Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Red Eyes Sword – Tome 1

Publicité

AkameGaKill1

Red Eyes Sword – Tome 1

Red Eyes Sword – Tome 1 Éditeur : Kurokawa
Titre original : Akame ga kill
Dessin : Tetsuya TASHIRO
Scénario : TAKAHIRO
Traduction : Frédéric MALET
Prix : 7.65 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 11/09/2014

Dans un monde médiéval-fantastique où l’injustice fait partie du quotidien, le jeune Tatsumi décide de quitter son village natal afin d’intégrer la grande armée de l’empire. Il espère ainsi gagner suffisamment bien sa vie pour subvenir aux besoins de son village. Il rencontre quelqu’un qui pourrait lui permettre d’intégrer le prestigieux corps armé.

L’autre nouveauté du mois de septembre chez Kurokawa est placée sous le signe du sang mais cette fois-ci, on se trouve vraiment en présence d’un véritable hit en puissance. Dans Red Eyes Sword (ou Akame Ga Kill! si, comme moi, vous préférez la version japonaise), on suit les aventures d’un jeune provincial nommé Tatsumi. Ce dernier s’est beaucoup entraîné avec son maître et ses deux amis afin d’être assez fort pour se rendre à la capitale et gagner assez d’argent pour permettre à son village de subsister. Malheureusement, son arrivée sera suivie d’une immense désillusion qui en fera un assassin…

Dès le premier chapitre, la naïveté en prend un coup, que ce soit celle du héros ou même celle du lecteur. Pour ma part, je me suis lancé dans la lecture sans avoir vu l’anime et sans avoir vu de résumé et le choc du premier chapitre est assez violent. On découvre un monde sombre, cruel et qui ne fait pas de cadeau à ceux qui l’habitent. La capitale est remplie de gens corrompus, qui ne pensent qu’à leurs propres intérêts et qui n’hésitent pas à tuer et torturer pour leur simple plaisir.

Il est très rare de rencontrer autant de négativité d’un coup mais heureusement, les auteurs contrebalancent avec le groupe d’assassin connu sous le nom de Night Raid. Ces derniers ont tous des caractères bien trempés et semblent posséder un passé trouble qui les a menés sur le chemin du sang et de la mort. On pourra prendre comme exemple Leone qui n’hésite pas à voler notre héros au début et à l’enrôler de force quelques pages plus loin, le tout, sans perdre le sourire et en charcutant quelques riches au passage !

Si vous cherchiez une série manichéenne, vous pouvez tout de suite passer votre chemin. Akame Ga Kill n’est pas du tout ce genre de série. Les auteurs prennent un malin plaisir à jouer avec les frontières entre le bien et le mal et il est très difficile de  ne savoir tout de suite qui a raison et qui a tort. Chacun se bat pour sa justice même si certains sont plus pourris que d’autre. Les politiciens, en particulier, ne sont pas particulièrement bien lotis (en ce qui concerne les moeurs, bien évidemment) !

L'autre nouveauté du mois de septembre chez Kurokawa est placée sous le signe du sang mais cette fois-ci, on se trouve vraiment en présence d'un véritable hit en puissance. Dans Red Eyes Sword (ou Akame Ga Kill! si, comme moi, vous préférez la version japonaise), on suit les aventures d'un jeune provincial nommé Tatsumi. Ce dernier s'est beaucoup entraîné avec son maître et ses deux amis afin d'être assez fort pour se rendre à la capitale et gagner assez d'argent pour permettre à son village de subsister. Malheureusement, son arrivée sera suivie d'une immense désillusion qui en fera un assassin… Dès le premier chapitre,…

Elle a les yeux revolver...

Graphisme - 77%
Histoire - 64%
Mise en scène - 71%
Originalité - 62%
Edition - 72%
Dans son genre - 70%

69%

Bang !

Graphisme soigné, pitch de départ prometteur, il y a de quoi avoir très envie de lire la suite. Soyez-en certains, vous ne ressortirez pas indemne après avoir lu ce premier tome d'Akame Ga Kill! qui promet une belle série à venir !

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner