Publicité

Dossier Boichi

Publicité

Nisekoi - Tome 17

Nisekoi – Tome 17

Nisekoi – Tome 17 Éditeur : Kazé Manga
Titre original : Nisekoi
Dessin : Komi NAOSHI
Scénario : Naoshi KOMI
Traduction : Lilian LEBRUN
Prix : 6.79 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 09/02/2016

Entre son travail au lycée, son statut de chef du Cercle Char Sui et sa vie au sein du clan Ichijô, Mademoiselle Yui ne s’arrête jamais ! Mais alors qu’elle est sur le point de faire une confidence intime à Raku, elle est subitement victime d’un malaise. C’est pendant sa convalescence que notre fils de yakuzas apprend de Ie, sa garde du corps, la vérité sur celle qu’elle protège… Mais il n’est pas au bout de ses surprises !

 17 tomes et 152 chapitres que Raku Ichijô cherche désespérément à connaître le mystère qui entoure la promesse faite il y a 10 ans à l’élue de son cœur et cette énigme est encore très loin d’être résolue.

Malgré la note de l’auteur indiquant que ce volume est consacré au voyage scolaire de Raku et ses amis, le tome nous en apprend surtout plus sur la petite dernière du harem : Yui Kanakura. On découvre ainsi pourquoi elle tient tant à son « petit frère » et comment elle a vécu jusqu’à son accession à la tête de la mafia chinoise.
Autre « révélation », un chapitre nous raconte le lien fort qui unit Tsugumi et Chitoge, les conditions de leur rencontre et l’origine de son nom dans un passage plein de bons sentiments et fort intéressant.

Ce n’est qu’après que l’on en arrive au voyage scolaire tant attendu par une Chitoge surexcitée. Malheureusement, c’était sans compter sur un petit retournement de situation qui viendra ajouter un peu de piment à cette excursion mais pour savoir quoi, il faudra lire le prochain épisode !

Disons-le clairement, l’intrigue n’a pas avancé d’un iota et on sait très bien qu’elle n’est qu’un prétexte pour que ce manga existe. Le fin mot de l’histoire sera sans aucun doute révélé quand ces jeunes gens finiront le lycée. Plus que les autres tomes, celui-ci fait donc office de pause et l’énigme de la jeune fille à la clé est mise entre parenthèses pour se concentrer, comme dit plus haut, sur Yui.

On regrettera d’ailleurs que Ruri et Shû soient un peu en retrait par rapport à d’habitude étant donné que les gags les plus drôles sont souvent liés de près (ou de loin) à ces deux personnages secondaires qui n’en sont plus vraiment et dont les interventions sont tout simplement géniales. Le ton du volume est, par conséquent, légèrement plus sérieux même si on reste toujours dans la comédie romantique.
Les instants comiques tombent à chaque fois à point nommé pour alléger l’ambiance sans pour autant casser le rythme de l’histoire.

Visuellement, le trait de Naoshi KOMI est toujours aussi fin et léger (comme le titre). C’est un shônen et pourtant les codes de la romance sont bien utilisés et détournés comme il faut au profit de la comédie.

L’édition est correcte mais sans plus. Les pages sont fines et par moment on aperçoit en transparence la planche située derrière. Ne pas oublier de soulever la jaquette pour apprécier une petite scène sympathique entre Raku, Yui, Tsugumi et… Chitoge qui fait des… tractions ? D’ailleurs, elle n’est pas toute seule…

Voyage scolaire

Graphisme - 64%
Histoire - 61%
Mise en scène - 66%
Originalité - 60%
Edition - 59%
Dans son genre - 69%

63%

Sentiment

Le bilan ? Oui, l'histoire en est au même point que dans le premier volume. Non, la série ne s'essouffle pas et on ne s'ennuie pas. C'est drôle et puis, voir ce cher Raku se faire frapper sans raison par une Chitoge jalouse, ça n'a pas de prix. En plus, les chamailleries de cette dernière avec Marika qui atteignent des sommets. En réalité, on prend tout simplement du plaisir à suivre la vie de ces lycéens et le reste... On s'en moque !




A propos de Yukionna

Yukionna
Comme dit l'adage, je suis tombée dedans quand j'étais petite en regardant avec assiduité Card Captor Sakura quand ça passait sur une certaine chaîne hertzienne. Fan des Clamp devant l'Éternel, je voue un culte sans modération aux œuvres de Type-Moon et Shaft.

Laisser un commentaire

banner