Publicité


Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Say I Love You – Tome 6

[Dossier] Bilan de l’année manga 2016 : les tops, les flops, l’état du marché…

Say I Love You – Tome 6

Say I Love You – Tome 6 Éditeur : Pika Édition
Titre original : Sukitte li na yo
Dessin : Kanae HAZUKI
Scénario : Kanae HAZUKI
Traduction : Laetition CITROEN
Prix : 6.95 €
Nombre de pages : 164
Date de parution : 15/07/2015

Yamato et Mei sont ensemble depuis bientôt un an. Mais leur relation n’est pas de tout repos… Megumi multiplie les stratégies pour séparer le couple, et isoler Mei de son groupe d’amies. Mais ses plans échouent et se retournent contre elle : tous ses amis l’abandonnent. Pendant ce temps, Kaï déclare son amour à Mei et devient ouvertement le rival de Yamato. Mais ça n’empêche pas les deux amoureux de partir pour deux jours à Funland pour fêter leur un an. Comment va se passer leur nuit ensemble ?

6 tomes, c’est l’anniversaire d’une année de publication et Kanae HAZUKI s’est dit que ça serait une bonne idée d’en profiter pour fêter la première année ensemble de son couple. Enfin… Celui de sa série !

Mei, Megumi, Kaï et Yamato : l’auteure semble particulièrement tenir à son quatuor de personnages principaux. Alors que Mei et Yamato préparent leur anniversaire, Kaï et Megumi ne sont aucunement délaissé.

Le jeune garçon va montrer à son meilleur ami qu’il n’est plus celui qu’il a connu et qu’il est maintenant capable de se défendre tout seul. Kaï va même aller jusqu’à faire une déclaration troublante à Mei, qui, avec son insécurité chronique, va tomber des nues.

La réaction de la jeune fille est touchante. Elle ne sait pas trop comment répondre, elle ne comprend pas vraiment le choix du jeune garçon, normal quand on sait ce qu’elle pense d’elle-même.

Pourtant, à la lecture, on n’a pas vraiment l’impression que c’est sur cet élément que Kanae HAZUKI veut insister. Une grosse partie du volume est consacrée à Megumi qui commence à être de plus en plus rejetée. La jeune fille paye pour ses tentatives d’isolation de Mei puisque les autres élèves se rendent compte de son attitude méprisable.

On en apprend donc un peu sur le passé de Megumi, sur ce qui l’a menée à choisir d’être mannequin et de faire des photos pour des magazines. L’auteure nous ressort ainsi un petit passage touchant sur les difficultés financières de sa famille et les méchancetés des autres enfants à son égard.

Ainsi, HAZUKI atténue un peu les sentiments négatifs qu’elle avait suscité chez ses lecteurs et lectrices vis à vis de la jeune starlette. Des excuses, des excuses… Disons que ça marche deux minutes mais ça n’explique en rien son attitude misérable avec Mei…

Tous à Funland !

Graphisme - 72%
Histoire - 58%
Mise en scène - 61%
Originalité - 50%
Edition - 69%
Dans son genre - 70%

63%

Yay !

Dans ce sixième tome, Kanae fait ce qu’elle sait faire de mieux, elle parle de sentiments naissants, de sentiments bien installés et de « politique » lycéenne. C’est joli, il n’y a pas de temps mort et les situations restent très variées, de quoi faire en sorte que ceux qui ont mordu restent intéressés jusqu’au bout.




A propos de Ours256

Ours256

J’aime bien regarder des trucs chelous… et les langues aussi.

Laisser un commentaire

[the_ad id="59920"]