Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Perfect World – Tome 3

Dossier Boichi

Publicité

Perfect World – Tome 3

Perfect World – Tome 3 Éditeur : Éditions Akata
Titre original : Perfect World
Dessin : Rie ARUGA
Scénario : Rie ARUGA
Traduction : Chiharu CHÛJO
Prix : 6.95 €
Nombre de pages : 164
Date de parution : 09/02/2017
Depuis l’accident arrivé à Kawana, un drôle de malaise s’est installé chez Itsuki. Le jeune homme handicapé commence en effet à se demander si, à cause de son état, il ne risque pas d’être un fardeau pour la femme qu’il aime. Et comme si ses doutes intérieurs ne suffisaient pas, de nombreuses pressions extérieures mettent en danger sa naissante relation de couple…

Après un premier tome assez objectif et un second tome plus axé sur les sentiments, nous étions en droit de nous demander comment Rie ARUGA ferait évoluer l’histoire du jeune couple formé par Tsugumi et Ayukawa dans le tome 3 de sa série Perfect World (publiée chez Akata). Malheureusement pour nos deux héros, ce n’est pas encore dans ce troisième tome qu’ils trouveront du répit.

Les craintes de voir le ton virer au mélodrame étaient, hélas, fondées. En effet, le sort semble s’acharner sur Tsugumi et Ayukawa, dont les doutes et les sentiments sont pratiquement identiques à ceux évoqués dans le tome 2, ce qui, en plus de nous faire craindre pour leur capacité à faire face aux obstacles et autres contrariétés qui se dresseront sur leur chemin, rend le scénario trop répétitif et dépourvu d’une réelle évolution.

Cependant, on peut tout de même constater une inversion des rôles au sein du couple avec une Tsugumi un peu plus affirmée : grâce à l’appui de certaines (rares) personnes, elle prend un peu plus confiance en elle, élabore des projets et va même jusqu’à tenir tête à ses parents, qui s’opposent toujours à sa relation avec Ayukawa, convaincus que celle-ci implique une responsabilité trop lourde pour les frêles épaules de leur unique fille.

Ayukawa, au contraire, s’en veut toujours de n’avoir pas pu venir en aide à Tsugumi lors de son accident. Malgré tout, son amour pour elle est sincère, au point qu’il accepte de se présenter à ses parents de manière officielle. Mais alors qu’il s’apprêtait à sauter le pas, il est victime d’un nouvel accident et doit encore être hospitalisé.

C’est là qu’interviennent à nouveau Koré-éda (ancien camarade de lycée amoureux de Tsugumi) et Mme. Nagasawa (aide à domicile, amoureuse d’Ayukawa). Alors que le premier, contre toute attente, a décidé de faire une “trêve” avec Ayukawa et se révèle comme un précieux soutien pour Tsugumi, la deuxième est une véritable langue de vipère qui ne rate aucune occasion d’enfoncer le clou et qui met tout en oeuvre pour pousser le couple à se séparer.

Tsugumi et Ayukawa se retrouvent donc face aux mêmes démons qui les avaient tourmentés dans le tome précédent, ce qui aboutira sur une conclusion cruelle non seulement pour le jeune couple, mais également pour le lecteur, car elle intervient au moment où l’on pensait entrevoir une éclaircie dans cette relation tumultueuse.

Dans ce tome 3, Rie ARUGA semble prendre plaisir à tourmenter à la fois ses personnages et ses lecteurs. Véritable ascenseur émotionnel, ce tome nous fait tourner en rond : comme le couple, on est tenté de s’accrocher à la moindre bribe d’espoir, ce qui permet de maintenir un certain suspense malgré le côté répétitif du scénario. Cependant, il faut espérer que la situation finira par se débloquer, sans quoi le potentiel de cette série risquerait de se trouver gâché, et les lecteurs lassés.
Par ailleurs, ce tome nous apporte également quelques précisions sur la période lycéenne de Tsugumi et Ayukawa, qui gagnent donc un peu plus en profondeur (à défaut d’être rendus plus expressifs par le dessin qui, de son côté, ne reflète pas de progrès particulier).

Pour terminer, rappelons encore une fois (on ne le dira jamais assez) que pour chaque tome 3 vendu, les éditions Akata reverseront 5% du montant à Handicap International (opération qui se déroulera jusqu’au 30 juin 2017). Le tome 4 sera, lui, disponible le 13 avril prochain.

Après un premier tome assez objectif et un second tome plus axé sur les sentiments, nous étions en droit de nous demander comment Rie ARUGA ferait évoluer l’histoire du jeune couple formé par Tsugumi et Ayukawa dans le tome 3 de sa série Perfect World (publiée chez Akata). Malheureusement pour nos deux héros, ce n’est pas encore dans ce troisième tome qu’ils trouveront du répit. Les craintes de voir le ton virer au mélodrame étaient, hélas, fondées. En effet, le sort semble s’acharner sur Tsugumi et Ayukawa, dont les doutes et les sentiments sont pratiquement identiques à ceux évoqués dans le…

Après la pluie... la pluie

Graphisme - 59%
Histoire - 70%
Mise en scène - 60%
Originalité - 69%
Edition - 65%
Dans son genre - 65%

65%

Drame

Dans ce tome, on tourne un peu en rond au niveau des sentiments des personnages, mais la fin est abrupte et vient asséner un coup de massue au lecteur somnolant. Cependant, Tsugumi commençait à faire des projets, et ce serait bien que le tome 4 prenne une tournure plus proactive, sous peine de finir par rendre la série lassante... À voir !

A propos de Neko

J'ai des goûts très éclectiques, avec une préférence pour les trucs de garçons, parce que je suis une fille... Et sinon, j'aime les chats.

Laisser un commentaire

banner