Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Freezing Zero – Tome 7

Publicité

FreezingZero7

Freezing Zero – Tome 7

Freezing Zero – Tome 7 Éditeur : Doki-Doki
Titre original : Freezing Zero
Dessin : Dall-Young LIM
Scénario : Soo-Chul JUNG
Traduction : Julien POULY
Prix : 7.59 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 19/08/2015

Shiffon Fairchild, la Bête de West Genetics, a été créée par le professeur Aoï en même temps que les autres Pandora Légendaires. Mais un beau jour, elle s’enfuit du laboratoire n° 13, à la recherche de réponses aux mille questions existentielles qui la taraudent. Sa rencontre avec Aurélie Fairchild va alors bouleverser son existence.

Le septième opus du spin off de Freezing remet en avant un personnage particulièrement apprécié des fans : Shiffon Fairchild. Son passé n’avait pas été particulièrement creusé dans la série originale donc Lim DALL-YOUNG en profite pour corriger cette erreur.

Shiffon n’a pas toujours été la jeune fille souriante qu’on a connu. Au début, elle n’était qu’un clone sans émotion, incapable de penser par elle-même. C’est sa rencontre avec une jeune chanteuse qui va changer sa vie.

Très rapidement, on se rend compte qu’Aurélie Fairchild n’est autre que Shiffon. Pas physiquement mais psychologiquement. La pandora est devenue une sorte de reflet de l’humaine, de sa façon d’être et d’appréhender la vie.

Même si ça fait plaisir de revoir Shiffon, l’histoire proposée est incroyablement banale et à la limite de l’ennuyeux. Les auteurs ne font que réutiliser des éléments classiques sans rien inclure. Oui, c’est un peu ça, un vulgaire mélange d’événements qui n’apporte pas grand chose si ce n’est une petite dose de fanservice. 

Attention, pour une fois, ce n’est pas une histoire de boobs mais plutôt de donner aux fans aux fans ce qu’ils veulent : plus de Shiffon. Il n’est même pas question de la faire combattre mais juste de voir comment s’est « construit » le personnage qui a donné sa vie dans Freezing.

Le septième opus du spin off de Freezing remet en avant un personnage particulièrement apprécié des fans : Shiffon Fairchild. Son passé n’avait pas été particulièrement creusé dans la série originale donc Lim DALL-YOUNG en profite pour corriger cette erreur. Shiffon n’a pas toujours été la jeune fille souriante qu’on a connu. Au début, elle n’était qu’un clone sans émotion, incapable de penser par elle-même. C’est sa rencontre avec une jeune chanteuse qui va changer sa vie. Très rapidement, on se rend compte qu’Aurélie Fairchild n’est autre que Shiffon. Pas physiquement mais psychologiquement. La pandora est devenue une sorte de…

Souriez, vous êtes dessinés !

Graphisme - 68%
Histoire - 50%
Mise en scène - 35%
Originalité - 22%
Edition - 70%
Dans son genre - 52%

50%

"Smile"

Un tome moyen donc et pas particulièrement indispensable, c’est avec une véritable déception que je rends ce jugement, pas parce que je suis un mordu de la série mais plutôt parce que j’apprécie beaucoup Shiffon. Elle incarnait la classe et aurait vraiment mérité mieux ! 

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner