agriculture.

Car même si l’auteur avait toujours mis un point d’honneur à nous faire partager les réelles difficultés de ce milieu, il n’était pas si évident de se dire que les problèmes commençaient dès la sortie du lycée.
L’image de Shinei qui refuse de prendre son diplôme par peur de mettre fin au confort du statut d’élève en est une bonne représentation. Si la plupart ont des avenirs tout tracé par l’exploitation de leurs parents, pour beaucoup d’autres c’est soit le chômage soit la très grosse bataille pour les études supérieures.
L’accent de cette réalité est donc longuement mis en avant non pas pour victimiser les élèves mais pour démontrer la complexité des métiers liés à l’agriculture bien souvent dénigrés par les citadins.

Il est temps pour Yûgo d’avoir une prise de conscience sur son avenir, réflexion qu’il a eu en surface tout le long des 10 précédents tomes. Il comprend qu’il ne peut continuer sans but et plutôt que de chercher ce qu’il apprécie de faire on va lui suggérer de penser à ce qu’il n’aime pas.

Une approche qui va aboutir sur une idée qui sera probablement le moteur de la suite de l’histoire. Il va en découler de nombreuses actions qui va lier les personnages comme jamais et va lui faire prendre encore plus d’indépendance par rapport à ses parents, voir par rapport à son sentiment d’infériorité qui le rongeait. Après avoir posé un ensemble de problèmes tout au long des histoires, Hiromu ARAKAWA semble bien décidé à nous montrer que des solutions existent et que la situation des agriculteurs n’est pas immuable.

De façon plus légère on retrouve l’humour de la série même si les sujets sérieux du futur, des départs et des difficultés de ce milieu plombent un peu l’ambiance. Mais ce n’est que pour mieux ouvrir un futur plus radieux pour le projet de Yûgo, on repart de cette lecture avec beaucoup d’espoir et de curiosité.

J’ai également beaucoup apprécié le passage un peu « explicatif » de la silver spoon, la cuillère d’argent sur laquelle le directeur fera un petit laïus. De quoi réfléchir sur « qui se tient derrière la cuillère ».
Une façon de penser typiquement japonaise sur le respect des aînés, des anciens et de leur enseignement et plus ouvertement, des agriculteurs qui nourrissent le monde.

Si février annonce chez nous des vacances au ski et l'hiver, pour les japonais c'est surtout synonyme de fin d'année scolaire. Déjà un an que Yûgo a rejoint le lycée agricole Ohezo et ce onzième tome de la série marque un réel tournant dans l'histoire, voir une sorte de fin de saison avec ses conclusions et ses ouvertures sur l'avenir, bref l'heure est au bilan. Qui dit fin d'année scolaire dit départ d'une génération et arrivée d'une nouvelle et si cela ne concerne pas du tout notre héros à qui il reste encore deux années de lycée, c'est le moment…

Succès de la Marmite Mystere

Graphisme - 68%
Histoire - 72%
Mise en scène - 75%
Originalité - 80%
Edition - 71%
Dans son genre - 81%

75%

Succulente

Silver Spoon s'inscrit vraiment dans une pensée positive mais réaliste de l'agriculture qui fait écho à nos propres problèmes en France, la lecture est toujours enrichissante et nous pousse a revoir notre mode de consommation et la façon dont on perçoit ce milieu. Une vraie ode à ces métiers peu reconnus par la population citadine.

A propos de Marcy

Juste un chat qui traine partout, fan de Sailormoon devant l'éternel, spécialiste du glauque et du déviant, chose étrange: ne travaille pas/plus dans le monde de l'animation.

Laisser un commentaire

banner