Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Outlaw Players – Tome 2

Publicité

Outlaw Players – Tome 2

Outlaw Players – Tome 2 Éditeur : Ki-oon
Dessin : SHÔNEN
Scénario : SHÔNEN
Prix : 7.9 €
Nombre de pages : 180
Date de parution : 08/09/2016

Après avoir enfin réussi à quitter l’île de Traajak, Sakuu fait la rencontre d’Okoto et d’Aefka, eux aussi victimes du bug qui l’a emprisonné dans Thera. Les deux frères lui en révèlent plus sur les coulisses du jeu et, surtout, lui proposent de se joindre à eux. Accompagné de Leni, une intelligence artificielle programmée pour aider les “irrégularités” dans leur cas, le trio repart donc sur les routes, direction Prais, la capitale ! Hélas, le trajet vers Ztem, la première étape de leur périple, est loin de se dérouler comme prévu : en l’absence de Leni, une hydre attaque nos malheureux voyageurs, privant Okoto d’un bras ! Un combat désespéré s’engage alors…

Il y a quelques mois, les éditions Ki-oon nous présentaient une nouvelle série made in France : Outlaw Players. Si ce n’est pas encore fait, je vous invite à découvrir la bande-annonce réalisée par le studio GONZO pour l’occasion, ainsi que la chronique du tome 1 et l’interview accordée à Manga Mag lors de Japan Expo 2016.

Intéressons-nous un peu à ce tome 2…
Nous y retrouvons Sakuu, le héros (un peu malgré lui), en compagnie de ses nouvelles connaissances : Okoto, Aefka et Leni. Mis à part Leni, qui est une intelligence artificielle faisant office de lien entre le monde virtuel de Thera et le monde réel, tous sont ce que l’on appelle des “irrégularités”, à savoir des joueurs qui se sont retrouvés coincés dans le jeu suite à un problème de connexion, et ce pour une durée indéterminée.
Contraints d’attendre que les développeurs du jeu trouvent une solution, ils décident de faire équipe et de se rendre à la ville de Prais pour tenter d’y retrouver Marjorie, une amie de Sakuu qui, accessoirement, est aussi celle qui l’a initié au jeu Thera.

Bien entendu, le voyage ne se passera pas sans encombre, et nos héros devront tâter du monstre à plusieurs reprises, les batailles offrant des occasions de développer le bestiaire et les techniques de combat (on notera les références au jeu mythique Final Fantasy). On en apprend aussi plus sur le fonctionnement du jeu et sur l’origine du nom Outlaw Players, avec au passage un petit clin d’oeil à la série One Piece d’Eiichiro ODA (avez-vous remarqué que les deux titres ont les mêmes initiales ?)

L’auteur en profite également pour insister sur le côté réaliste de Thera : dans cet univers virtuel où, contrairement aux jeux vidéos habituels, la souffrance et la mort peuvent avoir des répercutions dans le monde réel, les « irrégularités » ne peuvent pas se permettre de mourir, sous peine de voir leur vrai corps finir comme une « coquille vide ». De plus, les PNJ (personnages non joueurs) n’ont pas conscience de vivre dans un monde virtuel : leurs sentiments sont donc bien réels dans Thera, ce qui poussera Sakuu et ses compagnons à leur venir en aide.

Comme dans le premier tome, le rythme est bien équilibré entre l’action et la « théorie” (les explications permettant de mieux comprendre le monde virtuel). Le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer, d’autant que les dialogues, empreints d’humour, sont tout aussi divertissants. Le suspense est également maintenu grâce à l’apparition de nouveaux personnages et à une fin en cliffhanger (quand ça se termine sur un massacre, on a forcément envie de connaître la suite !).

Le dessin dynamique et le sens du détail de SHÔNEN sont parfaitement adaptés à l’histoire : les personnages, leurs tenues, leurs armes, mais aussi les bêtes et les décors, tout est soigné et travaillé de façon à ce qu’on n’ait aucun mal à se laisser embarquer dans l’univers imaginaire de Thera. Dans les dernières pages, l’auteur nous offre les « secrets de création des personnages » et nous explique sa méthode de travail pour la réalisation des chapitres.

Du côté de l’édition, Ki-oon a mis tout autant de soin dans l’ouvrage, avec des pages et une impression de bonne qualité ainsi qu’une jaquette à effet brillant irisé et une première page “en couleur” (même si ici, elle est en noir et blanc) sur papier glacé. On saluera aussi la stratégie adoptée au niveau de la fréquence de parution, qui nous aura permis de découvrir les trois premiers tomes sur une période de six mois (rappelons que le tome 3 vient tout juste de sortir) !

Pour terminer, je vous laisse avec une petite vidéo de SHÔNEN en action, afin que vous puissiez vous faire une idée de la qualité des illustrations :

Il y a quelques mois, les éditions Ki-oon nous présentaient une nouvelle série made in France : Outlaw Players. Si ce n’est pas encore fait, je vous invite à découvrir la bande-annonce réalisée par le studio GONZO pour l’occasion, ainsi que la chronique du tome 1 et l’interview accordée à Manga Mag lors de Japan Expo 2016. Intéressons-nous un peu à ce tome 2… Nous y retrouvons Sakuu, le héros (un peu malgré lui), en compagnie de ses nouvelles connaissances : Okoto, Aefka et Leni. Mis à part Leni, qui est une intelligence artificielle faisant office de lien entre le monde virtuel de Thera…

Mise à jour des informations

Graphisme - 85%
Histoire - 68%
Mise en scène - 61%
Originalité - 62%
Edition - 80%
Dans son genre - 69%

71%

XP

Ce tome 2 ne perd rien de l'élan donné dans le tome précédent : le dessin est superbe, le scénario garde sa cohérence et le rythme reste bon grâce à l'alternance de scènes d'action et de "pauses" plus informatives qui donnent de la consistance à l'univers virtuel. Un tome convaincant, agrémenté d'humour, et des personnages sympathiques qui donnent envie de poursuivre l'aventure en leur compagnie.




Acheter sur Amazon

A propos de Neko

J'ai des goûts très éclectiques, avec une préférence pour les trucs de garçons, parce que je suis une fille... Et sinon, j'aime les chats.

Un commentaire

  1. Je me suis arrêté au tome 2 parce que je me sens pris pour un c.. par ce titre , rarement j’ai eu cette sensation pourtant. Que ce soit les touches d’humour que je trouve posées comme un cheveux sur la soupe , le déroulement de l’action qui est brouillon ou encore le scénario qui n’à l’air d’avoir aucune consistence, je suis déçu de A à Z.

Laisser un commentaire

banner