Publicité

Publicité

Gintama-35-manga-Kana

Gintama – Tome 35

Gintama – Tome 35 Éditeur : Kana
Titre original : Gintama
Dessin : Hideaki SORACHI
Scénario : Hideaki SORACHI
Traduction : Frédéric MALET
Prix : 6.85 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 11/12/2015

Le combat de Kabuki-Chô continue et Gin va prendre une décision sur son futur en temps que membre de l’agence à tout faire d’O-Tose. Une chose est sûre, la bataille qui se joue changera définitivement la face du quartier et l’avenir de ceux qui y vivent.

Chroniques de tomes précédents de Gintama : Tome 33, Tome 34

ATTENTION : Cette chronique contient des révélations sur l’intrigue. Vous êtes prévenus !

Le début du combat avait fait l’effet d’une bombe avec la disparition d’un personnage emblématique de la série. Il continue dans une pagaille pas possible dont seul SORACHI a le secret… Entre folie et sérieux.

Le mangaka ne se met jamais de barrière et va se faire plaisir en organisant une gigantesque battle royale dans le quartier où vivent ses personnages. Kabuki-Chô devient alors le théâtre d’un affrontement de grande envergure qui voit revenir tous les personnages que les membres de l’Agence à tout faire ont pu sauver au fil des tomes. Ces derniers vont revenir aider ceux qui leur avaient tendu la main à l’époque, preuve que la solidarité fonctionne même dans les manga.

Cette explosion d’amitié n’est pas la seule caractéristique du shônen manga que l’on retrouve dans le tome, il y a aussi de la baston dans les règles de l’art. Chacun des protagonistes aura ainsi son adversaire attitré, dont la force variera selon leur degré de popularité (et de puissance aussi mais un peu seulement). SORACHI peut ainsi gérer les apparitions de ses personnages ainsi que le temps qu’il leur consacre très facilement.

Même si l’auteur fait du shônen, il le fait bien. Les personnages sont bien utilisés, les combats intelligemment mis en scène et les valeurs classiques du genre exposées stratégiquement selon le moment. Bien sûr, le mangaka y ajoute son petit grain de folie qui fait qu’on ne sait jamais vraiment ce qui va se passe. Que l’on soit dans un combat ou dans une phase de narration, tout peut arriver dans Gintama !

Niveau édition, aucune différence (mais vraiment, zéro) avec le précédent. On a un format shônen Kana standard qui a fait ses preuves avec les séries précédentes de l’éditeur.

On ne peut que rager contre le manque de popularité d’une série aussi bonne que Gintama. Alors que l’anime est disponible sur Crunchyroll, je ne peux que vous conseiller d’aller y jeter un oeil et de vous faire une idée sur cette série injustement boudée par le public français tandis qu’elle jouit d’une popularité sans faille au Japon depuis de nombreuses années (il y a plus de soixante tomes disponibles et le titre se classe pratiquement à chaque fois dans la première partie du classement du Jump).

Chroniques de tomes précédents de Gintama : Tome 33, Tome 34 Le début du combat avait fait l'effet d'une bombe avec la disparition d'un personnage emblématique de la série. Il continue dans une pagaille pas possible dont seul SORACHI a le secret... Entre folie et sérieux. Le mangaka ne se met jamais de barrière et va se faire plaisir en organisant une gigantesque battle royale dans le quartier où vivent ses personnages. Kabuki-Chô devient alors le théâtre d'un affrontement de grande envergure qui voit revenir tous les personnages que les membres de l'Agence à tout faire ont pu sauver au fil des tomes. Ces derniers vont…

Bélires et Détises

Graphisme - 66%
Histoire - 61%
Mise en scène - 80%
Originalité - 76%
Edition - 70%
Dans son genre - 71%

71%

Hit

Le tome 35 de Gintama se lit d'une traite. L'auteur est toujours aussi bon pour gérer l'équilibre entre délire et sérieux, ce qui lui permet de proposer un tome bien rythmé et clairement dans le panier haut des shônen du marché français.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner