Publicité


Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Fool’s Paradise – Tome 1 de NINJYAMU et MISAO (Kana)

Fool’s Paradise – Tome 1 de NINJYAMU et MISAO (Kana)

Fool’s Paradise – Tome 1 de NINJYAMU et MISAO (Kana) Éditeur : Kana
Titre original : Gûzô Jihen: Hato ni Himei wa Kikoenai
Dessin : MISAO
Scénario : NINJYAMU
Traduction : Pascale SIMON
Prix : 5.95 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 21/09/2018

La super-idole Sela Hiiragi a été gravement blessée dans un attentat à la bombe. Tout le monde pense que l’auteur des faits pourrait être Kazutaka Nichiya, un garçon ayant commis plusieurs attentats à la bombe quelques années plus tôt, alors qu’il avait 13 ans. Après cet incident, l’amour qu’éprouvent les fans pour Sela fait place à une haine collective à l’égard du criminel. Comment empêcher que le chaos se propage ? Dans un pays devenu incontrôlable, la police aura fort à faire pour retrouver le criminel et apaiser les tensions…

Complètement sorti de nulle part, Fool’s Paradise de MISAO et NINJYAMU vient illuminer le mois des éditions Kana. Attention avec ce titre, il y a énormément matière à spoiler. C’est donc à tâtons que l’on va vous parler de ce thriller (d’anticipation ?) qui a le mérite de faire plus peur que de nombreux manges d’horreur.

Le gros point fort de ce Fool’s Paradise, c’est indéniablement la base de son histoire. Parfaitement ancré à notre époque, le manga nous dépeint une situation loin d’être improbable, à savoir les dérives liées à de possibles attaques sur des personnes très influentes. En l’occurrence, NINJYAMU prend une idole qui va vivre des moments très compliqués à cause d’un terroriste qui semble avoir une dent contre elle.

Le lecteur suit un fan proche de la fameuse idole, Sela Hiiragi, qui a travaillé avec elle dans une certaine mesure même si on ne comprend vraiment leur relation qu’en toute fin de tome. Ce dernier va permettre de découvrir un monde très semblable au nôtre. La seule différence notable vient avec la mention de ce programme de réhabilitation « expérimental » réservé aux criminels particulièrement difficile.

L’ambiance est donc très réaliste. D’ailleurs, ce programme pourrait très bien exister un jour chez nous, il n’y a rien de surnaturel ou d’exagéré qui vienne sortir l’histoire de la société moderne. C’est là que les auteurs font très forts. Ils nous montrent des choses pas franchement motivantes pendant quelques pages. On se demande même ce qu’on est en train de lire et quel est le but de l’histoire…

On imagine être juste dans un énième thriller comme on en voit des dizaines. C’était sans compter le talent de NINJYAMU qui va nous retourner complètement les choses en quelques pages. D’ailleurs, lorsqu’on relit le tome (presque instantanément après l’avoir refermé la première fois, soit dit en passant), impossible de laisser passer les petits indices qui font qu’on aurait pu anticiper un peu mieux l’histoire. Cependant, c’est écrit assez intelligent pour qu’on ne cherche même pas à les voir lors de notre premier passage dans la vie de Monsieur Kudô.

Les personnages semblent très plats dans les premiers chapitres avec l’idole obnubilée par son objectif de répandre l’amour et Kudô, serviteur du gouvernement qui n’a rien à se reprocher et qui fait son travail avec un zèle… d’idole justement… Pourtant, au fil des chapitres, il y a quelque chose qui vient changer notre perception de ces personnages (dans le bon sens).
Disons qu’au lieu de forcer les personnages à évoluer d’un coup ou à révéler un trait de caractère soudainement comme c’est le cas dans de nombreux titres, le scénariste le fait le plus naturellement du monde avec de toutes petites révélations progressives. Lorsqu’elles sont faites, elles concernent des détails qui paraissent insignifiants mais alors qui, une fois assemblés, changent la façon de voir le personnage en question.

Le trait de MISAO n’est pas exceptionnel mais il reste très propre. C’est joli tout du long et il y a un contraste assez sympathique entre les personnages jeunes, souvent assez fins et au visage effilé, et les vieux qui possèdent une tête beaucoup plus ronde et des rides peu nombreuses mais très marquées. La coupure est assez nette pour avoir un impact sur la façon dont on perçoit les phrases des personnages.
Il y a beaucoup moins de rigueur et d’autorité lorsque les jeunes parlent. Les paroles des personnages plus âgés ont beaucoup plus de poids et sont souvent utilisées dans un but narratif.

Rien à signaler au niveau du découpage qui reste entre trois et six cases par planches. C’est très scolaire et pour l’instant, ça ne cherche pas à sortir des carcans du tout. Il n’y en a, de toutes façons, pas vraiment besoin. Le dessinateur semble s’adapter parfaitement aux demandes de son scénariste tant la mise en scène est efficace.

En fait, avec ce premier tome, il est difficile de dire si c’est la série qui est très bonne où si c’est cette introduction qui est juste excellente à tous les niveaux. Les personnages sont très bons, bien travaillés (même si un peu manichéens), le dessin est propre, l’histoire prenante et la mise en scène impeccable. Cependant, une fois arrivé à la fin et passé le choc initial, on ne peut que se demander si les auteurs vont pouvoir maintenir une telle qualité dans le deuxième tome.

Les attentes sont énormes et il ne serait pas étonnant de voir la série redevenir beaucoup plus classique par la suite, ce qui serait assez dommage. Il y a des mangas comme ça. L’entame est impeccable et la suite n’arrive jamais au niveau de la base. En tout cas, on ne peut qu’espérer que Fool’s Paradise vienne nous faire mentir et on attendra le deuxième tome avec impatience !

Par le pouvoir de l'amour, j'ordonne à mes fans de sauter d'un pont !

Graphisme - 71%
Histoire - 82%
Mise en scène - 85%
Originalité - 75%
Édition - 70%
Dans son genre - 78%

77%

Idol

Fool's Paradise est un manga qui raconte une histoire tellement folle qu'elle pourrait presque avoir lieu à notre époque. Dans une société où la popularité est une force qui déplace les masses, on peut se demander ce qui arriverait si les choses tournaient au vinaigre et si quelqu'un en abusait... à moins que ça ne soit déjà le cas ?




A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.