Publicité

[Dossier] Bilan de l’année manga 2016 : les tops, les flops, l’état du marché…

Publicité

Im - Tome 3

Im – Tome 3

Im – Tome 3 Éditeur : Ki-oon
Titre original : Im
Dessin : Makoto MORISHITA
Scénario : Makoto MORISHITA
Traduction : Fédoua LAMODIERE
Prix : 6.6 €
Nombre de pages : 176
Date de parution : 06/07/2017

En plein exorcisme, Im est attaqué par Harugo, un prêtre d’Amon qui le tient pour responsable de la création des Magai ! Hinome finit heureusement par lui faire entendre raison en s’interposant entre les combattants…
Mais les deux amis ne sont pas tranquilles pour autant : c’est ensuite au tour de Khonsou, l’homme qui a tiré le sorcier de son long sommeil, de se présenter devant eux ! Le prêtre supérieur est en effet porteur d’une mission divine. Sa cible ? Rien de moins que Djéser, prince d’Egypte, meilleur ami d’Im… et roi des Magai !

Après deux tomes sortis simultanément qui nous avaient bien distraits, voici donc que débarque le troisième volet des aventures d’Imhotep, prêtre condamné par les Dieux pour avoir libéré une engeance maléfique et ne pas avoir respecté leur volonté. Alors, comment a évolué Im, série de Makoto MORISHITA publiée chez Ki-oon 

La chronique sera très courte, car il y a peu de nouvelles choses à dire et ce qui se passe dans ce tome ne mérite pas une tirade. Dit comme ça, vous pourriez imaginer le pire, mais rassurez-vous ce n’est pas du tout le cas.

En effet, le tome 3 est principalement marqué par la première bataille impliquant Djéser, l’ancien Prince qui est devenu le Roi des Magai suite au sort d’Imhotep, et ensuite par une scène de comédie lycéenne.
Sans rentrer dans les détails, on peut dire dire que la bataille est très dynamique, et pose bien le principal antagoniste comme un adversaire redoutable et qui donnera beaucoup de problèmes au prêtre. Quant à la tranche-de-vie, elle est assez drôle et distrayante, ce qui permet de passer un bon moment de détente.

Le graphisme de MORISHITA demeure très bon : les détails égyptiens sont fidèles à la réalité, les personnages sont très expressifs. De plus, on peut trouver pertinent que l’auteure n’ait donné une représentation univoque de Djéser, ce qui fait que le lecteur n’éprouve pas que de la sympathie ou de l’antipathie pour lui : son appréciation oscille entre deux rives, comme le Prince lui-même qui oscille entre la rive des morts et celle des vivants.

Finalement, le principal défaut du titre demeure son caractère convenu et classique.
On ne retrouve rien de très audacieux, sans pour autant que ce soit mauvais ou mal maîtrisé. Il faut donc attendre encore un peu pour juger complètement le titre, et savoir si l’aspect égyptien suffira aux lecteurs pour poursuivre la lecture, malgré une édition de très bonne qualité et un prix largement à la hauteur de la qualité de cette série finalement sans prétention.

Le Retour de la Momie

Graphisme - 70%
Histoire - 58%
Mise en scène - 67%
Originalité - 58%
Edition - 70%
Dans son genre - 64%

65%

Destinée

Pour l'heure, la série continue à être très classique, sans pour autant être mauvaise. La fin du volume amène une nouvelle menace, qui pourrait soit amener le récit vers une certaine nouveauté, soit lui faire quitter la route et l'amener vers la longue liste des séries très moyennes.




A propos de L'Otak' des Lettres

L'Otak' des Lettres
Professeur otak' qui adore fouiller en profondeur l'essence des mangas, afin d'en dégager le bon et le moins bon.

Laisser un commentaire

banner