Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / GTO Paradise Lost – Tome 1

Publicité

GTO-Paradise-Lost-Tome 1

GTO Paradise Lost – Tome 1

GTO Paradise Lost – Tome 1 Éditeur : Pika Édition
Titre original : GTO パラダイス・ロスト
Dessin : Tôru FUJISAWA
Scénario : Tôru FUJISAWA
Traduction : Xavière DAUMARIE
Prix : 6.95 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 30/09/2015

Une rentrée sous-haute surveillance !
Le nouveau challenge d’Eikichi Onizuka: la classe des stars du showbiz de l’école Kisshô! Le prof indigne fantasme déjà sur sa vie de rêve dans un paradis peuplé de starlettes à croquer… Sans se douter que ce qui l’attend est un véritable cauchemar: la pire classe à problèmes dont la seule évocation terrifie les plus courageux enseignants!

Ce nouvel arc (car c’est bien de cela qu’il s’agit) démarre en prison. ONIZUKA y est enfermé pour une raison qu’on ignore. Deux ans ont passé depuis ses débuts de professeur, mais il n’a rien perdu de sa motivation.
L’introduction se termine dans une cellule d’isolement où il a été confiné suite à une bagarre et il s’apprête à raconter à son nouveau compagnon d’aventure ce qui l’a amené en prison.

Six mois plus tôt, c’est la rentrée des classes et ONIZUKA se voit confier une classe de lycéens un peu particuliers puisqu’elle est exclusivement composée de jeunes ayant une activité artistique, que ce soit dans la musique, le cinéma ou la télévision avec plus ou moins de notoriété.
Quoi de mieux pour le prof loufoque qu’une bande de jeunes starlettes blasées à qui personne ne refuse quoi que ce soit ?

Il s’agit donc d’une suite immédiate à la série phare de Tôru FUJISAWA qui pourrait faire office de saison 2 au GTO d’origine. Les fans de la série mythique retrouveront certains personnages connus comme le sous-directeur UCHIYAMADA, le Némésis d’ONIZUKA qui a d’ailleurs été « promu » au post de directeur adjoint. Il est fidèle à lui-même, plein de bon sentiments et bien décidé à apprendre la vraie vie à ces gamins pourris et gâtés par la vie.
Le lecteur essayera de découvrir et de comprendre ce qui est arrivé au professeur précédent (une en particulier) ainsi qu’à une élève qui a quitté la classe pour tentative de suicide.

On retrouve le style de l’auteur, mais le dessin est bien plus maîtrisé. Ça ne serait même pas étonnant que ce soit retouché par ordinateur tant cela paraît propre dès les premières cases.

On a le droit à 3/4 pages en couleur et une impression de qualité, bien que le papier paraît un peu jaunâtre, mais rien de gênant.

Retrouvez notre chronique du tome 1 du dernier spin-off de GTO en date, Ino-Head Gargoyle.

Ce nouvel arc (car c'est bien de cela qu'il s'agit) démarre en prison. ONIZUKA y est enfermé pour une raison qu'on ignore. Deux ans ont passé depuis ses débuts de professeur, mais il n'a rien perdu de sa motivation. L'introduction se termine dans une cellule d'isolement où il a été confiné suite à une bagarre et il s'apprête à raconter à son nouveau compagnon d'aventure ce qui l'a amené en prison. Six mois plus tôt, c'est la rentrée des classes et ONIZUKA se voit confier une classe de lycéens un peu particuliers puisqu'elle est exclusivement composée de jeunes ayant une…

Un homme qui ne rêve pas est un homme mort

Graphisme - 60%
Histoire - 60%
Mise en scène - 65%
Originalité - 50%
Edition - 60%
Dans son genre - 60%

59%

Puceau ?

Ce premier tome est introductif et sert à poser les bases tout comme ce fut le cas au début de GTO premier du nom. On découvre le fonctionnement de la nouvelle classe, les différents clans et les situations dans lesquelles se trouvent les différents élèves. C'est bon de retrouver l'ONIZUKA du début, même si l'on peut lui reprocher un petit manque de nouveautés. Mais ce premier volume annonce de bonnes choses pour les tomes suivants !

A propos de Robot-M

Robot-M
Il a tellement été chamboulé lorsqu'il est tombé sur Akira un jour en médiathèque, qu'il a décidé d'y travailler. C'est aujourd'hui un médiathécaire herbivore spécialisé en jeux vidéo et dévoreur de mangas.

Laisser un commentaire

banner