Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Noragami – Histoires errantes

Dossier Boichi

Publicité

Noragami - Histoires errantes

Noragami – Histoires errantes

Noragami – Histoires errantes Éditeur : Pika Édition
Titre original : Noragami Shûishû
Dessin : ADACHITOKA
Scénario : ADACHITOKA
Traduction : Anne-Sophie THEVENON
Prix : 7.2 €
Nombre de pages : 164
Date de parution : 25/05/2016

Pendant ce temps, entre le Higan et le Shigan…
Vous vouliez savoir ce qu’il se passe entre les chapitres de Noragami ? Tout découvrir du quotidien des divinités et de leurs shinki ? Retrouvez Yato et tous vos personnages préférés dans sept aventures inédites toutes plus loufoques les unes que les autres !

En attendant la sortie du tome 10 de Noragami, les éditions Pika nous proposent de patienter une petite semaine avec un recueil de sept histoires inédites. En somme, ça nous fait une petite histoire à lire chaque soir jusqu’au 1er juin, avant d’aller dormir et que notre maman nous borde (ou pas, c’est selon l’âge et l’envie). 

La chronique ne sera pas très longue, tout simplement parce que les sept histoires sont vraiment indépendantes les unes par rapport aux autres. Il n’y a pas un fil conducteur, ce qui fait que vous pourriez commencer par la troisième histoire puis lire la dernière et revenir à la première, cela n’aurait aucune incidence.
Attention, ce n’est en aucun cas une critique, c’est juste une précision objective, qui m’amène à ce point : parler de chaque histoire serait dommage, car ça vous dévoilerait l’intrigue de chacune. Ainsi, je resterai très succinct.

Pour faire simple, on a affaire un petit hors-série très sympathique et très drôle, mais qui ne va pas changer votre vision des personnages de la série. Ils sont tels qu’on les connaît, peut-être plus exagérés qu’à l’accoutumée pour accentuer le côté décalé et comique des différents récits.
C’est un peu un gag manga spinoff de la série principale, où on voit comment se comportent les dieux et leurs shinkis dans l’intimité. En effet, Yato et Yukine ne sont pas les seuls au cœur des histoires : Kazuma et Bishamonten ont aussi leur part du gâteau (même si l’histoire qui leur est consacrée est la moins bonne, car on passe d’une idée à une autre sans aller vraiment au bout de la première, ce qui est dommage). On s’amuse beaucoup, surtout à voir Yato se faire malmener et arnaquer par les autres.

Cependant, la cinquième histoire va mettre en scène une nouvelle divinité qu’on ne retrouve pas dans Noragami : la déesse de la recherche… sur Internet ! Ce personnage, selon moi, pourrait amener beaucoup de situations intéressantes et être pertinente dans la série principale, donc espérons la revoir là-bas.

Concernant le graphisme, c’est, comme d’habitude, très beau. ADACHITOKA arrive à parfaitement retranscrire les émotions de ses personnages, notamment grâce à la qualité des détails sur les yeux et les bouches. D’ailleurs, à la fin du volume, on peut voir les premières esquisses de plusieurs personnages, qui montrent que l’auteur était déjà très proche du résultat final.
La mise en scène complète le trait pour le mettre davantage en valeur, même si, une fois encore, elle est moins bonne dans la cinquième histoire car le récit ne va pas au bout de ce qu’il introduit.

Je terminerai simplement sur l’édition que nous offre Pika. Le papier est très agréable au toucher, très doux. La couverture fait ressortir les personnages présents et on a la chance de trouver, en première page, une illustration couleur amusante sous forme de photos (on peut juste reprocher à l’auteur d’avoir fait, ici, une colorisation plus pétante qu’à l’ordinaire, ce qui semble changer certains détails).
Le seul petit bémol pourrait être le prix du tome, puisqu’il correspond à celui d’un volume normal de la série, mais avec une vingtaine de pages en moins. Étant donné que c’est un volume hors-série, il aurait sans doute été plus attractif de le proposer à un prix inférieur à sept euros par exemple, mais ceci n’est que mon opinion, d’autant plus que la qualité est tout de même au rendez-vous.
En tout cas, si vous pouvez et si vous aimez Noragami, n’hésitez pas à vous procurer ces Histoires errantes !

En attendant la sortie du tome 10 de Noragami, les éditions Pika nous proposent de patienter une petite semaine avec un recueil de sept histoires inédites. En somme, ça nous fait une petite histoire à lire chaque soir jusqu'au 1er juin, avant d'aller dormir et que notre maman nous borde (ou pas, c'est selon l'âge et l'envie).  La chronique ne sera pas très longue, tout simplement parce que les sept histoires sont vraiment indépendantes les unes par rapport aux autres. Il n'y a pas un fil conducteur, ce qui fait que vous pourriez commencer par la troisième histoire puis lire la…

Père Yato, raconte-nous une histoire

Graphisme - 77%
Histoire - 58%
Mise en scène - 56%
Originalité - 54%
Edition - 57%
Dans son genre - 55%

60%

Intimité

Un petit tome spinoff sympathique et rafraîchissant, qui permet de voir les personnages de la série dans des situations abracadabrantesques.




A propos de L'Otak' des Lettres

L'Otak' des Lettres
Professeur otak' qui adore fouiller en profondeur l'essence des mangas, afin d'en dégager le bon et le moins bon.

Laisser un commentaire

banner