Publicité

Accueil / Chroniques Manga & Animé / Chroniques Mangas / Final Fantasy Type-0 – Le Guerrier à l’Épée de Glace – Tome 4

Publicité

Final Fantasy Type-0 – Le Guerrier à l’Épée de Glace – Tome 4

Final Fantasy Type-0 – Le Guerrier à l’Épée de Glace – Tome 4 Éditeur : Ki-oon
Titre original : Final Fantasy Type-0 Gaiden Hyoken no Shinigami
Dessin : Takatoshi SHIOZAWA
Scénario : Takatoshi SHIOZAWA
Traduction : Tony SANCHEZ
Prix : 7.65 €
Nombre de pages : 194
Date de parution : 10/03/2016
Malgré la présence avérée de traîtres au sein d’Akademeia, Kurasame s’oppose à la mise en place de nouveaux dispositifs de surveillance à l’éthique douteuse. Mais en se fiant à Urushi, qui le soutien dans cette voix, il a commis une terrible erreur : alors que l’aspirant lui avait confié la garde d’Aoi avant de s’embarquer dans une mission pas très régulière, la jeune officière se révèle être une espionne à la solde de Milites !

Les choix de Kurasame ont mis en danger la vie de nombreuses personnes, dont le commandant Takatsugu. L’élève sera-t-il capable de sauver le maître ?

Chroniques des tomes précédents de Final Fantasy Type-0 : Tome 1, Tome 3

Le tome précédent s’était terminé sur un Kurasame très énervé et presque effrayant voire monstrueux. La dernière scène laissait entrevoir le jeune homme devenir littéralement « Le Guerrier à l’Épée de Glace ».

Prenant pleinement conscience de ses pouvoirs et des décisions influentes sur le destin de sa patrie qu’il sera amené à prendre. Kurasame fait le choix de ne pas impliquer sa princesse adorée dans le conflit. Il la quitte alors et se consacre corps et âme à la protection de son pays mais surtout aussi de ses convictions.
En effet, il se rend compte que ses alliés ne sont pas blancs, pas si intègres que ça et notamment ses supérieurs hiérarchiques qui sont prêts à user de tous les moyens possibles, éthiques ou non. S’il faut sacrifier plus de la moitié de la population pour arriver à nos fins, faisons-le dans la joie !

Comme si notre héros n’avait pas assez à faire avec toutes ces magouilles politiques, il va goûter à l’amertume de la trahison et pas n’importe laquelle. Passe encore celle des politiciens mais quand ça vient d’une personne proche, la pilule s’avérera difficile à avaler.

Visuellement, le style de l’auteur est toujours aussi propre, sans fioritures et dans la continuité des tomes précédents. On aurait peut-être plus apprécié un trait plus personnel car dans le cas présent, c’est bien, très fidèle au chara-design de Tetsuya NOMURA mais du coup, on ne sent pas vraiment la patte graphique de Takatoshi SHIOZAWA.
C’est dommage car, sans prendre non plus une trop grande liberté ou s’éloigner du style original sinon les fans râleront (comme toujours), il aurait pu nous montrer autre chose, apporter un petit plus à l’oeuvre.

On regrettera aussi le découpage des cases très classique, géométrique, à tel point qu’on pourrait même le qualifier de spartiate (basique de chez basique). Après, la narration est claire, on ne se perd pas. On suit sans prise de tête les différents événements qui s’enchaînent sans pause aucune.
Les missions se succèdent les unes après les autres, l’heure n’est plus au flirt et autre hésitation quant aux choix à faire : il faut agir. La mise en scène n’est pas révolutionnaire mais fonctionne bien, elle est précise et va à l’essentiel (autant appeler un chat un chat comme on dit).

Encore une fois, on est face à un tome qui se lit facilement d’une seule traite, d’autant plus qu’il n’y a plus de perte de temps en discussions et débats politique. On laisse la place à l’action, donc beaucoup de scènes de combat bien dynamiques où les héros n’ont pas le temps de se reposer sur leurs lauriers.

L’édition est, somme toute, relativement simple par rapport à ce que fait Ki-oon d’habitude. On a malgré tout des pages couleurs en début de tome et une qualité d’impression excellente sur tout le long du volume. Les pages sont épaisses et bien blanches, accentuant par là les noirs qui sont marqués sans baver ou traverser la page.

Chroniques des tomes précédents de Final Fantasy Type-0 : Tome 1, Tome 3 Le tome précédent s'était terminé sur un Kurasame très énervé et presque effrayant voire monstrueux. La dernière scène laissait entrevoir le jeune homme devenir littéralement "Le Guerrier à l'Épée de Glace". Prenant pleinement conscience de ses pouvoirs et des décisions influentes sur le destin de sa patrie qu'il sera amené à prendre. Kurasame fait le choix de ne pas impliquer sa princesse adorée dans le conflit. Il la quitte alors et se consacre corps et âme à la protection de son pays mais surtout aussi de ses convictions. En…

Trahison

Graphisme - 59%
Histoire - 61%
Mise en scène - 50%
Originalité - 45%
Edition - 70%
Dans son genre - 56%

57%

Héros ?

Quatrième et avant-dernier tome de la série, on sent qu'on approche du dénouement. Pour autant, l'auteur ne se précipite pas, il fait les choses bien et raconte son histoire à son rythme. Kurasame arrivera-t-il à s'en sortir ? Deviendra-t-il le sauveur attendu ou, rongé par la culpabilité de ne pas pouvoir sauver tout le monde, un héros déchu ?




A propos de Yukionna

Yukionna
Comme dit l'adage, je suis tombée dedans quand j'étais petite en regardant avec assiduité Card Captor Sakura quand ça passait sur une certaine chaîne hertzienne. Fan des Clamp devant l'Éternel, je voue un culte sans modération aux œuvres de Type-Moon et Shaft.

Laisser un commentaire

banner