Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Ippo La Loi du Ring – Tomes 11 à 16 (Arc Gedo)

Publicité

IppoS4-14

Ippo La Loi du Ring – Tomes 11 à 16 (Arc Gedo)

Ippo La Loi du Ring – Tomes 11 à 16 (Arc Gedo) Éditeur : Kurokawa
Titre original : Hajime no Ippo
Dessin : George MORIKAWA
Scénario : George MORIKAWA
Traduction : Guillaume DARDENNE
Prix : 37.8 €
Nombre de pages : 1152
Date de parution : 14/01/2016

Dans ce nouvel arc narratif, Ippo découvrira enfin la véritable raison du refus de combat de Miyata. Il devra aussi faire face à un adversaire vicieux et traître qui réussira à le mettre hors de ses gonds, chose qui n’était arrivée qu’avec Sawamura !

ATTENTION : Cette chronique contient des révélations sur l’intrigue. Vous êtes prévenus !

Chroniques des tomes précédents : Tome 9, Tome 10.

Aujourd’hui, on vous propose un article un peu différent de d’habitude puisqu’il se focalise non pas sur une série ou sur un tome mais plutôt sur un arc narratif complet qui démarre au début du tome 11 et qui s’achève dans la deuxième moitié du tome 16.

IppoS4-11 IppoS4-12 IppoS4-13

Après un combat éprouvant d’Ippo contre Jimmy, George MORIKAWA décide de revenir un peu sur les raisons qui ont poussé Miyata à refuser le combat. Alors que la frustration était totale chez les lecteurs, l’auteur ne pouvait pas vraiment les laisser comme ça, sans véritable explication. Il a peut-être un peu choisi la facilité de ce côté là en faisant ressortir un démon du passé : le boxeur qui a mis un terme à la carrière du père de Miyata.

Le manageur spécialiste des fourberies, Sakaguchi, entraîne effectivement Randy Boy Jr, le fils de Raccoon Boy, et il a un peu forcé la main au rival d’Ippo. Même si ses objectifs restent troubles, on se doute bien qu’il n’a toujours pas digérés de vieilles histoires liées à Miyata Père et cherche à nuire à la nouvelle génération. Sakaguchi va d’ailleurs aller proposer un combat à Ippo sans même connaître le résultat du combat de Randy Boy Jr et Miyata, ce qui va avoir le don d’énerver le jeune homme.

MORIKAWA offre donc à ses lecteurs de quoi digérer un peu sa décision de ne plus faire combattre les deux rivaux de sa série. On sent qu’il a voulu en faire un moment dramatique, un peu comme si Miyata Fils se doutait qu’il ne ressortirait pas indemne de son combat contre l’image de celui qui a ruiné la carrière de son père.

Plus intéressant, le combat contre Malcolm Gedo va réveiller une certaine colère chez Ippo. Le jeune boxeur apprend que ce dernier ne considère la boxe que comme un travail, qu’il n’a pas de passion particulière pour ce sport. Cerise sur le gâteau, il n’hésite pas à truquer ses matchs en proposant de se coucher moyennant une certaine somme d’argent ; ce qui a le don d’énerver Ippo bien comme il faut.

C’est donc avec les nerfs et une violente envie de rétamer son adversaire que le boxeur de Kamogawa va monter sur le ring même s’il va trouver un adversaire plus fort qu’il n’y paraît. Surnommé « Le Magicien », Gedo n’a pas un palmarès qui inspire la peur mais certains de ses combats montrent des techniques impossibles à percer à jour. C’est donc en terrain inconnu qu’Ippo va se battre.

Alors que le lecteur s’attend à un autre Sawamura (un gros tricheur, un provocateur sans atout réel), MORIKAWA le prend à revers et propose un personnage complexe et même plutôt bien travaillé. Gedo possède un passé dominé par la peur comme en témoignent ses deux impacts de balles. Il le dit d’ailleurs lui-même : « Pour moi, le ring est l’endroit le plus sûr du monde ». Cette recherche de la sécurité se retrouve aussi dans sa façon d’être.

Tout le monde sait que les personnages qui se mettent en valeur et provoquent se mettent un certain voile de protection, afin de ne plus être blessé ou de de ne plus craindre rien ni personne. En plus de ça, Gedo est étonnamment fort et particulièrement intelligent. Il utilise sa tête pour tenir tête à Ippo sachant que la différence de force entre lui et son adversaire est conséquente, preuve d’un certain courage. Pas de cheap trick (coup bas) donc mais plutôt un petit tour de passe-passe qui s’avère plus difficile à voir que prévu mais qui affaiblit considérablement les frappes du boxeur. Malheureusement, une fois découvert, tout va très vite !

Petit mot sur l’édition : Pour 6,30 euros le tome, Ippo reste de bonne facture. Il n’y a pas de reflet particulier ou de vernis sélectif sur la couverture mais on retrouve quand même patte graphique Made In Kurokawa avec un logo qui s’intègre bien dans la page. Même chose pour l’ouvrage en lui-même, c’est du shônen classique Kurokawa pour le format (donc assez petit) mais qui dispose d’un papier efficace blanc.

Après deux tomes plutôt moyens, MORIKAWA remonte un peu le niveau de sa série en nous proposant un arc bien ficelé qui redonne un peu d’espoir aux lecteurs quant à la suite de la série. Même si le combat de Takamura est une petite déception (il est expédié à une vitesse hallucinante), il nous prouve une fois de plus que le boxeur ne rêve peut-être pas dans sa volonté de conquérir plus de 2 catégories en tant que champion du monde.

IppoS4-14 IppoS4-15 IppoS4-16

Chroniques des tomes précédents : Tome 9, Tome 10. Aujourd'hui, on vous propose un article un peu différent de d'habitude puisqu'il se focalise non pas sur une série ou sur un tome mais plutôt sur un arc narratif complet qui démarre au début du tome 11 et qui s'achève dans la deuxième moitié du tome 16.    Après un combat éprouvant d'Ippo contre Jimmy, George MORIKAWA décide de revenir un peu sur les raisons qui ont poussé Miyata à refuser le combat. Alors que la frustration était totale chez les lecteurs, l'auteur ne pouvait pas vraiment les laisser comme ça, sans véritable…

Houdini enfile les gants !

Graphisme - 67%
Histoire - 68%
Mise en scène - 70%
Originalité - 50%
Edition - 75%
Dans son genre - 77%

68%

Abra... Cadabra !

MORIKAWA fait combattre Ippo contre un adversaire atypique. Soit, il parle beaucoup mais il a aussi ses forces et ses faiblesses. Sachant que son background est plutôt bien développé, Gedo est un personnage bien plus intéressant et mieux travaillé que Jimmy (précédent adversaire d'Ippo). Pourtant, les yeux des lecteurs sont rivés vers un seul personnage : Miyata et son combat à venir contre Randy Boy Junior.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner