Publicité

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Publicité

Re/Member - Tome 2

Re/Member – Tome 2

Re/Member – Tome 2 Éditeur : Ki-oon
Titre original : Karadasagashi
Dessin : Katsutoshi MURASE
Scénario : WELZARD
Traduction : Jean-Benoît SILVESTRE
Prix : 7.65 €
Nombre de pages : 210
Date de parution : 14/04/2016

Convaincus qu’il suffit de fuir Haruka pour éviter une nouvelle partie de « chasse au corps », les six adolescents désignés ont tôt fait de déchanter, car la jeune fille les poursuit sans répit, de manière tout sauf naturelle… Impossible de lui échapper !

Heureusement, la deuxième nuit, Takahiro découvre le bras droit de Haruka dans le bureau du proviseur, donnant une lueur d’espoir à ses camarades… Mais Shota a sacrifié Kenji et Rie pour survivre plus longtemps, et les autres ne lui font plus confiance. Ils lui ordonnent alors de se racheter en tuant Haruka pour mettre fin à la malédiction !

On avait laissé nos six lycéens totalement perdus face à l’horreur qui les condamne à chercher des bouts de cadavres tout en étant poursuivis par une fille aussi effrayante que collante. Après un premier tome très intéressant, Re/member est-il tombé, comme de nombreux titres du même genre, dans une impasse qui fait qu’on se lasse du récit ? 

Re/Member - Tome 2 (Planche 2)
KARADASAGASHI © 2014 by Welzard, Katsutoshi Murase / SHUEISHA Inc.

En fermant le nouveau volume de ce survival horror, il serait malhonnête de répondre positivement, et donc d’enterrer aussi vite le manga de MURASE ; le manga est encore en train de s’étoffer, aussi bien au niveau du récit que de la psychologie des personnages.

Certes, au début du tome 2, on peut trouver que les lycéens sont ridicules de s’étonner encore du caractère surnaturel d’Haruka, vu qu’elle fait tourner sa tête à 180°, sans parler simplement du fait que tous les soirs, les six personnages doivent la retrouver aux quatre coins du lycée car elle a été éparpillée façon puzzle. Cependant, on peut aussi se dire qu’ils sont en plein déni, et refusent de se dire que tout cela est vrai, puisque c’est invraisemblable.
Heureusement, cet étonnement ne perdure pas, Asuka et ses camarades comprennent qu’ils sont condamnés à revivre en boucle leur destin morbide, ce qui forme l’un des aspects psychologiques les plus tragiques du récit.

Les auteurs creusent d’ailleurs de plus en plus du côté de la psychologie sans pour autant s’écarter de l’aspect gore. En effet, sous la pression, les personnages (surtout Shota) vont devenir de plus en plus antipathiques, et la tension va s’accroître à mesure que le jeu de massacre se poursuit. Les tactiques vont se faire plus directe, la loi du Talion s’installe et la rancune s’ancre progressivement.
C’est une bonne chose, car cela permet de voir que MURASE et WELZARD ne vont pas axer leur œuvre uniquement sur l’hémoglobine et le massacre, mais qu’ils vont aussi s’intéresser aux relations entre les personnages qui tendent à empirer, ce qui ne présagent rien de bon.

Concernant le trait de dessin de MURASE, on retrouve les mêmes qualités que dans le premier tome : un jeu parfait entre ombre et lumière, qui permet par exemple d’accentuer l’aspect effrayant de la Rouge-Sang, ou de bien mettre en valeur les expressions négatives des lycéens. Les scènes sont très détaillées, ce qui rend l’immersion encore plus aisée.

Re/Member - Tome 2 (Planche 1)
KARADASAGASHI © 2014 by Welzard, Katsutoshi Murase / SHUEISHA Inc.

Quant à la mise en scène, rien à redire non plus. Une fois encore, on est plongé dans une atmosphère angoissante et oppressante, sans pour autant qu’on soit perdu (grâce au plan des bâtiments mis sur le côté des cases). Le côté tragique de la situation est très bien exploité : on voit que, quoi qu’ils fassent, la mort est la seule issue pour ces jeunes personnes.
Néanmoins, un détail annonce peut-être un futur changement dans la « Chasse au corps », de quoi renouveler un peu l’expérience dans les chapitres suivants.

L’édition de Ki-oon est, une fois encore, très soignée. Les pages sont assez épaisses pour permettre de bien jouer sur les contrastes entre le clair et l’obscur sans gâcher la lecture. Le papier est assez agréable et le flux de paroles est très bien retranscrit. Bref, c’est un produit de très bonne facture, comme l’éditeur sait nous en offrir.

Vous reprendrez bien un morceau de cadavre ?

Graphisme - 78%
Histoire - 60%
Mise en scène - 79%
Originalité - 58%
Edition - 75%
Dans son genre - 70%

70%

Psycho

Pour le moment, "Re/member" demeure un survival horror efficace et très bien mis en scène. On espère que le côté répétitif ne deviendra pas un défaut, même si de nouvelles choses ont été mises en place dans ce tome. So... wait and see !




A propos de L'Otak' des Lettres

L'Otak' des Lettres
Professeur otak' qui adore fouiller en profondeur l'essence des mangas, afin d'en dégager le bon et le moins bon.

Laisser un commentaire

banner