Publicité


Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Gun Dragon II (Buichi TERASAWA)

[Dossier] Kazuo KAMIMURA, l’estampiste de l’ère Shôwa

Gun Dragon II (Buichi TERASAWA)

Gun Dragon II (Buichi TERASAWA) Éditeur : Isan Manga
Titre original : Gun Dragon II
Dessin : Buichi TERASAWA
Scénario : Buichi TERASAWA
Traduction : Cyril COPPINI
Prix : 29.9 €
Nombre de pages : 216
Date de parution : 08/03/2018

À l’ouverture des frontières spatiales, une force spéciale, composée d’humains et d’extraterrestres, est créée afin de maintenir la paix entre les différents peuples : les Gun Dragon.
L’agent Omega n’est plus la même depuis que son coéquipier, Alpha, a perdu la vie dans l’attaque d’un vaisseau des Gun Dragon par la terrible sorcière Ashura et son bras droit, Lucifer.
Le temps n’efface pas ses blessures et elle se réfugie dans le travail, multipliant les missions. Quand soudain, durant une planque chez Himler, célèbre trafiquant d’armes, surgit à nouveau Ashura…

Après TakeruIsan Manga nous propose, dans sa collection Classiques, un nouveau manga tout en couleur signé Buichi TERASAWA, auteur mondialement célèbre grâce à Cobra : Gun Dragon II, deuxième tome de la saga après Gun Dragon Σ.

La particularité de Gun Dragon est d’avoir entièrement été produit sur ordinateur, en 1998 pour Gun Dragon II et en 2005 pour Gun Dragon Σ, avec des « dessins » et des décors en 3D sur lesquels viennent se greffer les protagonistes pris en photos.
Le parti pris de TERASAWA de mixer photographies de mannequins incorporées dans des décors et des personnages en 3D est assez risqué et se révèle bien souvent maladroit mais apporte à l’oeuvre une originalité bien réelle. Il démontre aussi toute l’abnégation d’un artiste qui se lance à corps perdu dans une autre façon de réaliser un manga, hybride entre BD et roman photo, hautement plus risquée et compliquée que ce qu’il a l’habitude de faire, surtout pour un mangaka qui garde d’importantes séquelles d’une lourde opération.

TERASAWA oblige, ses (nombreux) personnages féminins ne manquent pas de sex-appeal et il a clairement choisi ses mannequins avec grand soin, parmi lesquelles REIKO (Ashura), Midori (agent Omega), Miiku (agent Upsilon), Yurika KAKO (agent Lambda) et Fujiko (princesse Hakuja), pour ne citer que les femmes car seuls deux hommes ont prêté leur image à des personnages, les autres étant tous des créations 3D.
On a même droit, en sus des tenues très courtes de ses héroïnes (une habitude chez l’auteur), à plusieurs scènes de nus de l’agent Upsilon tout au long du récit, qu’elle soit dans sa navette une place ou sous le joug de la sorcière Ashura.

© BUICHI TERASAWA and A-GIRL RIGHTS CO. LTD. All Rights reserved.

On ne se plongera objectivement pas dans Gun Dragon II pour son scénario qui tient sur un timbre poste : une équipe d’élite, essentiellement composée de femmes, se bat contre la pègre intersidérale et plus particulièrement contre une sorcière et ses troupes d’armaroïdes, mais plutôt pour son originalité de production et l’amour qui transparaît de la part de Buichi TERASAWA qui semble avoir prit beaucoup de plaisir à réaliser cette oeuvre atypique mais (agréablement) nanardesque.
Si ce volume est le second de la saga, il parait en France avant Gun Dragon Σ par une erreur de référencement de son distributeur mais cela reste au final assez peu important car les deux histoires sont indépendantes l’une de l’autre.

En fin de livre, le lecteur découvrira avec plaisir un petit making-of de la réalisation de Gun Dragon II dévoilant les étapes de la réalisation d’une planche, des notes de productions, le casting (avec quelques coquilles), le monde et les accessoires de ce manga.

L’édition d’Isan Manga est, comme il se doit, d’excellente facture avec une hardcover « peau de pèche » surmontée d’un marquage à chaud doré et de vernis sélectif, la tranche est reliée à un tranchefile et l’ouvrage possède son propre signet de couleur bleue.
À l’intérieur, les 200 pages toutes en couleur sont imprimées sur un papier certes épais mais non glacé, ce qui limite la qualité du rendu des images. Pour autant l’impression est de très bonne facture et ne dénature pas l’ouvrage.

Si Gun Dragon II reste extrêmement kitschouille, surtout pour un titre paru en 2005, il possède une naïveté et une attractivité indescriptible qui en font une œuvre réellement à part.
L’histoire et ses personnages sont certes peu fouillés et totalement prévisibles mais ne perdent jamais un certain attrait et un charme indéniable.

© BUICHI TERASAWA and A-GIRL RIGHTS CO. LTD. All Rights reserved.

Yin & Yang

Graphisme - 52%
Histoire - 33%
Mise en scène - 65%
Originalité - 90%
Édition - 91%
Dans son genre - 79%

68%

Sex-appeal

Si Gun Dragon II reste extrêmement kitschouille, surtout pour un titre paru en 2005, il possède une naïveté et une attractivité indescriptible qui en font une œuvre réellement à part. L'histoire et ses personnages sont certes peu fouillés et totalement prévisibles mais ne perdent jamais un certain attrait et un charme indéniable.




A propos de Kubo

Kubo
Enfant de la "génération Club Dorothée", c'est un gros lecteur de mangas depuis plus de 20 ans et fan invétéré de Dragon Ball. Fondateur du podcast Mangacast, il est aussi l'un des créateurs de Manga Mag.

Un commentaire

  1. Il est vraiment regrettable que Isan Manga n’est pas privilégié le papier glacé pour un titre en couleur car dans le cas présent l’impression manque véritablement de contraste sans parler du rendu des couleurs qui est d’une tristesse ce qui fait qui je ne me procurerai pas le titre.

    Malheureusement, et malgré des tarifs très élevé d’environ 30€ le volume couleur ou NB, je ne comprends toujours pas la politique de l’éditeur, hormis de faire un max de bénéfices, de toujours sélectionner des papiers à la qualité plus que discutable à peine digne des plus mauvais éditeurs , gros problème de transparence et papier non « blanc », alors que l’éditeur veut se positionner comme un éditeur « haut de gamme » alors que malheureusement le rapport qualité/prix n’y est absolument pas ce qui fait que je fais l’impasse sur de nombreux titres chez eux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.