Publicité

Publicité

Fairy Tail 47

Fairy Tail – Tome 47

Fairy Tail – Tome 47 Éditeur : Pika Édition
Titre original : Fairy Tail
Dessin : Hiro MASHIMA
Scénario : Hiro MASHIMA
Traduction : Vincent ZOUZOULKOVSKY
Prix : 6.95 €
Nombre de pages : 192
Date de parution : 04/11/2015

Gajil et Natsu affrontent Trafzer et Tempester, même si les deux chasseurs de dragons sont plus résistants que la moyenne, les démons font une démonstration de l’étendue de leur puissance et prennent l’avantage ! Mais les membres de Fairy Tail ont de la ressource et sont pleins de surprise ! De plus, un invité inattendu vient perturber le plan de Mald Gheel avant d’être rejoint par un allié inespéré de nos héros! Les combats font rage sur terre comme dans les airs alors que la menace de Face plane toujours sur le royaume…

Chroniques des tomes précédents : Tome 44, Tome 45, Blue Mistral 1

Alors que le combat contre Tartaros commence à se faire long, les affrontements deviennent de plus en plus difficile pour une guilde qui apparaît comme fatiguée après de nombreuses rixes violentes et riches en magie. Pas de repos pour les justes, qu’ils disaient, non ?

Un peu comme dans les volumes précédents, difficile d’en dire beaucoup sur un tome de Fairy Tail. On a, une fois de plus, un tome particulièrement riche en combat qu’il n’est pas particulièrement intéressant d’analyser tant ils font office de rediffusion. Les protagonistes ne se battent pas contre des ennemis charismatiques ou très puissants mais contre des ennemis qui font office de démons lambda plus qu’autre chose.

C’est un sentiment que j’ai eu avec un bon nombre de membres de Tartaros : ces derniers n’ont pas vraiment d’aura. Comparé à des personnages d’autres guildes, il est très difficile de les considérer comme des adversaires redoutables alors qu’ils sont tellement puissants qu’ils poussent chaque membre de la guilde dans ses derniers retranchements et parviennent même à mettre Luxus hors combat…

Heureusement, une véritable menace fait son apparition à la toute fin du volume et Hiro MASHIMA en profite pour faire intervenir un personnage que beaucoup de lecteurs avaient peut être oublié. Sa venue annonce très probablement la venue des autres représentants de cette race si chère à de nombreux membre de la famille formée par Fairy Tail. Quoi qu’il en soit, j’en resterai là, motus et bouche cousue ou du moins… jusqu’au prochain tome !

L’édition de Pika a maintenant fait ses preuves. Même si le papier est un peu transparent pour les pages les plus remplies, il fait le travail dans 95% des cas. Ce n’est pas l’idéal mais on sent que l’éditeur n’est pas vraiment disposé à changer donc on s’en contente (un peu comme la traduction de Vincent ZOUZOULKOVSKY qui peu paraître un peu lourde par moment).

L’un des gros points forts de Pika par rapport à d’autres maisons d’édition vient de son travail sur le lettrage. Les graphistes adaptent la police et la taille des dialogues selon le contexte mais aussi l’effet voulu par l’auteur et force est de constater que ça rend la lecture particulièrement agréable.

Plus que ce qui se passe dans le tome en lui-même, c’est la fin qui va donner toute sa force à ce quarante-septième opus. Hiro MASHIMA nous sort un deus ex machina qu’on attendait plus et lance une partie de l’histoire qui devrait fourmiller de révélations en tout genre sur le monde de Fairy Tail. Certains diront que ce n’est pas trop tôt, d’autres que la série est telle que les mystères n’ont pas de réel intérêt. Quoi qu’il en soit, l’auteur aura au moins le mérite d’essayer de le faire !

Feuilletez des milliers de bandes dessinées gratuitement sur Sequencity

Chroniques des tomes précédents : Tome 44, Tome 45, Blue Mistral 1 Alors que le combat contre Tartaros commence à se faire long, les affrontements deviennent de plus en plus difficile pour une guilde qui apparaît comme fatiguée après de nombreuses rixes violentes et riches en magie. Pas de repos pour les justes, qu'ils disaient, non ? Un peu comme dans les volumes précédents, difficile d'en dire beaucoup sur un tome de Fairy Tail. On a, une fois de plus, un tome particulièrement riche en combat qu'il n'est pas particulièrement intéressant d'analyser tant ils font office de rediffusion. Les protagonistes ne…

"WHERE ARE MY DRAGONS ?!"

Graphisme - 76%
Histoire - 48%
Mise en scène - 71%
Originalité - 25%
Edition - 70%
Dans son genre - 62%

59%

Fin du Game

Alors que l'on se demandait quelle pourrait bien être la finalité du combat contre Tartaros, MASHIMA prend le lecteur à revers en faisant intervenir un personnage mentionné plusieurs fois mais qui n'est jamais vraiment apparu. Pour le reste du tome, ça reste de l'action non-stop, plutôt bien dessinée même si elle ne restera pas vraiment gravée dans les mémoires.

A propos de Ours256

Ours256
J'aime bien regarder des trucs chelous... et les langues aussi.

Laisser un commentaire

banner