Publicité


Dossier Boichi

ReLIFE - Tome 1

ReLIFE – Tome 1

ReLIFE – Tome 1 Éditeur : Ki-oon
Titre original : ReLIFE
Dessin : YAYOISO
Scénario : YAYOISO
Traduction : Julia BRUN
Prix : 9.65 €
Nombre de pages : 184
Date de parution : 12/05/2016

À 27 ans, la vie d’Arata est loin d’être celle qu’il imaginait dix ans plus tôt : sans travail, sans petite copine, il n’a même pas le courage d’avouer à ses amis qu’il est sans emploi et se force à jouer la comédie. Son erreur a été de démissionner de son premier poste seulement trois mois après son entrée dans l’entreprise. Sur un CV, ça ne pardonne pas ! Chaque entretien d’embauche se solde par un échec. Cerise sur le gâteau : sa mère lui porte le coup de grâce en lui annonçant la fin de son soutien financier d’ici un an…

Arata est au bord du gouffre quand le mystérieux Ryo Yoake, employé de l’institut de recherche ReLIFE, frappe à sa porte et lui propose de participer à une expérience de réinsertion sociale, qui passe par… une année de retour au lycée ! Le jeune homme n’a rien à perdre. Il avale la pilule qui lui redonnera l’apparence de ses 17 ans et reprend le chemin de la terminale. Sa nouvelle vie d’adulte parmi les ados commence…

ATTENTION : Cette chronique contient quelques révélations sur l’intrigue. Vous êtes prévenus !

Hasard du calendrier ou non, Ki-oon renoue ce mois-ci, à deux jours près, avec le manga en couleur (hors collection Latitudes, car je t’ai vu, toi le petit malin qui allait me parler de Pandemonium !) puisque le 10 mai 2007, l’éditeur publiait Stigma de Kazuya MINEKURA (si vous ne le connaissez pas, je vous le conseille fortement).
Aujourd’hui, c’est au tour de ReLIFE, qui est à l’origine une websérie, de venir se faire une place sur nos étagères. Alors, que vaut ce manga tout en couleurs ? 

ReLIFE - Tome 1 (Planche 1)
© YayoiSo/comico 2014 All rights reserved

Dérogeons un peu à la règle et commençons par parler de l’édition. Jusqu’à présent, Ki-oon nous avait habitués à des éditions de bonnes, voire de très bonnes factures. Cependant, il est difficile de qualifier ReLIFE de la même façon. L’adjectif adéquat serait plutôt… « Excellente ».
En effet, la jaquette et les pages mettent parfaitement en valeur les couleurs du volume et accentuent la qualité de celui-ci. De plus, elles possède une texture très agréables au toucher, et possèdent l’épaisseur optimale pour ne pas rendre la lecture difficile en les tournant.

La qualité de la série ne s’arrête pas à son édition. Comment ne pas évoquer le dessin ? Celui-ci est fin, très maîtrisé, ce qui permet d’identifier aisément les différents personnages du récit. Les émotions de ceux-ci sont clairement identifiables, ce qui les rend d’autant plus attachants et vivants.
Par contre, le rajeunissement d’Arata n’est pas vraiment flagrant. Ce n’est qu’en voyant les croquis préliminaires qu’on constate les (très légers) changements survenus.

Quant aux couleurs, celles-ci sont un atout fort, car elles permettent de faire sortir la série du lot. Même si elles restent simples, elle donnent un aspect plus réel au récit et permet une meilleur immersion. De plus, grâce aux couleurs, YAYOISO peut faire parler plusieurs personnages dans une même case.
En revanche, il aurait peut-être été plus judicieux pour le lettreur d’attribuer une couleur précise à chacun des personnages. Pour le moment, elles changent d’un chapitre à l’autre, ce qui est un peu dommage.

Le récit n’est pas forcément très original, mais il n’est pas non plus déjà vu depuis des milliers de fois, donc on est tenté de lire le tome pour savoir comment cela va se goupiller pour Arata, notre jeune héros qui va repartir au lycée, en vue d’un poste dans le laboratoire ReLife, après une année passée dans sa classe de Terminale.
L’une des forces de la série tient dans son découpage en courts chapitres (entre 8 et 10 pages, sauf le chapitre 4 qui n’en fait que 6), car cela crée une dynamique rapide et efficace.

ReLIFE - Tome 1 (Planche 2)
© YayoiSo/comico 2014 All rights reserved

Cependant, l’aspect le plus jouissif de ReLIFE est son humour. On rit beaucoup de la situation et des gestes d’Arata qui se retrouve vite déconnecté de la réalité de lycéen : il oublie sa trousse mais pense à prendre son paquet de cigarettes, il ne sait plus comment interagir avec les autres.
Le fait qu’il se demande s’il a le droit de sortir avec l’une de ses camarades fera sourire, puisqu’elles ont environ 17 ans alors qu’en réalité, lui en a 28 !
À côté de cette légèreté, on retrouve un certain sérieux qui permet de rendre plus réaliste les relations entre les personnages et la situation dans laquelle se trouve Arata au début du tome.

Yoake, celui qui lui donne la pilule et qui est chargé de s’occuper de lui, est le personnage amenant le plus de situations comiques.
C’est un vrai troll qui s’amuse à faire tourner Arata en bourrique (comme lorsqu’il lui cache qu’il ira lui aussi au lycée en tant qu’élève, juste pour voir sa réaction en le voyant débarquer en classe !) et à se moquer de lui. Cependant, il sait aussi être un personnage très sérieux et imposant, aussi bien visuellement que par ses paroles, notamment quand il lui explique les clauses de son contrat de cobaye pour le laboratoire.

YAYOISO parvient, dès le premier tome, à mettre en place son récit tout en gardant des zones de mystères afin de susciter la curiosité du lecteur. Il parvient à alterner entre les phases comiques et les phases plus sérieuses, sans pour autant rentrer dans la morosité.
Il maîtrise son dessin, sait mettre en scène et donner une énergie positive à son récit. On prend beaucoup de plaisir à lire cette histoire de retour en adolescence, et on attend avec hâte la suite des (més)aventures d’Arata et de ses camarades de lycée.

ReLIFE - Tome 1 (Planche 4)
© YayoiSo/comico 2014 All rights reserved

Cure de rajeunissement, des laboratoires ReLIFE

Graphisme - 69%
Histoire - 62%
Mise en scène - 64%
Originalité - 59%
Edition - 82%
Dans son genre - 67%

67%

Re-naissance

Malgré un certain classicisme, l'une des seules choses que l'on pourrait reprocher à ce premier tome est son poids, plus important dû à des pages plus épaisses pour mettre en valeur un beau dessin aux couleurs chatoyantes. Prenez, vous aussi, un coup de jeune en lisant ce nouveau shônen prometteur !




A propos de L'Otak' des Lettres

L'Otak' des Lettres

Professeur otak’ qui adore fouiller en profondeur l’essence des mangas, afin d’en dégager le bon et le moins bon.

Laisser un commentaire

[the_ad id="59920"]