Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Kamikaze Kaito Jeanne – Tome 5

Publicité

Kamikaze Kaito Jeanne – Tome 5

Kamikaze Kaito Jeanne – Tome 5 Éditeur : Glénat
Titre original : Kamikaze Kaito Jeanne
Dessin : Arina TANEMURA
Scénario : Arina TANEMURA
Traduction : Marie-Saskia RAYNAL
Prix : 6.9 €
Nombre de pages : 176
Date de parution : 22/04/2015

Le château d’Usayama se situe à mi-chemin entre Osaka, où est actuellement stationnée l’armée de Nobunaga, et Gifu; où se trouve son quartier général. Ken, qui s’est rendu sur place sur ordre de Nobunaga y retrouve Yoshinari Mori et son armée de 3000 hommes chargée de protéger la forteresse. Celle-ci doit malheureusement affronter les forces d’Asai et Asakura dotées de 30 000 hommes. Ken tente bien de l’empêcher d’aller se faire massacrer mais Mori, voulant à tout prix protéger Nobunaga, fait fi de ses protestations…

Arina Tanemura continue à faire évoluer son héroïne et le moment est venu pour elle de découvrir que son ennemi juré se trouvait sous ses yeux depuis le début. Eh oui, pour ceux qui ne s’en souviennent pas (l’auteur l’a révélé dès le premier tome), il n’est autre que son professeur principal !

Avec ce petit résumé, vous l’aurez bien compris, Kamikaze Kaito Jeanne continue sa route sur un chemin tout tracé qui n’est pas vraiment celui de l’originalité. L’auteure continue dans le classique mais force est de constater qu’elle le fait bien. Les « retournements de situations » n’en sont pas vraiment et les personnages secondaires sont utilisés juste comme il faut. Ce que l’on peut regretter, c’est que le titre possède tous les ingrédients d’un gros hit. L’univers est accrocheur et les personnages (hormis peut-être Jeanne la cruche) plutôt bien développés.

Il ne manque qu’une histoire un peu plus creusée pour que la série fasse mouche. Malheureusement, on sait déjà que ça ne sera pas le cas puisqu’il ne reste plus que deux volumes avant la fin…

Arina Tanemura continue à faire évoluer son héroïne et le moment est venu pour elle de découvrir que son ennemi juré se trouvait sous ses yeux depuis le début. Eh oui, pour ceux qui ne s'en souviennent pas (l'auteur l'a révélé dès le premier tome), il n'est autre que son professeur principal ! Avec ce petit résumé, vous l'aurez bien compris, Kamikaze Kaito Jeanne continue sa route sur un chemin tout tracé qui n'est pas vraiment celui de l'originalité. L'auteure continue dans le classique mais force est de constater qu'elle le fait bien. Les « retournements de situations » n'en sont pas vraiment et…

"Je suis le méchant et je veux tuer la gentille !"

Graphisme - 65%
Histoire - 28%
Mise en scène - 18%
Originalité - 36%
Edition - 62%
Dans son genre - 50%

43%

Parce que

Un tome dans la même veine que les précédents avant ses points forts mais surtout ses points faibles. Dommage quand on voit le potentiel d'un tel univers.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner