Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Nisekoi – Kosaki Magical Pâtissière – Tome 1

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Publicité

Nisekoi – Kosaki Magical Pâtissière – Tome 1

Nisekoi – Kosaki Magical Pâtissière – Tome 1 Éditeur : Kazé Manga
Titre original : Magical Pâtissière Kosaki-chan!!
Dessin : Taishi TSUTSUI
Scénario : Naoshi KOMI, Taishi TSUTSUI
Traduction : Ilan BRUNELLI
Prix : 6.79 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 15/06/2016

Kosaki aime en secret Raku, un des garçons les plus populaires de son lycée. Elle lui prépare des pâtisseries, mais le résultat n’est jamais à la hauteur de ses espérances ! Un jour, une étrange petite créature lui propose de devenir une “Magical Girl”. Pour sauver Raku, qui vient d’être pris en otage, Kosaki accepte, mais ce pacte contient une clause pour le moins surprenante…
Découvrez le premier spin-off de Nisekoi dans lequel Kosaki se dévoile plus qu’à l’accoutumée !

Logo Nisekoi Kosaki

Souvenez-vous, à la fin de chaque volume de Nisekoi, l’auteur Naoshi KOMI met en scène ses héroïnes comme des magical girls. Il n’aura donc pas fallu longtemps pour qu’un spin-off s’en inspirant voit le jour. Celui-ci est confié à Taishi TSUTSUI qui en est le scénariste et dessinateur.

Le scénario reprend les grandes lignes des sketchs existants mais de façon plus développée. Ainsi, on suit Kosaki, jeune lycéenne un peu bohème et menant une vie d’adolescente tout ce qu’il y a de plus normal.

Comme toute héroïne quelque peu fleur bleue, elle aime en secret le garçon qui attire toutes les filles comme des mouches, Raku, le président du conseil des élèves. La vie de la jeune fille va se retrouver soudainement chamboulée quand, elle fait la rencontre d’une souris qui parle. Cette souris prénommée Rurlin est en fait chargée d’une mission de la plus haute importance.
Elle doit recruter une jeune fille et la transformer en magical girl afin de rétablir l’harmonie entre le monde réel et celui d’où est originaire la souris. Bien sûr, Kosaki n’hésite pas très longtemps avant d’accepter le contrat pour devenir magical girl, la vie de son prince charmant en dépendant.

Kosaki - Page 1 Kosaki - Page 10
MAGICAL PATISSIER KOSAKI-CHAN !! © 2015 by Naoshi KOMI, Taishi TSUTSUI

Cependant, deux petits bémols résultent de cette histoire, premièrement, Raku tombe amoureux de la Magical Pâtissière sans savoir que c’est Kosaki et deuxièmement, lors de la transformation elle se retrouve nue comme un vers, ce qui, pour l’innocente Kosaki est très embarrassant.
L’histoire est lancée et elle doit trouver d’autres magical girls pour l’aider dans sa tâche et vaincre un méchant pour le moins étonnant ; le tout, en continuant sa vie de lycéenne…

Tashi TSUTSUI nous livre un scénario pour le moins classique et relativement léger. Son style de dessin respecte le chara design des personnages créés par Naoshi KOMI avec des décors assez standards la plupart du temps.

La mise en scène correcte, suffisante pour apprécier l’histoire : c’est clair et va à l’essentiel même si ce n’est pas très prenant. On sent d’ailleurs que ce petit coquin prend un certain plaisir à dessiner les scènes de transformation des héroïnes (on se demande bien pourquoi…).
Le costume des personnages s’inspire directement de leur trait de caractère qui sont accentués. Ainsi, pour Kosaki, c’est une Magical Pâtissière car sa famille possède une pâtisserie et ce, même si tout le monde sait qu’elle est nulle en cuisine alors que pour autant, ses gâteaux sont superbes visuellement parlant.
On vous laisse le loisir de deviner quel genre de magical girls sont devenues les autres héroïnes du titre mais ne vous attendez pas à de grosses surprises.

Concernant l’édition, elle est plutôt de bonne facture avec bonne impression et un volume souple mais pas trop qui tient bien en main. C’est le format habituel de chez Kazé Manga pour les shônen et si vous avez déjà eu un volume de Nisekoi dans les mains, vous ne devriez pas être dépaysés.

Kosaki - Page 16 Kosaki - Page 20
MAGICAL PATISSIER KOSAKI-CHAN !! © 2015 by Naoshi KOMI, Taishi TSUTSUI

Magical gorille

Graphisme - 56%
Histoire - 52%
Mise en scène - 50%
Originalité - 55%
Edition - 70%
Dans son genre - 53%

56%

Nudisme

Prévisible, ce qui passait bien à petite dose, l'est nettement moins sous forme de série. C'est sympa comme ça, le premier tome se lit bien mais ne restera pas dans les annales. À voir par la suite, si l'auteur saura donner une vraie valeur ajoutée à ce spin-off.




A propos de Yukionna

Yukionna
Comme dit l'adage, je suis tombée dedans quand j'étais petite en regardant avec assiduité Card Captor Sakura quand ça passait sur une certaine chaîne hertzienne. Fan des Clamp devant l'Éternel, je voue un culte sans modération aux œuvres de Type-Moon et Shaft.

Laisser un commentaire

banner