Japan Expo - 18ème Impact

Publicité

[Dossier] Bilan de l’année manga 2016 : les tops, les flops, l’état du marché…

Publicité

KatsuraAkira

KatsuraAkira

KatsuraAkira Éditeur : Glénat
Titre original : Katsura Akira
Dessin : Masakazu KATSURA
Scénario : Akira TORIYAMA
Traduction : Fédoua LAMODIERE
Prix : 10.75 €
Nombre de pages : 210
Date de parution : 15/07/2015

Deux histoires pour un seul volume.
La première met en scène Sachie, aventurière galactique malgré elle. La seconde s’intéresse au patrouilleur galactique Jiya, aux prises avec un criminel…

Cela fait longtemps que Masakazu KATSURA (Video Girl Ai, I »s, Zetman) et Akira TORIYAMA (Dr. Slump, Dragon Ball) se connaissent.
Ayant vu leur séries publiées en parallèle dans le Weekly Shônen Jump de Shueisha, ils sont de la même génération de mangakas, bien que TORIYAMA soit un peu plus âgé que son compère (le premier ayant 60 ans cette année, l’autre 53 en fin d’année), et se sont, donc, côtoyés. De là est née une amitié qui dure encore aujourd’hui et à donné naissance à des œuvres en commun.

goku_katsura    shadow-lady_toriyama
© Masakazu KATSURA, Studio K2R / Shueisha, © Akira TORIYAMA, Bird Studio / Shueisha

On savait que les deux artistes avaient réalisés, chacun, des illustrations hommages des personnages de l’un et de l’autre, mais, jusqu’alors, et malgré un souhait commun, ils n’avaient pas pu travailler sur des histoires ensemble.

Cette anomalie sera réparée, en 2008, quand ils publient, enfin, leur première histoire courte, Sachie-chan Guu!, pour le tout jeune mensuel Jump SQ.
Une histoire dynamique, superbement mise en dessins par KATSURA qui adapte son style pour l’occasion, partant des travaux préparatoires de TORIYAMA, le rendant plus rond, moins anguleux, mais toujours aussi propre et précis.

Le duo se reformera, l’année suivante, pour réaliser les chapitres de Jiya, cette fois pour le Weekly Young Jump, toujours chez Shueisha.
La même façon de travailler est adoptée : TORIYAMA au scénario, KATSURA au dessin. Mais, cette fois, l’histoire est plus longue, et met en scène Jiya, un membre de la patrouille galactique (comme l’ami Jaco ?).

Les deux histoire sont bien différentes mais on sent très nettement l’humour caractéristique d’Akira TORIYAMA qui s’adapte à merveille au dessins de Masakazu KATSURA (où est-ce le contraire ?). Ces deux là prennent plaisir à travailler ensemble, et ça sent.

Jiya     Sachie-chan (Jump SQ 2008-05)
© Masakazu KATSURA, Studio K2R / Shueisha, © Akira TORIYAMA, Bird Studio / Shueisha

Les personnages sont attachants, et si les enjeux restent anecdotiques, tout le sel de ce one-shot se situe dans le plaisir communicatif qu’ont eu les artistes, qui transpire à chaque planche.

Le volume se termine sur des croquis préparatoires des deux artistes, apportant une vraie plus-value à l’ouvrage. Les commentaires qui les accompagnent témoignent du grand respect que se vouent les deux amis, malgré leur statut d’auteurs phares de l’éditeur.

Enfin, point de vue édition, Glénat à opté pour le format « Perfect », déjà vu pour la dernière édition en date de Dragon Ball et pour Jaco, avec quelques pages en couleur et de nombreux roughs.
Le pelliculage de la couverture est exceptionnellement mat, ce qui est assez rare, et donne un aspect « peau de pèche » assez luxueux et agréable, mais qui risque de subir les affres du temps.

Un bien beau volume compilant ces deux histoires, attendu depuis quelques années, qui se sera fait désirer au Japon (sorti l’an passé), et que Glénat nous propose pour son « année TORIYAMA ». Deux énormes artistes réunis dans un seul petit volume.

A noter que Kazuhiko TORISHIMA (DG à Shueisha, ancien éditeur de TORIYAMA) à annoncé que les deux artistes se réuniront, de nouveau, pour travailler ensemble sur une série pour le Young Jump. On à hâte de pouvoir la lire tant la frustration est grande de devoir refermer ce volume !

Cela fait longtemps que Masakazu KATSURA (Video Girl Ai, I''s, Zetman) et Akira TORIYAMA (Dr. Slump, Dragon Ball) se connaissent. Ayant vu leur séries publiées en parallèle dans le Weekly Shônen Jump de Shueisha, ils sont de la même génération de mangakas, bien que TORIYAMA soit un peu plus âgé que son compère (le premier ayant 60 ans cette année, l'autre 53 en fin d'année), et se sont, donc, côtoyés. De là est née une amitié qui dure encore aujourd'hui et à donné naissance à des œuvres en commun.      © Masakazu KATSURA, Studio K2R / Shueisha, © Akira TORIYAMA, Bird…

Double dose de bonheur !

Graphisme - 79%
Histoire - 61%
Mise en scène - 77%
Originalité - 53%
Edition - 66%
Dans son genre - 70%

68%

C'est d'la bonne !

C'est (très) beau. C'est drôle. Deux immenses auteurs qui ont pris plaisir à travailler ensemble pour nous proposer des histoires courtes très agréables. Le talent pour croquer les personnages de TORIYAMA se combine au dessin sans faille de KATSURA pour un one-shot incontournable !




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la « génération Club Dorothée », c'est un gros lecteur de mangas shônen, particulièrement ceux issus du Weekly Shônen Jump et des publications Shueisha en général, mais l’âge aidant ses lectures s’orientent de plus en plus vers les seinen.

Laisser un commentaire

banner