Publicité

Publicité

Noragami – Tome 4

Noragami – Tome 4 Éditeur : Pika Édition
Titre original : Noragami
Dessin : ADACHITOKA
Scénario : ADACHITOKA
Traduction : Anne-Sophie THEVENON
Prix : 7.2 €
Nombre de pages : 200
Date de parution : 03/06/2015

Tout va pour le mieux, ou presque, pour Yukine depuis qu’il a été purifié. Mais les conséquences de ses actes se font toujours sentir. En effet, il découvre qu’il a indirectement causé la chute de l’un des shinki de Tenjin. De son côté, Yato cherche à guérir Hiyori de sa condition, mais doit-il vraiment couper tout lien avec la jeune fille comme le préconise le dieu du Savoir ? Pendant ce temps, chez Bishamonten, de sinistres forces sont à l’œuvre…

Après tous les problèmes que Yato a eu avec Yukine, ce dernier a décidé de faire un peu mieux son boulot de shinki pour rendre sa gentillesse au dieu qui l’utilise. Mais il faut dire qu’avec Nora qui rode, les temps sont durs et pas seulement pour Yato…

En fait, on ne le voit pas beaucoup dans ce quatrième volume qui se focalise surtout sur Bishamon. L’entourage de la déesse se veut toujours rassurant mais le nombre impressionnant de shinki qu’elle commande la rend faible. Alors que Yato sentait parfaitement (à son grand malheur) chaque coup porté par les différentes trahisons de Yukine, Bishamon est beaucoup moins sensible.

Il est donc beaucoup plus facile pour ses ennemis de la manipuler sans qu’elle s’en aperçoive. Son « médecin » semble ainsi manigancer quelque chose et ce n’est que grâce à l’oeil avisé de Kazuma que la déesse aura une chance de s’en sortir. En tout cas, il y a quelque chose de « gros » qui se prépare et bien sûr, quand il s’agit de mal, Nora n’est jamais très loin.

Alors qu’on avait, pour l’instant, jamais trop vu le quotidien d’un « vrai dieu », ADACHITOKA se rattrape en nous montrant ce que vis Bishamonter. Que ce soit ses doutes vis à vis des disparitions de Kazuma mais aussi sa souffrance quasi permanente que seules certaines herbes médicinales peuvent calmer, tout est dessiné un peu en filigrane, entrecoupé par les déboires de Yato et le quotidien de Hiyori.

Après tous les problèmes que Yato a eu avec Yukine, ce dernier a décidé de faire un peu mieux son boulot de shinki pour rendre sa gentillesse au dieu qui l’utilise. Mais il faut dire qu’avec Nora qui rode, les temps sont durs et pas seulement pour Yato… En fait, on ne le voit pas beaucoup dans ce quatrième volume qui se focalise surtout sur Bishamon. L’entourage de la déesse se veut toujours rassurant mais le nombre impressionnant de shinki qu’elle commande la rend faible. Alors que Yato sentait parfaitement (à son grand malheur) chaque coup porté par les différentes…

Légendes traitresses

Graphisme - 82%
Histoire - 72%
Mise en scène - 67%
Originalité - 58%
Edition - 62%
Dans son genre - 70%

69%

Pray

Une narration intéressante, des personnages plus complexes qu’au départ, Noragami s’étoffe au fur et à mesure pour le plus grand plaisir de ses lectures. Graphiquement, ça reste magnifique même si l’édition de Pika ne fait pas toujours honneur au trait dans la mesure où le papier est quand même un poil transparent (mais je chipote là !). 

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner