Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Prisonnier Riku – Tome 11

Publicité

Prisonnier Riku – Tome 11

Prisonnier Riku – Tome 11 Éditeur : Éditions Akata
Titre original : Shujin Riku
Dessin : Shinobu SEGUCHI
Scénario : Shinobu SEGUCHI
Traduction : Tetsuya YANO
Prix : 6.95 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 20/08/2015

Toujours au mitard, Rénoma et Riku sont à la merci d’un gardien cruel, persuadé qu’ils cachent quelque chose. Rénoma doute alors de la loyauté de Riku : il est persuadé qu’il a craqué et qu’il a fini par parler !! Ce qui est fort probable vu les tortures, aussi bien physiques que morales, que le jeune homme a subies… Mais comment en être sûr ? Les deux amis ne se sont plus vus depuis qu’on les a envoyés dans le quartier disciplinaire. En plus, les choses ont commencé à bouger à l’extérieur : le Double Dragon Cross, le gang de Rénoma, est bien décidé à passer à l’action !!

On laissait les deux héros de Shinobu SEGUCHI en bien mauvaise posture à la fin du tome 10. Leur plan battait de l’aile après la découverte d’une pelle dans l’un des barils sortant de la cuisine. Une fois de plus, c’est un agent qui aime faire du zèle qui est à l’origine de la découverte et qui va en faire baver aux deux prisonniers…

Dans ce onzième opus, je crois que ce que l’auteur essaye de nous montrer, c’est qu’il y a un véritable réseau solidaire qui semble se former autour du duo de personnages principaux. Mis à part le gang de Rénoma qui reste fidèle à son chef (il faut croire qu’il les a inspiré comme il faut), de nombreux détenus se laissent attendrir par la candeur de Riku.

Le vieux Tanaka s’était déjà fait avoir une fois par le jeune garçon qui avait su lui soutirer une information capitale (la technique pour retirer les menottes électroniques sans les briser). Il va se faire avoir une deuxième fois et prêter main forte à un nouvel allié : Takagi, le chef de la cuisine.

Si le rôle de Tanaka peut paraître intéressé et secondaire, celui de ce nouveau personnage (introduit lors de l’arrivée de Riku en cuisine) est clé dans la « remise en cellule » des deux prisonniers. C’est lui qui va se charger des tâches confiées par le gang de Rénoma qui oeuvre dans l’ombre pour faire libérer son boss des salles d’interrogation.


Cependant, le chef des cuisines ne va pas se mettre en danger pour le grand gaillard mais plutôt pour le petit Riku, pour son innocence et l’absence de logique dans sa présence en prison. Takagi est quelqu’un de droit, très droit… peut-être même trop pour un prisonnier de l’Île du Paradis. Plus que d’autres détenus, on en vient vraiment à se demander ce qu’un homme pareil fait dans un pénitencier de haute sécurité.

On le voit de plus en plus au fur et à mesure que le personnage évolue mais Takagi, il a ce petit côté Zorro (celui avec la cape) qui en fait un intrus parfait pour la prison. Ami des animaux, défenseurs des bonnes manières tout comme de la veuve et de l’orphelin, furieux à cause d’une erreur de justice… Bref, il n’a pas grand chose à faire ici. L’auteur continue donc sa subversion des rôles avec une société contrôlée par un organe exécutif pourri et des hors-la-loi considérés comme des gentils, presque comme des héros.

On laissait les deux héros de Shinobu SEGUCHI en bien mauvaise posture à la fin du tome 10. Leur plan battait de l’aile après la découverte d’une pelle dans l’un des barils sortant de la cuisine. Une fois de plus, c’est un agent qui aime faire du zèle qui est à l’origine de la découverte et qui va en faire baver aux deux prisonniers… Dans ce onzième opus, je crois que ce que l’auteur essaye de nous montrer, c’est qu’il y a un véritable réseau solidaire qui semble se former autour du duo de personnages principaux. Mis à part le…

Iron Cook

Graphisme - 64%
Histoire - 68%
Mise en scène - 75%
Originalité - 66%
Edition - 70%
Dans son genre - 82%

71%

Zéro

La série de Shinobu SEGUCHI est une série à deux lectures. On trouve d’un côté l’aspect shônen et de l’autre une petite pique pour les sociétés contemporaines. Le onzième tome de Prisonnier Riku vient clore un arc narratif avec un message très clair : s’évader de la prison ne sera pas une mince affaire. Riku et Rénoma doivent trouver un nouveau point de sortie et donc tout recommencer à zéro, enfin… presque.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner