Publicité

Publicité

ONE PIECE 77

One Piece – Tome 77

One Piece – Tome 77 Éditeur : Glénat
Titre original : One Piece
Dessin : Eiichiro ODA
Scénario : Eiichiro ODA
Traduction : Djamel RABAHI & Julien FAVEREAU
Prix : 6.9 €
Nombre de pages : 240
Date de parution : 18/11/2015

Si Law tient tant à vaincre Doflamingo, c’est parce qu’il s’est juré d’accomplir la volonté de Corazon. Mais comment ces deux hommes en sont-ils venus à se lier d’amitié ? La réponse se trouve dans les terribles événements qui ont eu lieu il y a 13 ans et dont les détails refont surface tandis que la bataille de Dressrosa ne cesse de gagner en intensité. Les aventures de Luffy à la poursuite du One Piece continuent !!

ATTENTION : Cette chronique contient des révélations sur l’intrigue. Vous êtes prévenus !

Chroniques de tomes précédents de One Piece : Tome 75, Tome 76

En pleine action, le besoin du traditionnel flashback de l’arc commençait à se faire sentir pour que le lecteur puisse un peu respirer. Il est cette fois consacré à Law et Corazon, le frère de Doflamingo.

Le passé de Law est probablement l’un des plus intéressants développés par Eiichiro ODA dans la mesure où il est très proche de celui de Luffy (et on comprend un peu mieux l’affinité entre les deux personnages et la raison de leur alliance, peut-être moins aléatoire que prévue).

Law est un rescapé. Son pays a été détruit par la maladie et le tout petit nombre de rescapés est marginalisé par le reste du monde. Le jeune garçon est donc traité comme un moins que rien, baladé de zone en zone et copieusement insulté partout où il passe, un peu comme Luffy lorsqu’il sortait du petit village où il vivait avec Dadan, Ace et Sabo.

Celui qui obtiendra par la suite le Ope Ope no mi (Fruit de l’opération) vivra très mal cette horrible situation, d’une part à cause de son jeune âge mais aussi à cause du manque d’un manque d’entourage. En sortira donc un enfant désabusé et sans réelle volonté. Law était alors condamné par la maladie du plomb blanc et ne cherchait qu’une chose : détruire tous ces gens qui le méprisaient et le monde dans ils évoluaient.

C’est sa rencontre avec Corazon, frère de Doflamingo, qui va changer sa façon de voir les choses. ODA nous sort un personnage qui détonne complètement avec l’univers violent (très mafieux) amené par un personnage comme Doflamingo. Celui qui porte le nom du cheval de Don Quijote, Rosinante, est un peu comme un membre du groupe Kiss croisé avec le Mime Marceau. Eh oui, ce dernier ne parle pas ou du moins il fait semblant d’être muet pour mieux supporter les horreurs de son frère.

L’association Law/Corazon se fait de complètement par hasard. Alors que le jeune garçon révèle son vrai nom, l’ex-noble entend quelque chose qu’il n’aurait jamais imaginé. S’ensuit alors un excellent road trip avec deux personnages qui n’ont pas grand chose en commun. Law, énervé et frustré va devoir vivre avec Corazon, calme et réfléchi mais surtout gaffeur. On dit souvent qu’ODA travaille bien ses personnages mais il ne néglige pas non plus le déroulement de chacune de ses histoires où chaque rencontre à son importance.

L’édition, c’est un peu la grande inconnue chez Glénat ces derniers temps. Pour le coup, on est vraiment très proches de la finition des tomes de One Piece avant le changement d’imprimeur. On a un tome rigide, au papier blanc suffisamment épais pour ne pas être complètement transparent et des noirs bien profonds dignes d’une telle série. Manque plus qu’une plus grande rigueur dans l’adaptation (qui comporte toujours quelques tournures un peu bancales) et ça sera le top !

On a donc un très bon soixante-dix-septième tome avec un flashback passionnant qui arrive à point nommé pour que l’on comprenne les véritables intentions de Law dans ce combat. ODA en profite aussi pour expédier les combats mineurs qui ne viendront plus se mettre sur le chemin de l’affrontement majeur de l’arc, à savoir Doflamingo contre le duo Law/Luffy.

Chroniques de tomes précédents de One Piece : Tome 75, Tome 76 En pleine action, le besoin du traditionnel flashback de l'arc commençait à se faire sentir pour que le lecteur puisse un peu respirer. Il est cette fois consacré à Law et Corazon, le frère de Doflamingo. Le passé de Law est probablement l'un des plus intéressants développés par Eiichiro ODA dans la mesure où il est très proche de celui de Luffy (et on comprend un peu mieux l'affinité entre les deux personnages et la raison de leur alliance, peut-être moins aléatoire que prévue). Law est un rescapé. Son pays a été détruit…

Le coeur a ses raisons que la folie ignore

Graphisme - 80%
Histoire - 69%
Mise en scène - 75%
Originalité - 58%
Edition - 77%
Dans son genre - 88%

75%

As de Coeur

Eiichiro ODA nous montre que Doflamingo est bel et bien un homme d'une cruauté sans limites. Il est capable d'éliminer quiconque se mettra en travers de ses ambitions, ce qui ne l'empêchera pas de protéger ceux qu'ils considèrent comme sa famille. Le mangaka tire donc un portrait très contrasté d'un personnage plus complexe que l'on aurait pu l'imaginer.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner