Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Dans l’Intimité de Marie – Tome 3

Publicité

Dans l’Intimité de Marie – Tome 3

Dans l’Intimité de Marie – Tome 3 Éditeur : Éditions Akata
Titre original : Boku wa Mari no Naka
Dessin : Shûzô OSHIMI
Scénario : Shûzô OSHIMI
Prix : 7.95 €
Date de parution : 20/08/2015

Quel est cet étrange mal de ventre qui torture tout d’un coup Isao ? Peu au fait de certaines réalités féminines, le jeune homme – toujours enfermé dans le corps de la belle Marie – va devoir improviser et faire face, à nouveau, au regard trop insistant de certains hommes. Pour ne rien arranger, son comportement lors de la dernière soirée karaoké va avoir des conséquences pour le moins… inattendues !

Ce troisième tome s’ouvre sur la découverte d’une problématique, toute féminine, d’Isao. Tellement enfermé dans son univers, sans réels rapports avec les autres, et particulièrement les femmes, il mets du temps à comprendre l’origine et la raison des douleurs et des pertes de sang du corps de Marie.

Car, si vous n’avez pas lu les précédents tomes, ou leurs synopsis, Dans l’Intimité de Marie nous fait suivre la quotidien d’Isao, hikikomori de base, qui se retrouve enfermé dans le corps de la fille de ses rêves : Marie, sans en comprendre la raison.

Il tente, au mieux de ses possibilités, de respecter l’intimité de la jeune fille, qu’il adule, mais il est fatalement impossible de tenir ses propres principes dans une telle situation.
L’auteur n’est jamais vulgaire, ni dans sa représentation ni dans ce qu’il véhicule, malgré l’apparition de la vraie « intimité » de la jeune fille à l’image. On est toujours dans le propos juste et bien amené.

Les événements vont alors s’accélérer, à mesure que la situation devient invivable.
Situation où l’on découvre la réalité insoupçonnée de la jolie Marie, et des détails supplémentaires sur la pathétique vie d’Isao.

Shûzô OSHIMI monte d’un cran avec ce tome.
Si les deux premiers étaient bons, celui-ci leur est bien supérieur, et révèle toute la dramaturgie sous-jacente jusque là. Le drame qui se noue, et dont on peine à imaginer la conclusion, prend une nouvelle dimension passionnante.

Graphiquement le titre reste agréable sans être réellement très beau. Le trait d’OSHIMI est assez passe partout, et les planches manquent un peu de densité.
Par contre sa mise en scène colle parfaitement à son histoire et à son développement, l’inspiration de l’auteur se ressent fortement.

Enfin, question édition c’est du très habituel “grand” format de chez Akata, sans fioriture, mais à l’impression de qualité, et avec un bon papier agréable au toucher.

Dans l’Intimité de Marie est un manga passionnant, troublant, magnifiquement orchestré par son auteur qui nous emmène là où on ne pensait pas aller.
Un titre que je ne saurais trop de vous conseiller de lire.

Ce troisième tome s'ouvre sur la découverte d'une problématique, toute féminine, d'Isao. Tellement enfermé dans son univers, sans réels rapports avec les autres, et particulièrement les femmes, il mets du temps à comprendre l'origine et la raison des douleurs et des pertes de sang du corps de Marie. Car, si vous n'avez pas lu les précédents tomes, ou leurs synopsis, Dans l'Intimité de Marie nous fait suivre la quotidien d'Isao, hikikomori de base, qui se retrouve enfermé dans le corps de la fille de ses rêves : Marie, sans en comprendre la raison. Il tente, au mieux de ses possibilités,…

Troublant et passionnant

Graphisme - 65%
Histoire - 82%
Mise en scène - 78%
Originalité - 86%
Edition - 75%
Dans son genre - 80%

78%

Intime

Un tome fort, révélant toute la dramaturgie de Dans l'Intimité de Marie, et ne s'épargnant aucun tabou, pour aller au bout de son propos. Définitivement l'un des meilleurs titres actuellement en cours de parution.

A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

2 commentaires

  1. Un titre qui continue sur sa lancée sans jamais tomber dans la facilité ou les clichés faciles. La situation devient de plus en plus compliqué pour le héros et on est curieux de savoir où tout cela finira par le mener. Et techniquement aussi bien en réalisation qu’en édition c’est propre.
    Mais où est Marie ? La suite vite 🙂

Laisser un commentaire

banner