Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Last Hero Inuyashiki – Tome 5

Publicité

Last Hero Inuyashiki – Tome 5

Last Hero Inuyashiki – Tome 5 Éditeur : Ki-oon
Titre original : Inuyashiki
Dessin : Hiroya OKU
Scénario : Hiroya OKU
Traduction : David LE QUÉRÉ
Prix : 7.9 €
Nombre de pages : 224
Date de parution : 07/07/2016

Désespéré lorsqu’il apprend que sa mère, atteinte d’un cancer du pancréas, n’a plus qu’un mois à vivre, Hiro parvient à la soigner grâce à ses pouvoirs et se jure de repartir à zéro : désormais, il ne tuera plus. Mais ce qu’il ignore, c’est que l’étau se resserre sur lui… En pleine nuit, la police fait irruption à son domicile pour l’arrêter ! Devant sa mère en larmes, le jeune garçon échappe aux agents et s’enfuit. Alors que tout le pays est à sa recherche, il trouve refuge chez une camarade de classe, Shion…

Chroniques de tomes précédents de Last Hero Inuyashiki : Tome 1, Tome 2, Tome 4

spoilers

Le tome 4 mettait Hiro dans une position très délicate, ses crimes étant révélés au grand jour. Devenu un fugitif, il va devoir vivre avec le poids de ses fautes…

Ce cinquième volume est moins bon que les précédents, autant le dire dès le départ.
Il commence pourtant du tonnerre avec un Hiro qui n’a plus aucun repère et qui ne va pas hésiter à laisser exploser son pouvoir. Le mangaka lui permet même de réaliser l’un des plus grands rêves de nombreux utilisateurs de réseaux sociaux (et même d’internet en général) : se venger des trolls gratuits qui se cachent derrière l’anonymat pour pouvoir agir comme des déchets.

Dessiné par OKU, cela donne bien évidemment une scène violente à souhait qui est découpée (appréciez l’ironie) à la perfection. Ça va vite… très vite ! Pour le reste du volume, la mise en scène reste assez classique dans la mesure où on voit tout simplement Hiro évoluer à nouveau de manière « normale », « humaine ».

Cependant, le retournement de veste du jeune cyborg semble facile, peut-être un peu trop facile et indigne du travail de l’auteur quand on voit ce qu’il a pu faire dans sa précédente série, Gantz. Kurono est un jeune pire qu’Hiro au début de la série et ce n’est qu’après de nombreux événements et l’influence d’une personne chère qu’il change. Ici, il y a un volte/face presque instantané qui vient complètement changer la donne mais pas forcément en bien…

Rien à redire en ce qui concerne l’édition, elle est aussi bonne que pour les 4 premiers tomes, que ce soit au niveau de l’ouvrage ou de sa traduction. Ki-oon est un éditeur qui sait ce qu’il fait.

Est-ce que troller, c'est tromper ?

Graphisme - 85%
Histoire - 67%
Mise en scène - 70%
Originalité - 66%
Edition - 85%
Dans son genre - 70%

74%

Volte Face

Ce cinquième tome de Last Hero Inuyashiki n'est pas mauvais, loin de là, mais il n'est pas aussi bons que les précédents. L'auteur retombe dans un schéma classique moins bien géré qu'avant et l'idée d'un combat du "bien contre le mal" semble s'éloigner de plus en plus...




A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner