Publicité

Publicité

I am a hero T14

I am a Hero – Tome 14

I am a Hero – Tome 14 Éditeur : Kana
Titre original : アイアムアヒーロー
Dessin : Kengo HANAZAWA
Scénario : Kengo HANAZAWA
Traduction : Pascale SIMON
Prix : 7.45 €
Nombre de pages : 208
Date de parution : 21/08/2015

Hideo Suzuki n’est pas du tout ce qu’on pourrait appeler un héro. Il ne mène pas la grande vie, a peur de tout et se méfie de tout le monde, a des hallucinations et sa copine ne cesse de lui vanter les mérite de son ex- petit copain. Pourtant, en rentrant un soir chez sa copine, sa vie va basculer … Saura-t-il devenir un héro ?

Dans le tome précédent, Hideo, ODA et Hiromi se dirigeaient vers les sources thermales de Hakone Yumoto. Nos trois héros rêvent d’un moment de détente afin de se refaire une petite beauté et se sentir à nouveau humains.
Dans ce tome, Hideo commence par explorer les ruines de ce qu’était l’armurier de la ville à la recherche de munitions pour son fusil pour ne pas être à sec. Ce sera l’occasion de faire une rencontre assez déconcertante et de voir une nouvelle facette du « pouvoir » qu’Hiromi a acquis en étant contaminée.

Par la suite, ils se verront submergés par une vague d’infectés des plus coriaces. Un moment de tension bienvenu car un certain manque d’action (qui n’entachait en rien le récit) se faisait sentir depuis quelques tomes.

Ce volume-ci est une montée en puissance jusqu’à un cliffhanger de malade. Au début, les protagonistes poursuivent leur errance à travers la campagne, puis sont poursuivis en voiture pas la vague de ZQN, trouvent refuge dans les bains publics, les infectés arrivent à pénétrer dans l’établissement et pour finir… Tout devient fou.

Comme à son habitude, HANAZAWA part de façon subite dans des délires maîtrisés qui frôlent le génie. On exulte devant certaines pages. Que ce soit pour l’action ou pour la façon dont il découpe cette dernière en « plans séquences » et sans bulles, cela donne paradoxalement une pêche de dingue à son récit qui se passe d’ailleurs en temps réel. On se remémore par exemple les kékés qui se font attaquer dans leur voiture après avoir refusé de prendre en stop nos héros. On assiste à des scènes gores dans une sorte de ralenti en image par image ce qui permet de savourer au mieux l’action. (Je bave là ?)

On n’en apprend pas plus sur ce qui a provoqué l’épidémie ni si la situation est en passe d’être maîtrisée. On suit simplement le road trip de Hideo et des deux filles qui se content de survivre tant bien que mal. On en vient même à se demander si tout redeviendra normal un jour et quelle sera la conclusion que choisira l’auteur.

La sur-jaquette une fois dépliée illustre une scène que l’on retrouve dans le manga en panoramique vertical. L’édition est fidèle à ce à quoi Kana nous a habitué ; rien de spécial à signaler si ce n’est deux pages couleurs en plein milieu du troisième chapitre qui viennent suspendre l’action et symbolisent le moment où l’histoire va basculer pour le reste de ce tome.

Dans le tome précédent, Hideo, ODA et Hiromi se dirigeaient vers les sources thermales de Hakone Yumoto. Nos trois héros rêvent d'un moment de détente afin de se refaire une petite beauté et se sentir à nouveau humains. Dans ce tome, Hideo commence par explorer les ruines de ce qu'était l’armurier de la ville à la recherche de munitions pour son fusil pour ne pas être à sec. Ce sera l'occasion de faire une rencontre assez déconcertante et de voir une nouvelle facette du "pouvoir" qu'Hiromi a acquis en étant contaminée. Par la suite, ils se verront submergés par une vague…

Tu peux me frotter le dos ?

Graphisme - 75%
Histoire - 65%
Mise en scène - 75%
Originalité - 65%
Edition - 70%
Dans son genre - 90%

73%

ZQN

Si vous devez lire un seul "manga de zombie" en publication, ce serait celui-ci sans hésiter. Ce tome balaye immédiatement la frustration qui aurait pu s'installer chez le lecteur en manque d'action avec les précédents tomes. Ce volume 14 se dévore en un rien de temps et nous laisse avec une autre frustration, celle du rythme de publication particulièrement lent.

A propos de Robot-M

Robot-M
Il a tellement été chamboulé lorsqu'il est tombé sur Akira un jour en médiathèque, qu'il a décidé d'y travailler. C'est aujourd'hui un médiathécaire herbivore spécialisé en jeux vidéo et dévoreur de mangas.

Laisser un commentaire

banner