Japan Expo - 18ème Impact

Publicité

Publicité

RiN – Tome 2

RiN – Tome 2 Éditeur : Éditions Delcourt
Titre original : RiN
Dessin : Harold SAKUICHI
Scénario : Harold SAKUICHI
Traduction : Vincent ZOUZOULKOVSKY
Prix : 7.99 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 01/07/2015

C’est désormais officiel, Norito rentre dans la cours des grands en étant récompensé à un concours de mangaka ! Norito et Rin font connaissance au cours de la soirée de remise du Prix Sawamura. La jeune fille affirme que le manga de Norito et celui de Kaito ont attiré son attention par la profondeur de leurs personnages. Quand Norito est appelé par son éditeur à venir aider Kaito sur sa série pendant les vacances de printemps, il y voit une occasion d’en apprendre un peu plus de son adversaire…

Fushimi continue à plancher sur un nouveau titre mais à toujours beaucoup de mal à trouver quelque chose de potable. Son éditeur ne semble d’ailleurs pas plus impliqué que ça dans les progrès du jeune garçon qu’il n’aide pas vraiment. Il l’ignore même carrément et ce, pendant un bon moment…

L’opportunité d’évolution viendra de l’un d’une demande d’aide de son ami Kaito. Le jeune garçon, un génie du manga, à plusieurs séries en cours et a besoin d’assistants pour terminer ses planches à temps. Evidemment, Fushimi accourt et se retrouve avec Nishiguchi dans une ambiance très Tokiwaso (immeuble « spécial mangaka » qui a vu passer des gens comme TEZUKA, ISHINOMORI…).

Rin, personnage éponyme, fait aussi une petite apparition mais si elle ne reste pas assez longtemps pour qu’on puisse comprendre ce que l’auteur a dans la tête concernant son rôle dans la série. C’est d’ailleurs un peu dommage, même après deux tomes, on reste dans le flou même si on sent que le scénario de l’oeuvre est particulièrement travaillé.

Pourquoi me direz-vous ? Eh bien, si vous remarquez bien, les chapitres ne sont pas indiqués ! Cela peut paraître anodin mais l’absence des numéros des chapitres sur les pages titres (qui sont toujours là mais plus comme une « respiration » qu’autre chose) montre que l’auteur n’a pas pensé son oeuvre comme une série d’histoires indépendantes mais bien comme un tout indissociable.

Fushimi continue à plancher sur un nouveau titre mais à toujours beaucoup de mal à trouver quelque chose de potable. Son éditeur ne semble d’ailleurs pas plus impliqué que ça dans les progrès du jeune garçon qu’il n’aide pas vraiment. Il l’ignore même carrément et ce, pendant un bon moment… L’opportunité d’évolution viendra de l’un d’une demande d’aide de son ami Kaito. Le jeune garçon, un génie du manga, à plusieurs séries en cours et a besoin d’assistants pour terminer ses planches à temps. Evidemment, Fushimi accourt et se retrouve avec Nishiguchi dans une ambiance très Tokiwaso (immeuble « spécial mangaka »…

C’est un beau roman…

Graphisme - 82%
Histoire - 50%
Mise en scène - 62%
Originalité - 60%
Edition - 70%
Dans son genre - 64%

65%

Schwing !

Avec ce deuxième volume, Rin est clairement lancé. Les groupes de personnages sont formés et le fil rouge bien posé. Harold SAKUICHI est toujours très bon dans sa gestion des personnages et leur donne juste assez de temps de parole pour les rendre attachants (Rin étant l’exception) et développer son histoire comme il l’entend.




A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner