Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Liselotte et la forêt des sorcières – Tome 5

Publicité

liselotte et la foret des sorcieres

Liselotte et la forêt des sorcières – Tome 5

Liselotte et la forêt des sorcières – Tome 5 Éditeur : Ankama
Titre original : Liselotte to Majo no Mori
Dessin : Natsuki TAKAYA
Scénario : Natsuki TAKAYA
Traduction : Fédoua LAMODIERE
Prix : 6.99 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 01/07/2015

Anna se rend seule dans la forêt à la rencontre de Werg, qui s’y est réfugié et qui refuse de rencontrer qui que ce soit. Un étrange lien se crée alors entre le jeune homme qui ne fait plus confiance aux êtres humains et la servante désabusée. De leur côté, Liselotte et Engetsu se rapprochent de plus en plus. Dans la forêt des sorcières, l’amour peut naître entre n’importe qui.

Fini le temps de l’installation, des rencontres ou des révélations du passé des différents protagonistes, ce volume 5 est résolument tourné vers l’étoffement des relations.

Pour commencer ce sera entre Anna et la sorcière Werg, personnage jusqu’alors inutile dans la narration, voir assez lourd car complètement bloqué dans une haine des humains. De ce fait ses dialogues ou actions étaient juste chaotiques et on avait du mal à s’y intéresser. Cette rencontre permet de voir une ouverture avec la promesse d’une réelle évolution même si celle-ci risque d’être aussi simpliste que l’ajout de Werg à la joyeuse bande des héros.

Du coté d’Anna, rien de nouveau si ce n’est la confirmation d’un caractère vraiment intéressant, manipulatrice à souhait voir charmeuse dans le cas présent. Elle a toujours eu une place très importante dans la narration, tout d’abord pour calmer son frère et maintenant Werg qui présente finalement a peu près le même caractère explosif.

Ensuite c’est la relation entre Liselotte et Engetsu qui prend de vraies allures de romance. Si l’on pouvait douter jusqu’alors des sentiments de ce dernier, ce tome 5 va nous offrir un lot de scènes à faire palpiter le cœur des plus romantiques. Au départ notre héroïne était toujours l’instigatrice de ces déclarations d’amour, de ces moments chers à l’auteur qui débordent d’une énergie positive. Pour la première fois donc, Engetsu va nous montrer la réelle teneur des sentiments qui l’animent et on ne va pas être déçu du voyage.

Enfin ce tome va mettre en scène Richard, le frère de Liselotte et responsable de son exil. On pouvait craindre de tourner en rond à ce sujet mais Natsuki TAKAYA a eu la bonne idée d’emboiter le pas dessus, reste plus qu’à espérer qu’elle va tenir le cap sur le volume suivant afin de nous en apprendre plus sur ce qui est finalement le vrai mystère de cette série. Néanmoins le « nouveau » personnage qui va conclure ce tome pourrait présager que l’on s’en éloigne quelques temps.

Fini le temps de l'installation, des rencontres ou des révélations du passé des différents protagonistes, ce volume 5 est résolument tourné vers l'étoffement des relations. Pour commencer ce sera entre Anna et la sorcière Werg, personnage jusqu'alors inutile dans la narration, voir assez lourd car complètement bloqué dans une haine des humains. De ce fait ses dialogues ou actions étaient juste chaotiques et on avait du mal à s'y intéresser. Cette rencontre permet de voir une ouverture avec la promesse d'une réelle évolution même si celle-ci risque d'être aussi simpliste que l'ajout de Werg à la joyeuse bande des héros.…

Sorciere bien aimée

Graphisme - 71%
Histoire - 69%
Mise en scène - 73%
Originalité - 78%
Edition - 66%
Dans son genre - 83%

73%

Bisou+

Le titre Liselotte a beau avoir connu un début difficile, il confirme à chaque tome que son auteur n'a vraiment pas perdu la main. Arrivé au tome 5 on a vraiment hâte de la suite.

A propos de Marcy

Juste un chat qui traine partout, fan de Sailormoon devant l'éternel, spécialiste du glauque et du déviant, chose étrange: ne travaille pas/plus dans le monde de l'animation.

Laisser un commentaire

banner