Publicité

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Publicité

Pokemon XY 2

Pokémon XY – Tome 2

Pokémon XY – Tome 2 Éditeur : Kurokawa
Titre original : Pocket monster Special X.Y
Dessin : Satoshi YAMAMOTO
Scénario : Hidenori KUSAKA
Traduction : Kurokawa
Prix : 6.8 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 11/06/2015

X et ses amis sont enfin arrivés à Illumis, la capitale de Kalos! Malgré leur situation périlleuse où l’on ne sait à qui se fier, ils parviennent au Laboratoire du Professeur Platane mais une surprise les y attend. L’heure de lever les secrets de la Méga-Evolution serait-elle enfin venue ?

La morosité chronique de X n’aidant pas, son groupe a mis un petit moment avant d’arriver à Par— hum, à Illumis. Alors qu’ils rencontrent le professeur Platane, les héros seront redirigés vers Lysandre, le créateur de l’Holokit, qui s’avère un personnage particulièrement inquiétant…

Comme dans le premier tome, on retrouve une histoire un peu à deux vitesses. D’un côté, les événements qui ne dépendent pas du groupe viennent donner un peu de patate à un récit principal qui est tiré en longueur par l’incapacité de X à changer. Le jeune garçon continue à bouder dans sa petite tente et refuse toujours toute aide extérieure. Heureusement, sa rencontre avec le professeur Platane va lui faire reprendre un peu ses esprits et surtout réaliser quelles sont ses véritables capacités de dresseur pokémon.

Le plus intéressant reste cependant la rencontre de son groupe d’amis avec Lysandre. Il y a une tension particulièrement bien retranscrite par les auteurs qui expriment parfaitement la peur des jeunes gens face à l’aura d’un homme charismatique, expérimenté et à la limite de l’agressif. Alors que ce sentiment n’avait pas été particulièrement développé dans les précédentes itérations de la série (Red était optimiste comme pas possible, Rubis était carrément chic et Noir n’avait rien dans le crâne), c’est un petit vent de fraîcheur et de nouveauté qui vient souffler sur un deuxième tome de Pokémon XY au graphisme toujours impeccable.

Les pokémon, c'est pas rose... Les pokémon, c'est morose ?

Graphisme - 72%
Histoire - 42%
Mise en scène - 62%
Originalité - 45%
Edition - 50%
Dans son genre - 69%

57%

ZzZzz

Avec un personnage principal qui commence enfin à prendre un peu de poil de la bête, on s'attend à ce que la série gagne un peu de punch, ce qui ne serait pas de refus !




A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner