Publicité

Publicité

LDK4

L-DK – Tome 4

L-DK – Tome 4 Éditeur : Pika Édition
Titre original : L♥DK
Dessin : Ayu WATANABE
Scénario : Ayu WATANABE
Traduction : Anaïs KOECHLIN
Prix : 6.95 €
Nombre de pages : 168
Date de parution : 15/07/2015

Après avoir volé un baiser à Aoi et l’avoir poussée à jouer avec les sentiments de Shûsei, le grand frère du jeune homme a semé le trouble dans le cœur de la naïve lycéenne dont le sang ne fait qu’un tour lorsqu’il refait surface. De son côté, Shûsei est imperturbable et ses sentiments restent insondables. Mais derrière les taquineries qui ponctuent le quotidien des deux colocataires, se cache une complicité de plus en plus profonde que rien ne semble pouvoir affecter. Et c’est bien ce qui tourmente Aoi. Leur relation lui devient si précieuse qu’elle tremble de pouvoir la perdre en déclarant sa flamme et en cédant à ses désirs les plus intimes. Le cœur et le corps s’affrontent dans un volume empli de tentations, de rires et de complicité.

Dans le quatrième opus de L-DK et on retrouve les deux tourtereaux exactement comme on les avait laissés : un peu en proie à la jalousie mais chacun à leur façon.

La « collocation » qui était pourtant annoncé comme un point clé de l’histoire est de moins en moins utilisée par l’auteure pour rapprocher les personnages. Ils sont maintenant clairement habitués l’un à l’autre et même Aoi commence à être laxiste.

C’est d’ailleurs elle qui servira de ressort comique principal avec une passion nouvelle formée pour… le corps de l’homme ! Après une discussion avec ses amies, elle se met en tête d’observer son colocataire dans les moindres détails.

Evidemment, elle passe pour une grosse perverse et Ayu WATANABE fait plaisir en inversant les rôles. D’habitude, ce sont plutôt les garçons qui font ce genre de choses et même si l’auteure ne creuse pas, on a (un faible) sentiment d’originalité.

On a aussi le droit dans ce tome à la rivale plus jeune. Manque de chance, je l’ai lu dans une autre série il y a quelques jours… et c’était absolument identique : une cousine plus jeune qui tombe amoureuse du personnage masculin principal et qui attaque de manière frontale et violente la petite amie.

Comment dire… Pourquoi pas mais encore une fois, l’auteure reste en surface. Elle ne creuse pas du tout la relation entre Shûsei et sa cousine et on ne sait pas vraiment ce qui les lit autant même on a quelques pistes très légères.

Dans le quatrième opus de L-DK et on retrouve les deux tourtereaux exactement comme on les avait laissés : un peu en proie à la jalousie mais chacun à leur façon. La « collocation » qui était pourtant annoncé comme un point clé de l’histoire est de moins en moins utilisée par l’auteure pour rapprocher les personnages. Ils sont maintenant clairement habitués l’un à l’autre et même Aoi commence à être laxiste. C’est d’ailleurs elle qui servira de ressort comique principal avec une passion nouvelle formée pour… le corps de l’homme ! Après une discussion avec ses amies, elle se met en…

Querelles de voisinage ?

Graphisme - 66%
Histoire - 62%
Mise en scène - 60%
Originalité - 40%
Edition - 68%
Dans son genre - 61%

60%

Méchant !

Si vous aviez pris vos aises avec les personnages d’Ayu WATANABE, ce n’est pas ce quatrième volume qui viendra changer vos habitudes. La petite routine est clairement installée et même si c’est drôle et parfois bien pensé, ça manque un peu d’originalité. Vu comme c’est parti, il y a peu de chances pour que ça change.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner