Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Seven Deadly Sins – Tome 8

Publicité

Seven Deadly Sins – Tome 8

Seven Deadly Sins – Tome 8 Éditeur : Pika Édition
Titre original : Nanatsu no Taizai
Dessin : Nakaba SUZUKI
Scénario : Nakaba SUZUKI
Traduction : Fédoua LAMODIERE
Prix : 6.95 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 01/04/2015

Le jeune homme qui a arrêté à main nue la flèche fatale tirée par le Chevalier sacré n’est autre que Gowther, le bélier de la Luxure ! Son armure est donc occupée par autre chose… Mais quoi ?! Pour éviter un affrontement trop sanglant, Gowther décapite la créature et remet sa tête aux Dawn Roar pour que ces derniers puissent remplir leur mission. Mais le monstre se relève et attaque les Deadly Sins sitôt les Chevaliers partis ! Et ils vont avoir fort à faire car cette abomination n’est autre que le résultat des expériences atroces menées par les Chevaliers sacrés du clan de Hendrickson !

Ce huitième tome de Seven Deadly Sins est consacré à Gowther. Le bélier de la luxure est au centre de toutes les attentions et nous montre une force assez monstrueuse… mais pas que ! Alors oui, il éclate un peu ses ennemis très facilement mais il possède aussi un sens de l’analyse très poussé.

Gowther fait partie de ces personnages étranges, qui agissent un peu comme des robots. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que ses bulles ont une forme différente (elles sont plutôt carrées alors que les autres sont rondes). L’auteur essaye de nous faire comprendre que le personnage n’est pas totalement humain, physiquement ou psychologiquement, il est peut-être encore trop tôt pour trancher.

En tout cas, ce nouveau venu vient apporter une petite touche de stratégie car même s’il est très fort, il est aussi très observateur, ce qui permet un peu plus de tactique. Ce n’est pas avec Meliodas, Ban ou Diane que l’on aurait pu en avoir comme on le voit presque immédiatement lors d’un combat.

Ce combat n’est pas anodin non plus et donne quelques indices sur la façon dont ont été obtenus les « nouveaux chevaliers sacrés ». Evidemment, on a aussi une belle démonstration de force de nos héros dont 2 n’ont toujours pas leur relique…

Ce huitième tome de Seven Deadly Sins est consacré à Gowther. Le bélier de la luxure est au centre de toutes les attentions et nous montre une force assez monstrueuse… mais pas que ! Alors oui, il éclate un peu ses ennemis très facilement mais il possède aussi un sens de l’analyse très poussé. Gowther fait partie de ces personnages étranges, qui agissent un peu comme des robots. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que ses bulles ont une forme différente (elles sont plutôt carrées alors que les autres sont rondes). L’auteur essaye de nous faire comprendre que le personnage…

Un peu de calme avant la tempête !

Graphisme - 82%
Histoire - 65%
Mise en scène - 63%
Originalité - 50%
Edition - 70%
Dans son genre - 88%

70%

Frappant

Le huitième opus de Seven Deadly Sins est bon, aucun doute là dessus. L’action est nerveuse, il n’y a pas de temps mort et on de plus en plus le découpage des combats à la Akira TORIYAMA soit avec beaucoup de cases. La fin du tome annonçant une évolution du scénario pour le moins surprenante, on y reviendra avec intérêt ! 

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner