Publicité

Publicité

Mikado Boy – Tome 3

Mikado Boy – Tome 3 Éditeur : Glénat
Titre original : Mikado Boy
Dessin : Riko MIYAGI
Scénario : Riko MIYAGI
Traduction : Marie-Saskia RAYNAL
Prix : 6.9 €
Nombre de pages : 176
Date de parution : 22/04/2015

Qui aurait cru que le véritable assassin de M. Smith était Kuroki, l’ami de Hide ? Et que ceux qui tirent les ficelles dans son ombre ne sont autres que les deux garçons qu’Hide poursuit depuis le début ? Alors qu’il touche la vérité du doigt, notre héros est empoisonné et s’effondre, terrassé. Les deux scélérats en profitent pour l’assommer et l’abandonner dans la résidence. Une résidence à laquelle ils ont bien entendu mis le feu…

Avant dernier opus, ce troisième volume de Mikado Boy enclenche la phase finale de la série de Riko Miyagi (auteure de Mei’s Butler). L’identité de l’assassin de M. Smith est enfin révélée et le jeune espion que la mangaka utilise comme héros va devoir utiliser toutes ses ressources pour se sortir d’une situation que l’on pourrait presque qualifier d’impossible…

La façon dont un ou une auteur(e) peut parfois retourner son récit et changer complètement l’atmosphère et l’ambiance de sa série m’étonnera toujours. Alors que la série partait très mal, elle prend un peu de crédit sur la fin en mettant son héros face à la réalité des équipes d’espionnage. Torture, emprisonnement, tromperie… Il y a vraiment de tout et disons qu’il se prend tout en pleine tête sans trop demander son reste !

Espérons que Miyagi ne gâche pas ce qu’elle a mis en place avec un final trop mièvre ou trop convenu. Ce qui ne me fait peur, c’est qu’on est quand même dans un shôjo donc…

Avant dernier opus, ce troisième volume de Mikado Boy enclenche la phase finale de la série de Riko Miyagi (auteure de Mei's Butler). L'identité de l'assassin de M. Smith est enfin révélée et le jeune espion que la mangaka utilise comme héros va devoir utiliser toutes ses ressources pour se sortir d'une situation que l'on pourrait presque qualifier d'impossible… La façon dont un ou une auteur(e) peut parfois retourner son récit et changer complètement l'atmosphère et l'ambiance de sa série m'étonnera toujours. Alors que la série partait très mal, elle prend un peu de crédit sur la fin en mettant son héros face à la…

"Je retourne ma veste" (air connu)

Graphisme - 36%
Histoire - 53%
Mise en scène - 58%
Originalité - 29%
Edition - 65%
Dans son genre - 50%

49%

Swoof !

Un bon volume qui vient relancer un peu l'intérêt du titre avec des rebondissements bien mis en scène.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner